Chauffe-eau : 4 solutions pour avoir de l’eau chaude et économiser de l’argent

 

Chauffe-eau : 4 solutions pour avoir de l’eau chaude et économiser de l’argent

 

Une maison offre le maximum de confort lorsqu’elle est équipée de chauffe-eau. Même si l’appareil représente la majorité de la consommation énergétique dans l’habitation, en disposer constitue un luxe auquel on ne peut se séparer. Côté budget, il existe plusieurs manières de faire pour vous aider à économiser sur quelques fronts. Découvrez lesquels et n’hésitez pas à suivre ces petites astuces et conseils.   

 

Économiser l’eau chaude de différentes manières

Comme énoncé précédemment, des solutions existent pour avoir de l’eau chaude sans avoir à dépenser beaucoup d’argent. Pour y arriver, il faut commencer par ménager le produit en question. Réfléchissez d’abord avant de recourir à lui. Est-ce que pendant le rinçage de la lessive ou de la vaisselle, s’avère-t-il crucial de l’utiliser ou le liquide froid suffit-il à bien effectuer les choses ? Si vous raisonnez de cette manière, il est sûr que votre consommation énergétique va diminuer au minimum de 25 %.

Dans cette même logique, évitez d’employer l’eau chaude par courte période distante. Pendant la journée, réalisez ensemble les différentes tâches qui nécessitent le recours à ce produit. Par ailleurs, ne prenez pas des douches longues et encore moins un bain toutes les heures. Limitez votre passage de quelques minutes seulement. De cette façon, vous parviendrez à réduire votre consommation. Réglez également votre thermostat aux environs de 60 °C.

Vous n’avez pas besoin d’un liquide trop chaud, ça revient à un gaspillage d’énergie et vous ferez appel à plus d’eau froide pour la rendre plus confortable à l’usage. En abaissant la température de cette manière, vous économisez de l’électricité et de l’argent. Toutefois, ne descendez pas au-delà de 55 °C pour pouvoir tuer les bactéries et les microbes.

       

Réaliser quelques travaux pour faire plus de gain

Dans cette perspective, plusieurs points restent à aborder. Tout d’abord, si votre installation a été effectuée quelques années auparavant, vous ne devez pas attendre pour vous lancer dans les réparations. Cherchez les fuites, même minimes, pour limiter les excès. Renouvelez ou retapez les robinets d’eau chaude qui laissent passer des suintements. Ne patientez pas à demain ou au week-end prochain pour réaliser cette besogne. Réglez ces problèmes de suite parce qu’en retardant les choses, vous ne parviendrez pas à éviter un gaspillage relatif à huit bains chauds par mois.

Après avoir effectué ces tâches, pensez à installer des paumes de douches à faible débit. En utilisant ce type d’outil, vous pourrez amoindrir suffisamment, et ce, à moitié, votre consommation mensuelle. D’autres astuces existent également pour limiter le débit de liquide qui s’écoule et circule dans les tuyaux sans pour autant abaisser la pression à l’arrivée. Pour obtenir ce résultat, ajoutez des aérateurs à robinets et des réducteurs de débits à vos matériaux. En dernier, il faut aussi penser à l’isolation des conduites d’eau chaude ainsi que de son réservoir, en particulier, ceux qui se trouvent fixés sur des supports muraux à l’extérieur de la maison.   

 

Recourir à d’autres solutions d’appoint

Certaines personnes préfèrent l’emploi des modèles électriques. Ainsi, pour limiter le coût de fonctionnement du dispositif, se proposent les solutions suivantes. La première chose à faire est de diminuer au maximum et autant que possible les dépenses. À cet effet, vous n’aurez qu’à baisser la température de stockage du produit. En général, du liquide à 40 °C constitue l’idéal et offre le confort optimum à l’usage. L’ajustement depuis l’usine régule la chaleur à 70 °C. En réduisant ce détail, vous parvenez à économiser et votre consommation en électricité décroît considérablement.

Beaucoup de personnes choisissent également de programmer les heures de fonctionnement de leurs appareils. Seulement pour garder la température contenue à l’intérieur de la machine, celle-ci dépense aux environs de 1 à 2 kWh/j pour 100 litres d’eau. À cet égard, soyez stratégique en déterminant à quelles heures de la journée vous avez le plus besoin de l’article. Normalisez ainsi l’emploi de votre chauffe-eau. N’hésitez pas à ajouter un programmeur au dispositif mère pour pouvoir contrôler et réguler la chauffe.

En guise de solution d’appoint, l’entretien de l’appareil constitue également une option à aborder. Passez au détartrage ponctuel de l’outil. L’opération est fastidieuse et demande une grande minutie pour ne pas abîmer votre équipement. Commencez alors à débrancher la machine et à vider l’eau à l’intérieur. Démontez par la suite la résistance et retirez les calcaires à l’aide d’un détergent spécifique, d’une éponge et d’une brosse.    

Faire un achat intelligent : bien choisir son appareil

Pour profiter pleinement du luxe et du confort d’avoir de l’eau chaude à volonté, il devient raisonnable de bien déterminer la nature du produit avant de passer à la caisse. En effet, vous devez d’abord analyser et calculer vos besoins mensuels en volume de liquide à employer. Vous baserez votre recherche sur ce point pour éviter de vous procurer un dispositif inadéquat à votre habitation. Se tourner vers les réponses à moindres coûts constitue la meilleure option.

Pour arriver à avoir de l’eau chaude tout en économisant de l’argent, il s’avère essentiel et primordial de bien choisir son appareil avant d’acheter. La chaudière se présente ainsi comme une solution idéale. Avec une seule machine, vous obtenez à la fois de l’eau sanitaire à température ambiante et le liquide pour les radiateurs. Grâce à un prototype mixte, vous parviendrez à abaisser le montant de votre facture d’électricité. En plus, ces spécimens ne coûtent pas trop cher. La différence de prix entre les deux modèles se voit à peine. Il y a aussi d’autres solutions plus rapides qui s’offrent à vous : coupler la chaudière à un boiler ou encore recourir à un mode de chauffage instantané.

Par ailleurs, en comparant l’ensemble des produits entre eux, les articles qui marchent à l’aide de l’énergie renouvelable sont les plus avantageux. Certes, ils sont beaucoup plus chers à l’achat. Mais une fois fonctionnel, l’appareil opère tout seul. Vous serez à l’abri des factures d’électricité qui gonflent. Ces machines ne demandent aucun frais supplémentaire à part les entretiens et les éventuelles réparations. Si vous optez pour un investissement en photovoltaïque, alors, votre transaction sera rentabilisé au bout de 7 à 8 ans.