Comment consommer moins d’électricité ?

Dernière mise à jour: 28.03.20

 

Sans même le savoir, on dépense plus d’énergie chaque jour, tandis que nos habitudes n’ont pas changé. De nombreuses personnes se plaignent auprès de leur fournisseur alors que le problème ne vient pas de là-bas, mais de l’intérieur. En effet, la hausse provient de quelques détails que l’on peut considérer comme insignifiants dans la maison. Pour remédier à ce problème, il faut connaître les causes et les traiter. Voici quelques conseils qui vous aideront à dépenser moins en électricité.

 

Les petits gestes du quotidien

En général, les cuisines modernes usent d’une plaque à induction. Il est vrai que la consommation ne devrait pas augmenter étant donné qu’on utilise un appareil habituel ou qu’on prépare à peu près les mêmes plats. Pour économiser, quelques gestes compteront énormément sur le long terme. Couvrez par exemple vos casseroles lorsque vous les placez sur le feu. Dans le cas contraire, il y a une perte de chaleur importante, augmentant ainsi le temps de cuisson.

L’une des erreurs faites par de nombreuses personnes, c’est l’insertion d’un plat tiède dans le frigo. À la base, cela est interdit, car la vapeur entraînera une détérioration rapide de cet électroménager. Il faut savoir qu’un réfrigérateur maintient la température intérieure à un certain degré et s’active automatiquement si cela change. En y plaçant une préparation encore chaude, vous déréglez le système, le forçant à travailler à un moment où il se met au repos et donc il consomme plus.

Le « mode éco » permet également de réduire la dépense de courant. De nos jours, presque tous les outils à moteur possèdent cette programmation. Dans ce cas-ci, le temps joue en votre faveur, car même si le travail se fait lentement, le coût s’amoindrira assurément. Pour la machine à laver ou le lave-vaisselle, par exemple, vous n’aurez plus à rester à côté pour attendre que le processus se termine. Vous pourrez donc vous adonner à d’autres activités ménagères, comme l’entretien de la maison, la préparation du repas, le repassage des vêtements déjà propres et bien plus encore.

L’un des gestes qui pourraient faire la différence, c’est le fait d’éteindre la lumière lorsqu’on quitte une pièce. Peu de gens effectuent ont cette habitude, tout simplement parce qu’ils se disent qu’ils vont revenir dans quelques minutes. Mais en les additionnant, on obtient plusieurs heures vers la fin de l’année, causant ainsi une dépense inutile. Cela ne vous coûte rien de lever le bras pour appuyer sur l’interrupteur ! Au contraire, vous minimiserez vos factures sans même vous en rendre compte.

 

 

L’énergie fantôme : une consommation invisible

Vous ne le savez peut-être pas, mais certains appareils consomment secrètement de l’électricité. Eh oui ! Si vous utilisez des machines possédant un accumulateur ou encore un transformateur, ils dévoreront silencieusement les kWh. Bien sûr, cela se fait petit à petit, c’est pour cela que vous ne le remarquez pas. On appelle cela de l’énergie fantôme. Dans le cas où vous disposez de machines de ce genre, ne les éteignez pas tout simplement. Pensez à les débrancher à chaque fois que vous ne vous en servez plus.

De même pour les articles à témoin. En mettant uniquement sur « off » l’appareil avec la télécommande, il dépense encore du courant. En effet, la petite lumière qui brille est toujours alimentée. De nombreux dispositifs se trouvent dans le même cas, tel qu’une TV, un subwoofer, un lecteur DVD ou l’imprimante laser. Il reste donc préférable d’appuyer sur le bouton d’arrêt directement sur la machine et de la débrancher afin de vous assurer qu’elle ne fonctionne plus. Votre multiprise aspire également de l’électricité, étant donné qu’elle possède une lampe qui signale que le courant passe.

Dans ce même cas, le fait de mettre en veille un ordinateur ou autre appareil ne l’empêche pas d’aspirer de l’énergie. Ce mode réduit peut-être la consommation, mais ne l’annule pas. Autant éteindre totalement le produit si vous n’allez pas vous en servir avant une demi-heure ou plus. Sachez que les tables de cuisson, la cafetière, le microonde font partie de ces dispositifs à dépenses fantômes.

 

 

D’autres moyens de réduire les factures à la fin du mois

Proscrire l’usage de l’halogène permet de minimiser les frais en courant. En effet, les ampoules à incandescence sont particulièrement énergivores. Il vaut mieux se servir de la technologie LED pour illuminer économiquement la maison. Par comparaison, une lampe de 25 W halogène équivaut à un LED de 2 W, car ils produisent un flux lumineux de 200 lumens chacune. Les dépenses par an représentent donc respectivement 36 kWh et 3 kWh. Il y a alors environ 33 kWh utilisés pour obtenir une intensité identique. Autant choisir l’économie si cela permet d’avoir le même éclairage.

Dans l’idéal, la température dans une maison reste constante à 19 °C. Si vous vous servez d’un chauffage, sachez que 1° en plus est équivalent à 7 % de la consommation. En calculant la durée de fonctionnement de l’appareil pendant la période de grand froid, vous risquez de voir grimper la facture de manière considérable. Pour éviter que cela ne se produise, apprenez à régler correctement le dispositif. Vous devez prendre en compte la taille de la pièce, mais aussi l’isolation du bâtiment. Par ailleurs, effectuez une programmation efficace. Un chauffage qui fonctionne à longueur de journée, alors que vous ne vous trouvez pas à la maison, vous fera perdre de l’argent inutilement. Pensez donc à enregistrer une plage horaire, en vous assurant qu’il s’éteigne 15 minutes seulement après votre départ et se mette en marche 30 minutes avant votre arrivée. Cela peut évidemment s’effectuer pour les personnes qui ont un emploi du temps fixe.

Parmi les moyens efficaces de réduire la consommation en électricité, c’est de gérer les dépenses en eau chaude. Comment dites-vous ? Facile ! Ne l’utilisez que dans les endroits-clés, comme la douche et la cuisine. Ne la redirigez pas ailleurs, car cela entraînera une perte superflue. En effet, en gaspillant de la sorte, vous obligerez le chauffe-eau à s’activer pour maintenir la température dans la cuve. Cela ne ferait qu’augmenter les dépenses.

 

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier