IdO (Internet des Objets) : une technologie à tendance incontournable

Dernière mise à jour: 22.08.19

 

Signifiant en anglais « Internet of Thing » (IoT), l’internet des objets (IdO) est une plateforme d’interconnexion entre les appareils du quotidien, leur permettant de créer de nouvelles masses de données sur le réseau. Il s’agit d’une programmation numérique de la liaison entre le web et les objets, les lieux ainsi que les environnements qui entourent un individu. Comme la technologie ne cesse de s’immiscer dans notre vie de tous les jours, selon les chercheurs, elle sera incontournable dans quelques années.

 

Historique de l’IdO

Depuis la création de l’internet, l’IdO était déjà actif. De ce temps, il n’était disponible que dans le domaine de l’industrie. Il n’a pu émerger qu’au moment de la démocratisation de la technologie informatique. Cette dernière privilégiait la disponibilité et l’accessibilité économique des petits appareils spécifiques dans le secteur et cela ne pouvait qu’accroître l’influence de l’IdO.

En résumé, l’ère de l’IdO débute pendant le cycle de miniaturisation des dispositifs informatiques. En effet, cette période où les ordinateurs ont commencé à devenir portables, et où les smartphones faisaient leur apparition sur le marché.

Cette puissance informatique décentralisée optimise les interactions avec le monde, créant une autre forme de communication et de partage de données, tout en misant sur la question de la mobilité. Ce temps de révolution a en effet laissé le mode filaire en arrière-plan, en proposant aux principaux intéressés un nouveau concept de la connexion mobile. De plus, l’entrée en scène capteurs a fait monter le niveau un peu plus haut.

 

 

Une origine industrielle

On peut mettre une hypothèse sur le fait que l’IdO actuel tient ses origines de l’IdO industriel. Pour cela, on se réfère à l’invention de Richard Morley en 1968 sur l’automate programmable. Il s’agit d’un ordinateur capable de produire et de communiquer des données numériques afin que les matériels connectés puissent s’échanger des informations sans une intervention extérieure. Pendant les années 1990 à 2000, l’IdO était encore inaccessible pour les particuliers du fait de son coût largement onéreux. Les équipements étaient réservés pour les industries en mesure de débourser une fortune pour acquérir ces « microcontrôleurs ».

 

Une technologie réduite

D’innombrables recherches et des travaux acharnés ont réussi à mettre en place l’IdO pour la consumérisation. Cela s’est traduit par l’apparition et le progrès des ordinateurs de tailles réduites, des capteurs miniatures, mais également des smartphones. Si ces accessoires sont avant tout l’aspect d’un concept informatique décentralisé rudimentaire, ces équipements autonomes ont facilité la communication et la réception de données via d’autres matériels informatiques.

Les smartphones qui sont maintenant un outil indispensable dans le quotidien (pour une grande partie de la population) sont rapidement devenus un acteur clé dans l’évolution de l’IdO. En effet, ils jouent un rôle de serveur de commande et point de contrôle pour la plupart des appareils branchés à internet. Par exemple, avec l’intermédiaire de la plateforme WiFi, vous pouvez le connecter avec votre thermostat (voici nos meilleurs exemples) afin d’ajuster la température ambiante dans votre habitation, sans avoir à être chez vous.

 

Une « présence » à la maison

Si la « maison intelligente » était auparavant un concept qui faisait rêver bon nombre de consommateurs, aujourd’hui, il est possible de l’acquérir avec une réduction significative du coût des dispositifs d’IdO. En effet, il fut un temps où outiller sa maison de ces infrastructures et de ces spécimens relevait d’un investissement important. Actuellement, il suffit de se procurer des prototypes d’IdO standards et de les interconnecter.

De nos jours, on peut appareiller tous les équipements que vous avez chez vous, à condition d’avoir un matériel pourvu de la technologie connectée. Vous aurez à portée de main le contrôle de vos ampoules comme de vos fours, en passant par les radios et les réfrigérateurs. Les pièces de votre habitation peuvent également être munies de capteurs de mouvements, d’humidité, et bien d’autres encore. Ces dispositifs abondent sur le marché.

 

Les « Wearables »

Dans une autre catégorie d’IdO se trouvent les « Wearables » ou les objets vestimentaires. Comme leur nom l’indique, il s’agit d’accessoires que vous pourrez porter au quotidien, et qui sont généralement dotés de capteurs afin de vous mettre au courant de votre état de santé. Ils vous délivrent des informations sur votre fréquence cardiaque, votre température corporelle, votre vitesse de déplacement et bien plus encore.

En ce moment, les montres et les bracelets intelligents prennent l’ascendant dans le domaine. Ils vous font part du fonctionnement de votre métabolisme et vous permettent par la même occasion d’établir un suivi sur vos conditions physiques. De plus, ils sont habituellement en mesure de s’appareiller avec votre smartphone afin d’optimiser leurs performances.

 

 

L’IdO au travail

Contrairement aux maisons, les lieux de travail comme les bureaux ne bénéficient pas des mêmes technologies connectées. Cependant, ces derniers sont équipés de matériels visant à maximiser le confort afin d’accroître la collaboration et la communication, mais également le niveau de productivité. De ce fait, l’on peut retrouver des capteurs optimisant les effets d’éclairage ou des détecteurs de mouvements pour l’occupation d’une salle pour la planification des réunions et bien d’autres encore.

 

La sécurité – un défi à relever

Toutefois, avec l’IdO, il existe un défi de taille : la sécurité. En effet, l’expansion de ces objets connectés ne nous met pas à l’abri des problèmes des piratages et des cyberattaques. Bon nombre d’entreprises comme des particuliers ont en fait les frais. Cependant, de nouvelles recherches dans le domaine ont révélé que les dépenses mondiales réservées à la technologie du cyber sécurité frôleront le milliard de dollars en 2020, ce qui pourrait en rassurer la plupart d’entre nous, mais cela reste encore à voir.

Par ailleurs, on peut d’ores et déjà se tourner vers un avenir positif concernant l’IdO. La vitesse de transmission ainsi que la précision des données se verront optimisées avec une injection massive d’IA ou Intelligence Artificielle. Grâce à cela, l’expérience utilisateur sera accrue avec un support informatique en temps réels, plus personnalisé, et une interaction plus poussée en vue d’une surveillance de la physiologie et des objectifs spécifiques pour chaque usager.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...