Tout savoir sur l’eau du robinet

Dernière mise à jour: 03.04.20

 

Tout savoir sur l’eau du robinet

 

Un ménage de 3 personnes consomme environ 444 l d’eau par jour. Les usagers se désintéressent de plus en plus de l’eau en bouteille en raison de son coût. C’est pourquoi l’attention de tous reste focalisée sur l’eau du robinet. En effet, il faut 250 fois plus pour l’eau en bouteille et occasionner une tonne de déchets. Les questions sur la potabilité de l’eau du robinet restent au cœur des préoccupations quotidiennes. Elle a souvent un goût de métal, et l’on se pose des questions sur ses origines. C’est encore plus curieux quand on sait que l’eau a un goût différent dans chaque région. Pourquoi et peut-on vraiment s’y fier ? Nous tentons d’y répondre dans cet article.

 

D’où vient le goût de l’eau ?

La saveur naturelle de l’eau provient de l’endroit où elle est puisée, et donc du sol. La plupart des eaux venant de points d’eau naturels contiennent beaucoup de calcium et de magnésium. Elles sont ainsi qualifiées de dure. Il est important de savoir que cette eau surchargée en calcaire entartre les canalisations et les réservoirs ainsi que les filtres des appareils électroménagers. Pour y remédier on l’adoucit à l’aide d’un procédé d’échanges d’ions. Là l’eau devient douce.

En France, le taux de calcium et de magnésium ne sont pas les mêmes. Elles sont calcaires presque partout en France. Au Nord et au sud-est, le taux est à son comble, et au centre et au nord-ouest, elles sont douces.

Par où l’eau passe-t-elle pour arriver au robinet ?

Il existe uniquement deux seules provenances de l’eau : la nappe souterraine et l’eau des rivières, des lacs, des réservoirs et des cours d’eau. Elles sont aspirées ou s’écoulent dans les tuyaux en plastique, puis traitée et redistribuées dans les différents réseaux.

Le traitement dans une station de traitement consiste à trier les déchets de toutes sortes et de toutes les tailles à l’aide de tamis. Les déchets non solides sont mis à découverts grâce à la coagulation et sont prélevés.

L’eau est ensuite désinfectée par ozonation et acheminée vers un filtre sur charbon actif pour neutraliser les substances nocives et les produits chimiques.

On y ajoute à la fin du sel pour lutter contre les bactéries. Là elles sont conduites vers chaque foyer où elle est stockée dans des citernes.

Les eaux usées déversées dans les égouts sont dépolluées, c’est-à-dire filtrées de nouveau, avant d’être rejetées dans la nature et perpétuer ainsi le cycle infini de la vie. Si l’on parle de chiffres approximatifs, on dénombre 40000 points de puisage de l’eau dans toute la France, et 16000 usines de traitement.  

 

Les idées reçues sont-elles toutes vérifiées ?

L’eau du robinet fait l’objet de nombreuses polémiques et rumeurs parfois véridiques, parfois totalement fausses. Dans cette partie, nous faisons donc la lumière sur tout cela. Par exemple, ceux qui disent que les eaux de puits sont non potables ont tort. 62 % des eaux en France proviennent de là. C’est de cette eau que les établissements publics et commerciaux se servent pour alimenter leurs besoins. En plus des traitements subis par l’eau dans son acheminement, l’eau est constamment analysées dans des laboratoires afin d’en améliorer la qualité en permanence.   

Le chlore dans l’eau ne nuit pas à la santé. D’ailleurs, les Autorités compétentes s’efforcent de contourner ce fait pour ôter à l’eau son goût chloré. L’eau dure ou calcaire n’a aucune incidence sur la santé sauf le fait qu’elle assèche les cheveux, le cuir chevelu et la peau. Elle fait dépenser davantage en savon et en shampoing aussi car ils ne moussent pas en sa présence.  

 

Comment se débarrasser du goût de métal dans l’eau ?

Il n’est jamais agréable de sentir le goût de chlore ou de métal dans l’eau que l’on boit, même si on sait qu’elle est totalement inoffensive. Ayez alors l’habitude de la servir dans une carafe ou un récipient et de la laisser reposer quelques minutes avant de la boire. C’est sûr que si vous versez de l’eau du robinet dans un verre et que vous la buvez directement, le chlore n’aura pas le temps de s’évaporer.

Si vous êtes fan des pratiques naturelles ou que vous ne souhaitiez pas vous ruiner dans la filtration de votre eau, prenez du charbon actif. Mettez-en dans vos récipients pour équilibrer le pH de l’eau.

Si vous êtes pressé, achetez-vous une carafe filtrante, ultra pratique.

D’autres la font bouillir, ou n’hésitent pas à solliciter la machine à soda pour profiter de boissons gazeuses délicieuses et à différents parfums.

Des usagers préfèrent guérir le mal à la source et se servir d’un osmoseur, d’un adoucisseur d’eau ou d’un filtre antitartre. Ce dispositif redonne un goût décent à l’eau, mais préserve aussi vos appareils électroménagers et votre plomberie. D’ailleurs les modèles ont évolué aujourd’hui et embarquent différents filtres dédiés à différents types de composants dans l’eau.

Seulement attention à ne pas rendre l’eau trop douce, car dans ce cas, elle favoriserait la rouille dans les canalisations et engendrerait les fuites.

Le traitement aux ultraviolets permet aussi de neutraliser les microbes présents dans l’eau, mais ils ne viennent pas à bout des polluants.

Qu’est-ce que la décarbonatation collective ?

Afin de minimiser les coûts que chacun aurait à payer pour bénéficier d’une eau non calcaire et nutritive, l’on a instauré la décarbonatation collective. Ainsi, plus aucun foyer n’a à s’occuper d’installer un adoucisseur d’eau ou à utiliser maints et maints artifices pour améliorer le goût de leur eau, ils s’en occupent avant même de distribuer l’eau.

Le système est simple, on verse une solution réactive alcaline qui fait que le calcaire s’agglutine au fond du bassin. Là elle est débarrassée de la plus grande quantité de son calcaire. Mais l’eau est encore filtrée pour se défaire des résidus de produits chimiques.

 

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier