Tout sur l’adoucisseur d’eau

Dernière mise à jour: 01.04.20

 

Tout sur l’adoucisseur d’eau

 

L’adoucisseur d’eau a uniquement lieu d’être en cas d’eau dure ou fortement dosée en calcaire. Ce dernier provoque de sérieux dégâts et rapidement sur la plomberie ainsi que les appareils sanitaires si l’on ne prend pas les précautions qui s’imposent. Dans ces quelques lignes, nous vous disons alors tout ce qu’il y a à savoir sur cet équipement domestique.

 

Les inconvénients d’une eau dure

Vous procurer ce matériel vous permettra alors d’économiser quelques euros. Effectivement vous n’aurez pas à remplacer régulièrement vos équipements ou à appeler un plombier ou un réparateur à tout va. Il n’y a pas qu’à ce niveau que vous mettrez des sous de côté. Les appareils qui s’entartrent consomment davantage en énergie et en consommables que les modèles neufs ou « en bonne santé ».

Un adoucisseur vous aidera aussi à épargner sur votre temps, car vous n’aurez pas à contrôler régulièrement à détartrer le lave-linge ponctuellement par exemple.

Pour les femmes, une eau dure est souvent synonyme de peaux sèches et ternes, et de cheveux électriques. Les gels de douche et les shampoings ont tendance à beaucoup moins mousser sous l’effet d’une eau dure. Et vous épuiserez plus vite votre flacon ou votre bouteille.

D’une certaine manière, vous contribuez à la préservation de l’environnement en optant pour un adoucisseur d’eau, car avec celui-ci vous réduisez les déchets que vous relâchez dans la nature.

Question santé, l’effet de dessèchement de l’eau dure sur l’épiderme favorise l’apparition des eczémas et des irritations.

Le mode de fonctionnement de l’adoucisseur d’eau

Il existe deux types d’adoucisseur sur le marché à savoir l’adoucisseur avec sel ou résine et celui sans. Le premier est rempli de résine qui lorsqu’elle sera en contact avec l’eau, se collera aux molécules de calcaire. Ensuite, celle-ci s’en débarrassera par rinçage à l’eau salée pour pouvoir de nouveau être opérationnelle. D’habitude, l’adoucisseur lui-même s’en occupe sans que l’utilisateur ait à lever le petit doigt.

La version sans sel est moins contraignante et plus écologique, car elle fonctionne de manière électromagnétique. Si les ions sont négatifs, l’adoucisseur les rend positifs et vice versa. Cela prévient alors de la formation proprement dite du tartre.

 

Quel adoucisseur d’eau commander pour sa maison ?

Si l’on veut trouver l’adoucisseur le plus approprié à son foyer, il faut tenir compte de quelques caractéristiques comme la taille et la capacité, ainsi que le design et les fonctionnalités. Avant de jeter un œil à tous ces détails, vérifiez la dureté exacte de votre eau. En effet il se peut que vous n’en ayez pas vraiment besoin, car une eau est considérée comme dure à partir d’un titre hydrotimétrique de 15-20 °F soit plus de 80 mg/l. Servez-vous de kits de mesure mis en vente sur le marché.

Ensuite voyez si c’est juste pour la cuisine, la salle de bains, ou la maison entière. Comme pour les chauffe-eau, les adoucisseurs d’eau se déclinent en différents volumes entre 10 à 50 l et dans différentes dimensions. Prêtez attention à ce dernier détail. On peut obtenir un petit adoucisseur pour 500 euros, et pour les plus gros à 1500 euros.

 

Les différents types d’adoucisseurs

Si l’on se réfère et au nombre de cuve au système, on recense 5 catégories précises d’adoucisseurs. Chez les modèles chronométriques, vous devez lancer la régénération à la main, même si l’adoucisseur détermine à lui seul les horaires pour ce faire. Du coup, calculez bien la capacité de votre appareil en fonction de la dureté de votre eau et l’eau à adoucir, car si la résine est saturée trop tôt, le dispositif n’aura plus aucun effet sur l’eau dure pendant ce laps de temps.

Si vous optez pour un adoucisseur d’eau volumétrique ou volumétrique électronique, vous contournez cet inconvénient, car la machine, plus aboutie détermine elle-même à quel moment lancer la régénération.

Il existe des modèles à cuve unique et d’autres à deux cuves. Il n’y a pas de grande différence entre les deux, vu que la première lance la régénération durant les heures creuses, et que la seconde le fait à tour de rôle par cuve, donc chez les deux, vous aurez toujours de l’eau douce à volonté.

La mise en place et la maintenance sur le long terme

L’installation de l’adoucisseur d’eau fait l’objet de plusieurs réflexions que beaucoup ont du mal à élucider. Pour ne pas réaliser de trop gros travaux dans le cas de canalisations encastrées dans le mur, certaines personnes préfèrent le poser directement à l’arrivée d’eau du robinet ou du lavabo. Cela dit, si vous voulez alimentez tout l’ensemble avec les appareils sanitaires, il est plus rusé de l’installer à la source. Choisissez bien l’endroit, car une pièce humide, mal aérée et où le thermomètre fluctue ne fera pas l’affaire. Vérifiez la pression, qui doit se situer à 2 et 3 bars.

Comme nous l’avons mentionné plus haut, seul l’adoucisseur avec sel demande un entretien assidu. Certains exemplaires sont dotés de cartouches lavables, mais tous exigent une désinfection annuelle au moins. Remplissez le bac à sel de solution désinfectante. Laissez mariner quelques minutes et mettez en marche la régénération.

Les fabricants conseillent de changer le sel tous les 3 ans, et d’en profiter pour récurer le bac. Le processus reste le même que pour une désinfection.

Le modèle sans sel ne requiert presqu’aucune prise en main. Cela dit, pensez tout de même à contrôler vos réglages après plusieurs semaines ou mois d’usage, car il se peut que la dureté de votre ait augmenté ou au contraire diminué.

Si vous avez équipé votre appareil de filtres, sachez qu’ils doivent être régulièrement nettoyés.

 

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier