3 astuces pour mieux chauffer sans dépenser

Dernière mise à jour: 01.04.20

 

Les dépenses liées au chauffage d’une maison représentent souvent une somme assez importante. Toutefois, il s’avère possible de maîtriser ce coût sans que cela affecte le confort du foyer. Voici quelques recommandations essentielles que vous devriez appliquer pour chauffer correctement votre intérieur tout en réduisant le prix de la facture.

 

Opter pour un radiateur électrique performant

Choisir un chauffage électrique performant ne s’improvise pas toujours. Il s’agit principalement de considérer les facteurs essentiels liés à l’achat. Avant de sélectionner votre appareil de chauffage, prenez d’abord en compte l’isolation de la maison ainsi que le volume de la pièce à chauffer. À ce moment, il suffit de multiplier la mesure de la surface en mètre carré par 100 W pour avoir la puissance approximative nécessaire. Par contre, si l’habitation est bien isolée, vous devriez multiplier par 60 W la surface totale. En outre, chaque pièce est adaptée à un radiateur spécifique. Sachez alors qu’un radiateur à inertie est idéal pour les pièces à vivre tandis qu’un modèle rayonnant ou un convecteur convient pour la cuisine et les couloirs. Quant à la salle de bain, prévoyez un radiateur à inertie.

Éviter que la chaleur ne s’échappe

La chasse au gaspillage d’énergie est le premier geste à adopter pour réussir à maîtriser le chauffage d’une habitation. Pour ce faire, ayez l’habitude de toujours fermer vos volets lorsque vous quittez la maison chaque matin et aussi pendant la nuit. Même si ce geste peut vous paraître anodin, vous pouvez réaliser de grosses économies, surtout pour les foyers dotés de simples vitrages. Aussi, il est important de ne pas occulter les ouvertures orientées vers le Sud durant l’été.

Il va également falloir penser à isoler toute l’installation liée à la production et à la distribution de la chaleur. Cette opération affecte principalement le chauffage et les tuyaux d’acheminement. Elle s’avère incontournable quand les canalisations passent dans des pièces qui n’ont pas de chauffage. Par ailleurs, cette intervention peut vous permettre de bénéficier de crédit d’impôt.

Savoir ventiler votre maison tout en évitant que la chaleur s’échappe est aussi essentiel pour chauffer au mieux les lieux. Pour éviter de chauffer inutilement la pièce, n’allumez pas le chauffage quand la fenêtre est ouverte, sauf si vous possédez un appareil équipé du mode « détection d’ouverture des fenêtres ». D’ailleurs, si vous approfondissez un peu plus vos recherches, vous pouvez trouver des solutions permettant de limiter les pertes thermiques des renouvellements d’air. Parmi les plus connues, il y a les VMC hygroréglables dotés de bouches dont l’ouverture et la fermeture sont conditionnées par la température et le taux d’humidité à l’intérieur de la pièce. Pour aller plus loin, vous pouvez même choisir les VMC double flux. Ils sont munis d’un échangeur de chaleur capable de récupérer la majorité des calories provenant de la ventilation.

 

Optimiser le système de chauffage actuel

Afin d’obtenir un rendement maximal provenant de votre système de chauffage actuel, ne négligez surtout pas son entretien. Sachez que cette opération permet d’augmenter considérablement la longévité de votre installation et surtout de renforcer la sécurisation de votre habitation. Par ailleurs, ayez l’habitude de dépoussiérer régulièrement les dispositifs électriques. Renseignez-vous auprès du fabricant pour connaître la fréquence à laquelle vous devez purger votre appareil. Confiez également à un expert l’entretien annuel des chaudières pour optimiser leur efficacité.

Vous devez également apprendre à ajuster les réglages de votre chauffage en fonction des besoins de chaque pièce. Il s’agit surtout d’établir un niveau de température adapté pour chaque pièce d’une maison. Pour ce faire, il suffit d’avoir recours aux thermostats qui sont présents sur la plupart des appareils de chauffage actuels. Ces dispositifs sont conçus pour analyser automatiquement la température dans les lieux. Après cela, ils détectent les apports de chaleur gratuits afin d’adapter la consommation. Par ailleurs, de nombreux essais ont prouvé que la régulation de la température contribue à diminuer jusqu’à 25 % la facture de chauffage.

Privilégiez également la programmation de vos appareils de chauffage afin de réduire les dépenses. Ce système commande les émetteurs de chaleur du système de chauffage afin qu’ils s’activent lorsqu’il est nécessaire de chauffer la pièce. Ceci dit, il permet d’éviter les gaspillages, car l’appareil fonctionne uniquement quand c’est nécessaire. En plus, il est possible de concevoir des scénarios de chauffe pour chaque pièce. En effet, vous ne devriez pas oublier que toutes les pièces ne se chauffent pas de la même manière.

Enfin, il est nécessaire de connaître la température idéale pour chaque pièce afin de renforcer les économies réalisées. Les experts recommandent une température de 19 °C pour les pièces à vivre comme la salle à manger, la cuisine ou le bureau. Afin d’améliorer la qualité de sommeil, il est recommandé de régler le thermostat entre 16 à 18 °C dans une chambre d’adulte et 18 à 20 °C pour les bébés. Quant à la salle de bain, une température entre 21 à 23 °C est largement suffisante lorsqu’elle est occupée et en dehors de cette période vous pouvez descendre à 17 °C.

Remplacer les équipements vétustes

Si vous continuez à utiliser une installation de chauffage vétuste, il n’y aura pas d’améliorations dans votre facture à chaque fin de mois. Pour y remédier, il est fortement conseillé d’investir dans des équipements plus performants. Sachez par ailleurs que le changement des équipements anciens permet de réaliser jusqu’à 15 à 30 % d’économies.

Aujourd’hui, la plupart des appareils de chauffage sur le marché bénéficient de progrès techniques importants. Parmi les fonctions les plus recommandées, il y a le détecteur de présence et d’ouverture des fenêtres. Ces systèmes permettent de chauffer uniquement les pièces occupées. Ainsi, dès que vous quittez une chambre, alors la température diminue automatiquement pour éviter de chauffer inutilement. Chaque jour, il est conseillé d’aérer toutes les pièces afin de conserver la qualité de l’air et optimiser la ventilation. En outre, il existe de nombreuses solutions permettant de limiter sur une durée illimitée les dépenses. Par conséquent, accordez-vous du temps pour vous informer concernant les offres disponibles.

Les avancées technologiques permettent également de tirer profit des énergies gratuites comme l’eau ou le soleil pour chauffer une habitation. De nombreux foyers sont d’ailleurs équipés de systèmes solaires combinés. Ces derniers participent à la production d’eau chaude sanitaire. De plus, ils peuvent même couvrir une bonne partie des besoins en chauffage.

De nouveaux systèmes plus performants permettent également de récupérer les calories provenant de l’air extérieur, la nappe d’eau et le sol afin de les utiliser pour chauffer l’intérieur. Par ailleurs, l’État encourage ces pratiques en mettant en place des profits financiers très attractifs.

 

 

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier