Comment bénéficier de son climatiseur sans nuire à la santé ?

 

Le climatiseur est un équipement qui a la cote notamment lors des grosses chaleurs, car il permet de garantir une température agréable à l’intérieur. Généralement classé en deux catégories, mobiles ou encastrés, il en existe différents types sur le marché : monobloc, split, au gaz, solaires, réversibles aussi connus sous le nom de pompes à chaleur. Mais qu’importe le modèle que vous aviez chez vous ou que vous voudriez acquérir, nombreux sont ceux qui se posent des questions sur les risques que cela peut avoir sur la santé.

 

Climatisation et température

Une différence thermique trop élevée entre les températures extérieures et intérieures peut entraîner un choc parfois dangereux. Cela peut engendrer un malaise, une perte de connaissance, et dans certains cas un arrêt respiratoire. Si l’on reste de façon prolongée dans des locaux trop froids, au moment où on sort, le fossé avec l’atmosphère dehors est trop important et contribue à l’agression du corps qui est vulnérable parce qu’il ne peut pas s’adapter rapidement à un écart de température. D’après des études, les femmes sont plus sensibles aux variations du thermostat à cause de leur régulation hormonale. Par contre, la testostérone permet aux hommes d’avoir tout le temps assez chaud.

La climatisation peut aussi être à l’origine de certains soucis de santé comme l’irritation de la peau et de la muqueuse. En effet, cela rend l’air sec d’autant plus qu’il n’est pas souvent renouvelé par manque d’aération. Ce qui peut également causer une sécheresse oculaire (irritations au niveau des yeux) ou des désagréments liés aux rhinites, nez qui coule, angines, risques de légionellose (infection bactérienne grave entraînant des pneumonies sévères).

Il est alors recommandé de conserver un écart de température entre l’intérieur et l’extérieur compris entre 5 et 7 °C. En été, il n’est donc pas nécessaire de régler votre appareil à 18 °C. En France, le décret n° 2007-363 du 18 Mars 2007 interdit le recours à la climatisation s’il fait moins de 26 °C dans la pièce.

On sait tous que le climatiseur est là pour réguler la température dans la salle, mais il a également un rôle de déshumidificateur. En effet, il assèche l’air. Il est alors nécessaire surtout si vous habitez une région tropicale ou si vous vivez sur le littoral. Cette fonction permet ainsi d’éviter l’apparition des moisissures, les problèmes respiratoires ou les allergies.

 

 

Entretenir son climatiseur

Le nettoyage régulier de votre appareil de climatisation est impératif, plus particulièrement le filtre du dispositif. Cette action permettra ainsi d’éviter que la poussière ne s’y installe pour contribuer à propager les microbes dans l’air. Pour ce faire, pensez à décrasser les filtres en suivant à la lettre les recommandations d’entretien indiquées dans le mode d’emploi. En effet, ces composantes sont des endroits favorables à l’accumulation de poussière et au dépôt des germes propice à la prolifération des bactéries. Ainsi, il faut notamment vider le réservoir d’eau stagnante, nettoyer ces éléments fréquemment et les changer si nécessaire.

Pour les appareils mobiles de climatisation, vous pouvez vous-même vous occuper de la maintenance. Pour cela, vous devez penser à dépoussiérer les grilles à l’aspirateur toutes les deux à trois semaines. Ensuite, n’oubliez pas de les passer à l’eau savonneuse. Avant de décider d’acheter un nouveau filtre, vérifiez d’abord son apparence. S’il y a des trous ou toute altération, il faudra le changer. Par contre, si l’état est bon, il suffit de l’assainir. Pour ce faire, veillez à ce que votre climatiseur soit éteint. Ensuite, lorsque vous aurez retiré le filtre de son emplacement, utilisez de l’eau tiède pour le remettre à neuf et laissez sécher à l’air libre.

Cependant, pour les appareils encastrés, il est essentiel de faire appel à un professionnel agréé au moins une fois par an. Il pourra ainsi s’assurer de l’absence de fuite au niveau du circuit du fluide frigorigène. Il pourra aussi contrôler l’étanchéité du système et s’ajoute à tout cela, le nettoyage intégral. Sachez qu’il existe des normes et responsabilités légales à respecter en matière de climatisation. Néanmoins, avant toute utilisation de vos appareils, même en saison de forte chaleur, pensez à faire circuler l’air pendant au moins une heure afin d’aérer les pièces.

 

 

Utiliser la climatisation de la voiture

La climatisation automobile baisse et stabilise la température dans l’habitacle. Elle permet également de filtrer les impuretés ambiantes, de diminuer l’humidité de l’air et ainsi améliorer le confort de conduite. Il faut savoir qu’en hiver, elle a aussi tout son intérêt, car grâce à ses fonctionnalités, on peut retirer rapidement la buée sur le pare-brise.

Cependant, par temps de canicule, il est généralement préconisé de maintenir une température idéale de 21 °C. La différence avec la température extérieure ne doit pas dépasser les 4 ou 5 °C. L’allumage de la ventilation sur le pare-brise et vers les pieds permet de baisser rapidement le thermostat au sein du véhicule. Il est aussi conseillé d’acheminer le flux d’air sur les avant-bras et les parties du corps exposées à l’ensoleillement. Donc, pour ne pas fragiliser et irriter les muqueuses respiratoires, il reste préférable d’éviter la projection directe d’air sur le visage.

De ce fait, ne conservez la climatisation que sur les pieds une fois que l’atmosphère dans la cabine vous procure une sensation de fraîcheur. De plus, il est indispensable de garder toutes les fenêtres bien fermées. La température de consigne doit être inférieure de 5 °C à celle extérieure. Pour éviter tout choc thermique lorsque vous quitterez votre voiture et afin de vous adapter à la chaleur de dehors, il faut éteindre le dispositif un quart d’heure avant de descendre du véhicule.

Afin de préserver le système climatisant et empêcher les fuites, il est préférable de le mettre en marche tous les mois pendant quinze minutes. Pour l’entretien, il est conseillé de passer chez un spécialiste tous les ans pour nettoyer le circuit. Les professionnels utiliseront un traitement antibactérien et feront un contrôle de votre équipement. Tous les deux ans, ils procéderont à la recharge de gaz et au remplacement du filtre.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (3 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...