Entretenir son radiateur pour un usage optimal

Dernière mise à jour: 03.04.20

 

Les beaux jours s’en vont, il est temps de se préparer sérieusement à l’approche de la saison froide. Chacun à sa manière du système le mieux adapté à sa maison et à sa santé en matière de chauffage. En alternative aux anciennes cheminées et aux poêles, le radiateur est actuellement le moyen adopté par presque toute la communauté, pour sa facilité d’utilisation et l’efficacité de son travail. Cependant, quelques impératifs se posent, pour bénéficier au maximum et le plus longtemps possible de ses avantages. Des vérifications doivent être effectuées minutieusement pour s’assurer de son bon fonctionnement, et surtout pour en tirer le meilleur résultat. La saison froide ne pardonnera aucune négligence, voici quelques conseils pour bien nettoyer, et quelques astuces à tenir en compte lorsqu’on veut tirer profit au maximum de son radiateur (voici une liste des meilleurs produits).

 

L’entretien

Lorsque le radiateur n’a pas été sollicité pour un certain bout de temps, la saleté s’accumule aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. La purge de l’intérieur sera logiquement le premier travail à accomplir, puis le dépoussiérage de l’extérieur suivra. Cependant, la règle n’est pas figée, les opérations peuvent s’effectuer en sens inverse, surtout si l’on ne se sent pas une âme de bricoleur.

 

 

Comment purger le radiateur

Le chauffage inactif depuis un certain moment accumule non seulement les bactéries et les acariens, mais emmagasine petit à petit de l’air infiltré lors de son dernier usage. Un radiateur nécessite une purge à partir du moment où il commence à émettre de drôles de bruits ou des sifflements. Au toucher, il est chaud en bas et froid en haut. La purge doit être effectuée avant chaque remise en service, au moins une fois par an, et un peu plus pour les appareils situés à l’étage. Avant tout, il est important de couper l’alimentation électrique et d’attendre que l’équipement refroidisse. Un tournevis ou une clé à pans sera nécessaire pour l’opération. Voici comment faire :

–          Mettre un récipient sous le purgeur ; en général, il est situé du côté opposé au thermostat

–          Tournez la vanne à fond en mettant le chauffage sur la position maximum

–          Avec la clé à pans, ouvrez le robinet de purge dans le sens inverse des aiguilles d’une montre

Lorsqu’un sifflement se fait entendre, c’est que l’air s’échappe comme voulu

–          Lorsque l’eau s’échappe, refermez le robinet de purge

–          Au besoin, refaire l’appoint en rajoutant de l’eau jusqu’à ce que le témoin indique 1 bar

 

Comment dépoussiérer le radiateur

Le nettoyage extérieur dépend du type de radiateur, les moyens sont assez différents, mais ne requièrent pas forcément une aptitude de haut niveau au bricolage. Le but est de se débarrasser de toute la poussière accumulée au fil de mois d’inactivité. Du plus simple au plus compliqué, voici comment procéder.

–          Pour le radiateur à lames striées : un plumeau suffit pour venir efficacement à bout de la poussière sur les parois. Cependant, pour éviter les allergies, le recours à l’eau et au chiffon s’avère être une solution viable. Il reste ensuite à bien sécher le tout avec un chiffon sec et propre.

–          Pour le radiateur tubulaire : il est certainement le plus facile à nettoyer, puisqu’il suffit de s’armer d’un chiffon ou d’une éponge humide pour chasser la poussière sur toutes les nervures et le corps de l’appareil. Passer un chiffon sec et propre pour bien le sécher.

–          Pour le radiateur convecteur : le dépoussiérage peut se faire très facilement avec un aspirateur. Suivre ensuite avec un chiffon ou une éponge humide, et bien sécher le tout. Cette opération concerne la partie visible, pour les parties plus difficiles d’accès, il est préférable de recourir à un spécialiste qui s’occupera de l’entretien régulier.

–          Pour le radiateur à panneaux : certainement l’un des plus fastidieux et qui nécessite du temps. Sa forme à plat favorise la poussière à se déposer en dessous, et donc à être difficilement accessible à cause de l’installation des mécanismes qui empêchent d’atteindre le fond. Un démontage est nécessaire, et voici comment le faire :

o   Enlevez les vis de fixation du couvercle, puis retirez celui-ci

o   Dévissez les fixations de la grille et retirer celle-ci

o   Retirez la poussière avec une longue brosse pour radiateur. Gagnez du temps, en utilisant un séchoir à cheveux. En soufflant vers le bas, la poussière sortira en remontant. Il est également possible d’utiliser un aspirateur à embouchure étroite

o   Utilisez un nettoyant universel pour le reste du radiateur, ou tout simplement de l’eau

o   Par la même occasion, nettoyez le robinet thermostatique avec une brosse humide

o   Bien sécher le tout avec un chiffon sec et propre

o   Remettre la grille

o   Remettre le couvercle

 

 

L’optimisation

Maintenant que le radiateur s’est refait une beauté, les quelques astuces ci-après permettent d’en tirer le meilleur, pour une efficacité avérée sans impact sur la facture d’électricité. Afin de bien répartir la répartition de la chaleur dans toute la pièce, il est judicieux d’appliquer les consignes suivantes :

–          Lors de l’installation du radiateur, il est préférable de le placer sur un mur en contact avec l’extérieur, ou même sous une fenêtre. Il compensera ainsi la grande différence de température que subit cet espace, tout en conservant la chaleur de l’intérieur.

–          Laissez l’air circuler librement autour de l’appareil permet à la chaleur de se répartir équitablement dans toute la pièce, et non de se concentrer sur une seule zone. Il faut donc installer le radiateur de façon à laisser 15 centimètres entre lui et le sol, ainsi que le mur sur lequel il sera fixé.

–          Veillez à ne pas placer de meuble ou de rideau à côté du radiateur, tout simplement pour raison de sécurité, mais aussi parce que ceux-ci peuvent créer une obstruction à la diffusion de la chaleur.

–          En appliquant une feuille d’aluminium réfléchissante sur le mur de fixation, la déperdition se réduit jusqu’à 50 %, permettant ainsi un gain considérable de chaleur sans avoir à pousser la machine à son maximum.

 

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier