La climatisation automobile : Comment cela fonctionne ?

Dernière mise à jour: 19.07.19

 

Avec un bon contrôle de la température dans la voiture, on se déplace confortablement, même sur un long trajet. Avoir une climatisation aidera le conducteur et ses passagers à se sentir à leurs aises à tout moment. Mais pour s’en servir correctement, il faut d’abord connaître son fonctionnement. Cet article vous permettra de comprendre le système complexe que représente l’air conditionné dans un véhicule. Chaque information vous sera en effet utile pour le cerner et l’exploiter au mieux et ainsi réduire les dépenses qui pourraient en résulter.

 

Historique de la climatisation automobile

La ventilation dans un véhicule n’est pas apparue en même temps que la création de la voiture. En effet, elle a vu le jour de nombreuses années plus tard. À partir de 1933, le premier système est né. Il fut fabriqué par une entreprise new-yorkaise. Environ 6 ans après, Packard Motor Car Company a offert la ventilation en option pour plusieurs dollars supplémentaires lors de l’achat d’une auto. En 1953, le Chrysler Imperial fut la première dotée d’une climatisation intégrée.

À partir de 2003, ¾ des véhicules proposés sur le marché possédaient ce système. La démocratisation de ce dispositif a été rapide, non seulement parce qu’il permet de rafraîchir la température dans la cabine, mais aussi car c’était vu comme un accessoire de prestige à ses débuts. De plus en plus de personnes se sont alors procuré le produit ou ont acheté une voiture qui en avait déjà.

Si l’on prend en compte les affirmations de l’ADEME, 9 sur 10 des automobiles fabriquées en 2020 en seront équipées.

 

 

Composition d’une climatisation de voiture

La première chose à savoir lorsqu’on veut profiter pleinement de la ventilation dans sa voiture, c’est de connaître les éléments qui composent l’appareil en question. Chacune des pièces qui le constituent présente des rôles différents, mais l’ensemble permet de diriger l’air vers les personnes se trouvant à l’intérieur du véhicule.

Il y a donc le compresseur dont la fonction est de modifier le fluide frigorigène. Ce réfrigérant devient alors un gaz à haute pression qui sera ensuite utilisé pour refroidir l’air. Dans un second temps, ce produit passe par le condenseur. Celui-ci le transforme à nouveau en liqueur. Durant cette étape, le liquide partage l’énergie thermique. Le détendeur quant à lui fait descendre la température. C’est aussi un régulateur qui contrôle la quantité des fluides qui passe dans le circuit. Et enfin, il y a l’évaporateur. Cet élément a deux rôles, dont le refroidissement de l’air et l’assèchement de ce dernier. Une fois envoyée dans le compartiment, l’atmosphère refroidie offre une impression de fraîcheur.

 

Les avantages d’un système de régulation de température dans une voiture

Depuis plusieurs années déjà, la ventilation dans une voiture est devenue indispensable. Elle contribue au confort des passagers au même titre que les autoradios et les vitres électriques. Pour faciliter sa manipulation, les commandes ont été placées sur le tableau de bord. Elles apportent alors leur lot d’avantages.

Premièrement, la fonction principale est de garder la température intérieure agréable et constante. Grâce à cela, le conducteur ne risque pas d’être dérangé par la chaleur. Le dispositif réduit aussi le taux d’humidité dans la voiture, ce qui permettra aux personnes dans la cabine de se sentir à leur aise même en cas de canicule.

Par ailleurs, l’usage d’un ventilateur aide à aérer l’intérieur, même si les fenêtres sont fermées. De ce fait, il n’y a aucune nécessité de les ouvrir qu’il fasse froid ou trop chaud à l’extérieur.

 

Les véhicules pouvant disposer d’une climatisation

En général, toutes les voitures peuvent posséder un système de contrôle d’air. Les automobiles individuelles les plus connues en disposent toutes, car ils s’utilisent pour les particuliers. Il est donc important d’assurer le confort pour que chaque passager n’ait pas trop chaud.

Dû au fait qu’ils effectuent toujours un long trajet, les camions doivent aussi en avoir. Le transport routier est un métier fatiguant qui nécessite de conduire pendant presque toute la journée, voire même durant la nuit. Il se montre alors crucial que le chauffeur ne soit pas dérangé par une température élevée, au risque de s’endormir et de faire un accident.

Les chars de combat comptent aussi parmi les véhicules à posséder ce type de système. Partir en guerre dans une boîte métallique ressemblerait presque à se retrouver dans un four si la température externe est trop haute. De ce fait, ils ont été affublés d’une ventilation spécifique qui permet de réguler la chaleur interne.

 

 

La climatisation de voiture : des effets néfastes sur l’environnement

De nombreuses évaluations ont été faites concernant l’air conditionné des voitures. Les résultats ont prouvé que l’appareil avait un impact sur l’ozone. Le dispositif utilise un gaz à effet de serre qui influe gravement sur le réchauffement climatique. Une surconsommation du carburant est aussi constatée, ce qui entraîne une émission de CO2 élevée. L’effet sur l’environnement s’accélère alors plus. La cause principale est le gaz réfrigérant utilisé par le système de ventilation de la voiture. La fuite peut être causée par un accident ou par un manque d’entretien du véhicule.

En réaction avec ce problème, le prix de ce gaz a été rehaussé de manière considérable. De ce fait, l’entretien de l’air conditionné coûte beaucoup plus cher. Malheureusement, cet équipement se présente comme indispensable surtout durant la période caniculaire.

Les pays émergents font partie des lieux où les risques sont plus élevés, à cause du fait que le taux d’achat de voitures y est en constante augmentation.

La climatisation n’offre donc pas que des avantages, mais également des inconvénients. Pour résumer, il y a la surconsommation et l’utilisation de polluants atmosphériques. Malheureusement, l’usage de vitre athermique n’est pas d’un grand secours pour diminuer la température interne d’une auto. Pour tenter d’améliorer l’isolation, les carrosseries modernes ne présentent pas uniquement un aspect aérodynamique pour réduire le frottement, mais aussi pour essayer d’empêcher la chaleur d’entrer par le capot. Bien sûr, cela se trouve être qu’une partie infime de la solution, car elle n’est pas suffisante.

L’usage d’un système de refroidissement se voit donc toujours comme une obligation pour se sentir à son aise en conduisant.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...