Le ventilateur est-il mauvais pour la santé?

 

Le ventilateur est-il mauvais pour la santé ? Quelles sont les précautions à prendre pour éviter les dangers ?

 

Pendant la période de canicule, tous les moyens sont bons pour se défaire de la chaleur étouffante. Le ventilateur qui figure en tête de liste des appareils les plus achetés par les consommateurs durant ces moments orne les habitations sous toutes les formes et dans toutes les pièces pour que tout le monde puisse apprécier une brise rafraîchissante. Il se retrouve alors souvent en rupture de stock dans les enseignes spécialisées. Cependant, son utilisation n’est pas sans risque, surtout si vous le laissez fonctionner toute la nuit, pendant votre sommeil.

Les effets du ventilateur sur le corps

Si le ventilateur a été considéré pendant longtemps comme sans danger sur le bien-être des utilisateurs, Mark Reddick dans son magazine Sleep Advisor dénonce ces propos. En effet, il affirme que l’usage de cet équipement engendrerait des désagréments sur la santé. De plus, d’autres spécialistes le confirment comme le Docteur Anne Hoyez (pneumoallergologue) sur Rtbf.be, dans la rubrique vivacité. Selon lui, même si la sensation de fraîcheur est atteinte, cet appareil favorise la transpiration, l’évaporation et la production de mucus, sources de problèmes respiratoires.

En brassant l’air, le matériel soulève les pollens, les poussières et autres saletés se trouvant dans la pièce pouvant pénétrer dans vos sinus. Les personnes sujettes à l’asthme, aux rhumes de foins ou à des allergies sont alors des cibles faciles pour ces désagréments générés par la rotation des palmes, contribuant à la pollution de l’air ambiante.

La brise s’échappant de l’équipement procure également un effet déshydratant, surtout si vous le laissez en marche toute la nuit. L’air froid apporté par les hélices dessèche la peau, la bouche et les yeux pour les individus qui gardent ces derniers entrouverts pendant leur sommeil. Cela entraîne cette production de mucus que nous avons cité plus haut, favorisant la fragilisation du corps et le rendant plus réceptif aux agressions. Mais aussi, lorsque vous positionnez votre équipement un peu trop près de vous, la formation des crampes, torticolis et autres douleurs musculaires sont probables.

Ces risques sont maximisés sur les personnes âgées. D’après une étude datant de 2016, les seniors seraient plus sensibles aux influences du ventilateur, notamment à cause de leur métabolisme occasionnant moins de transpiration à comparer avec les plus jeunes. Ainsi, des recherches ont révélé une hausse du rythme cardiaque et de la température corporelle chez nos aînés du troisième âge suite à leur exposition face à cet appareil. Toutefois, il ne s’agit pas ici de dangers mortels, mais seulement d’effets désagréables qui pourraient se produire au réveil lorsqu’on laisse cet engin en marche toute la nuit.

 

Comment bien utiliser un ventilateur ?

Si l’usage de ce type de matériel est sollicité pendant les saisons de forte chaleur, son fonctionnement n’est pas sans risque sur la santé. Cependant, il existe quelques procédés que vous pouvez entreprendre afin de limiter la formation de ces désagréments engendrés par l’oscillation des hélices.

Pour commencer, la meilleure alternative serait d’investir dans un modèle doté d’une minuterie. Cela vous permettra de programmer l’arrêt automatique de l’appareil à une heure précise. Ainsi, il s’éteindra lorsque vous serez endormi, lui évitant de tourner durant toute la nuit. Vous serez de cette façon préservé de divers soucis respiratoires et de différents maux à votre réveil et vous ferez par la même occasion une économie considérable sur votre facture électrique.

Essayez également de vérifier constamment la présence de poussières sur les palmes. L’entretien régulier de votre équipement limite par conséquent la projection des dépôts de saletés se trouvant sur ces derniers. Lors du brassage de l’air, ils vont se mettre à voler et vous atteindre, produisant des gênes respiratoires et pourrait vous mettre dans un état grippal. Si votre modèle le permet, vous pouvez envisager l’ajout d’un filtre à air afin de diminuer la propagation de ces particules.

L’emplacement doit également être choisi méticuleusement. Il est préférable de positionner l’engin pas trop près de votre corps sous peine de ressentir des raideurs musculaires à votre réveil. De préférence, sélectionnez un appareil oscillant et dirigez le flux d’air vers un endroit plus approprié pour profiter de ses effets de manière indirecte.

Comme le ventilateur assèche l’air ambiant, nous vous conseillons aussi de bien vous hydrater avant de vous coucher. Cela vous évitera les cas de dessèchement de votre peau et de lutter contre les crampes musculaires.

Quelques astuces pour rafraîchir l’intérieur de votre maison

L’utilisation d’un ventilateur comporte plusieurs avantages, mais également des inconvénients que vous devez prendre en compte. Pour un usage dans les meilleures conditions, il est préférable d’acquérir quelques techniques et ainsi de limiter la formation de divers maux à votre réveil. Il existe donc quelques astuces que vous pouvez assimiler afin que votre pièce ne se transforme pas en fournaise pendant les périodes de canicule.

Vous pouvez commencer par fermer les volets et fenêtres pendant la mise en marche de votre ventilateur. Cela empêchera l’air chaud de l’extérieur d’entrer à l’intérieur de la chambre surtout si la différence de température est importante. Si vous souhaitez créer un courant d’air, faites-le la nuit ou tôt le matin. Et si vous avez une pièce plus chaude que l’autre, veillez à clore la porte qui les sépare.

Vous pouvez également prendre un drap mouillé que vous accrocherez sur les fenêtres. De la même manière, vous pouvez envisager d’humidifier vos voilages. Pour obtenir un effet similaire, placez un bac d’eau glacé ou un linge imbibé d’eau sur votre équipement afin d’apporter plus d’humidité dans l’air lors de son fonctionnement.

À noter que les appareils électriques dans la maison, comme les fours ou les aspirateurs, sont une source de chaleur. Afin de réduire leur influence, il est judicieux de les débrancher ou de les éteindre lorsque la température commence à devenir insupportable.

Si votre sol est constitué de carrelage, le mouiller présente aussi une bonne alternative. Effectuer cette action le matin ou le soir engendrera un effet d’évaporation et créera une ambiance rafraîchissante dans la pièce.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...