Les différentes méthodes pour lutter contre les moustiques

Dernière mise à jour: 03.04.20

 

Le retour du beau temps ouvre de nombreuses perspectives d’activités en extérieur. Profiter de la terrasse pour un barbecue, ou tout simplement respirer l’air frais du soir après une dure journée de labeur sous un soleil généreux. Les programmes sont innombrables et la clémence des belles saisons inspire des idées pour vivre de bons moments dehors. Mais… la chaleur et les possibilités ne concernent pas que l’Homme, d’autres espèces comptent bien en profiter, et certainement à nos dépens, puisque nous en sommes les principales victimes. Parmi tous les nuisibles qui peuvent venir troubler notre plaisir, les moustiques figurent en tête de liste. Entre autres insectes volants et rampants, ces parasites peuvent en l’espace d’un instant gâcher tout un programme. Entre les bourdonnements reconnus comme le bruit le plus énervant du monde à l’oreille humaine, et les démangeaisons conséquentes à une morsure, le moment de relaxation pour apprécier la beauté de la terrasse peut tourner en un véritable calvaire. Heureusement, les solutions existent, et il suffit à chacun de choisir ce qui pourrait lui convenir le mieux.

 

Localisation des spots

Pour bien chasser les moustiques, il faut d’abord commencer à les localiser. Un jardin ou une terrasse fleurie peut procurer fraîcheur et relaxation en plus d’être magnifique à regarder. En contrepartie, il ne faut pas oublier que la végétation favorise la prolifération des moustiques, et qu’il faut en conséquence effectuer un entretien régulier pour éviter que cela ne se produise. La conduite à tenir reste simple et systématique, car elle consiste juste à vérifier et à éliminer toutes les parties où l’eau ne circule pas. Les petites mares et autres points rendant l’eau stagnante représentent en effet le lieu de ponte privilégié et de développement des larves, et l’infestation peut se produire très vite. Sous-pots, récipients, vieux pneus… tous les objets capables de retenir du liquide doivent être nettoyés et bien séchés empêcher le développement des larves. En outre, il faut également penser à débroussailler lorsque la nécessité l’impose. Lorsque les feuillages sont trop touffus, le vent ne passe plus, et cette végétation étanche au vent devient un habitat de choix pour les moustiques.

 

 

Les différentes manières de lutter contre les moustiques

Selon les possibilités de l’endroit, différents moyens peuvent être adoptés pour faire face efficacement contre les désagréments causés par les moustiques. Entre les solutions naturelles et les méthodes radicales qui peuvent être coûteuses et pas forcément favorables à la vie humaine elle-même, différents recours peuvent être appliqués.

 

La méthode naturelle

–          Si les moustiques prolifèrent et se développent idéalement dans un milieu humide et fourni en végétation, ils ne peuvent cependant pas cohabiter avec certaines espèces de plantes qui produisent des répulsifs naturels qui les pousseront à déménager. Afin de profiter de son jardin et de sa terrasse en toute tranquillité, il serait donc judicieux d’y planter ces espèces végétales. Non seulement ces dernières éliminent la présence des nuisibles, mais en plus elles apportent un arôme doux et agréable dans le jardin, ce qui rajoute un plus au moment de profiter de la fraîcheur du soir. Voici les meilleures plantes conseillées, à cultiver directement dans le jardin ou à mettre en pots et à disposer de façon stratégique.

–          La citronnelle : répulsive par excellence contre les moustiques, elle peut également servir comme infusion pour ses vertus relaxantes, ou comme arôme naturel dans certains repas.

–          Le géranium : facile à cultiver, cette plante rajoute une couche à la beauté du jardin. Quelques feuilles frottées sur la peau protègent efficacement contre tous les insectes de la terrasse.

–          La lavande : les industries se servent de son huile essentielle pour concocter les produits naturels à appliquer sur la peau. En attendant, la faire pousser au naturel dans son jardin s’avère également efficace.

–          Le basilic : réputé contre les piqûres d’insectes, il est également comestible et relève le goût des plats cuisinés.

 

 

La méthode technique

Cette manière reste la plus répandue pour repousser l’assaut des insectes, et consiste à recourir à du matériel plus ou moins sophistiqué. L’application de cette méthode donne des résultats variables en matière de durée. Voici quelques exemples de matériel à utiliser pour profiter de son jardin ou de sa terrasse, avec les moustiques en moins :

–          La lampe : de préférence avec une lumière jaune. Contrairement aux autres couleurs, la lumière jaune crée une désorientation du moustique, et il ne s’en approchera pas.

–          La bougie à la citronnelle : en brûlant, la bougie libère du limonène, l’essence de la citronnelle qui est bien connue pour sa vertu répulsive envers les insectes volants.

–          Le ventilateur : appareil basique, le ventilateur (vérifiez ici la liste des meilleures offres) représente un ennemi logique du moustique, puisque le vent qu’il brasse les emporte loin.

–          Les bâtonnets à brûler : comme la bougie, ils vont libérer l’odeur naturelle de la citronnelle ou tout autre arôme intégré que les insectes ne supportent pas.

–          Le piège à moustique à rayons UV : il éloigne les moustiques grâce à la diffusion de rayon UV que les insectes n’apprécient pas.

–          Le brûleur d’huiles essentielles : présenté sous diverses formes aussi décoratives que efficaces, il fonctionne en chauffant l’huile essentielle contenue dans son réservoir, qui s’évapore alors en diffusant tout son arôme dans l’atmosphère. Les moustiques s’en iront ailleurs pour échapper à cette émanation.

 

La méthode chimique

Celle-ci représente certainement la plus radicale, mais aussi la plus risquée, puisqu’il s’agit de recourir aux insecticides pour éliminer les moustiques et les œufs, par pulvérisation sur tout le jardin, ou les parties végétales entourant la terrasse. Le traitement peut également consister à utiliser un spray sur la peau, pour les parties découvertes du corps, afin de se protéger contre les morsures.

Cependant, cette méthode peut avoir des contre-indications pour l’homme. Bien qu’issus d’éléments naturels, les produits ont été traités chimiquement, donc contiennent d’autres matières comme les additifs ou les conservateurs. Il faut veiller à ce que le produit utilisé ne contienne pas de substances allergènes ou nocives à la santé.

 

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier