Radiateurs électriques : des solutions plus économes pour les remplacer

Dernière mise à jour: 01.04.20

 

Conditionner son habit pour se préparer au froid rigoureux de l’hiver ne constitue pas une tâche facile. Les particuliers ont aujourd’hui l’embarras du choix quant aux alternatives qui peuvent leur offrir le confort auquel ils aspirent. Néanmoins, les coûts en ce qui concerne la consommation restent plus ou moins lourds, et ce surtout si vous utilisez un radiateur électrique. Rassurez-vous toutefois, car il existe actuellement des solutions efficaces qui contribueront à la diminution de votre facture du mois. Parmi elles, on distingue notamment les méthodes d’isolation des murs ou encore du toit. Par ailleurs, vous pourrez toujours envisager de remplacer votre équipement par un autre qui sera beaucoup plus rentable. Voici donc quelques suggestions à ce sujet.

 

Les inconvénients du radiateur électrique

Avant de vous suggérer d’autres alternatives à cet équipement, il reste important de vous informer des raisons pour lesquelles en adopter d’autres semble nécessaire. En effet, même si ce type d’appareil est aisé à utiliser et peu coûteux à l’achat, les dépenses sur le long terme peuvent devenir astronomiques. Cela est dû au fait que le radiateur électrique a tendance à consommer beaucoup d’énergie pour pouvoir renvoyer plus de chaleur.

Cette valeur augmente davantage que la puissance du dispositif en question est élevée. Il se montre donc également impératif de bien choisir votre modèle si cette seule option vous intéresse pour le moment pour cause de budget insuffisant. Les spécimens à inertie ont alors vu le jour pour remédier à cela.

D’autre part, sur le point confort chaque catégorie de radiateur propose un niveau différent. Ceux possédant un convecteur classique par exemple répartissent moins bien la température sur toute la surface de la pièce dans laquelle ils sont installés. Considérez donc les avis des spécialistes avant de faire votre sélection.

 

 

Les différents types de radiateurs électriques

Comme nous l’avons déjà introduit précédemment, il existe plusieurs catégories de ces appareils. Ces dernières sont au nombre de quatre. Chacun de ces spécimens possède leurs avantages et leurs inconvénients.

Pour commencer, on a le radiateur à accumulation. Son coût reste assez élevé par rapport aux autres modèles. En effet, cela peut varier de 750 à 2000 euros. Toutefois, il constitue une alternative beaucoup plus économique. Ceci de par le fait que sa consommation est la plus basse si l’on devait la comparer à celle des convecteurs par exemple. Ceux-ci dépensent largement plus. Néanmoins, ils conditionnent plus rapidement la pièce dans laquelle ils se trouvent.

Le radiateur à chaleur douce pour sa part semble abordable. Vous pouvez en acquérir un entre 300 et 800 euros de budget. L’usage de l’énergie est ici modéré engendrant alors une facture mensuelle moyennement élevée. Ce qui est également le cas pour un modèle à inertie d’une valeur de 400 à 900 euros. Par ailleurs, ces spécimens ont pour inconvénient leur design assez encombrant.

 

Les radiateurs électriques : la nouvelle génération

Afin de remédier au problème de consommation de ces types d’équipement, les chercheurs ont tout mis en œuvre pour améliorer davantage le mode de fonctionnement de ces derniers. C’est donc en ce sens que plusieurs nouveaux modèles plus économes voient le jour et sont maintenant disponibles sur le marché.

Parmi ces innovations, on distingue le radiateur électrique avec batterie. Celui-ci, comme son nom l’indique, fonctionne par l’intermédiaire d’une pile à alimenter lorsque l’appareil n’est pas utilisé. De cette manière, l’énergie employée est limitée.

Par ailleurs, il existe aussi des spécimens connectés. Ceux-ci peuvent être liés à un compteur digital. Le matériel de chauffage saura alors quand d’autres sources, comme un réchaud à gaz, pouvant augmenter la chaleur ambiante sont en cours d’usage. Il passera donc au mode économique automatiquement.

En outre, on a également les panneaux rayonnants électriques. Ils fonctionnent par l’intermédiaire d’une plaque qui renvoie la chaleur qu’elle a emmagasinée au préalable. Les derniers modèles de ces spécimens ont une technologie intelligente qui leur permet de choisir automatiquement le programme adéquat à chaque situation qui se présente. En ce sens, si vous utilisez ce type de produit, nous vous conseillons de toujours fermer vos volets pour éviter les consommations superflues.

Enfin, on a les radiateurs à inertie. Grâce à leur fonctionnement particulier par l’intermédiaire d’un fluide spécial, la chaleur se trouve mieux répartie dans toute la pièce dans laquelle ils sont intégrés. Ils offrent un travail régulier qui permet de limiter les dépenses en énergie par rapport aux appareils classiques.

 

Comment bien ajuster le chauffage électrique ?

Afin d’éviter l’augmentation exponentielle de votre facture d’électricité en fin de mois, vous devrez savoir comment utiliser votre radiateur électrique à bon escient. C’est pourquoi nous vous guidons dans les réglages que vous devez donc faire en conséquence.

Le premier point à considérer est la température moyenne de confort. Celle-ci se situe entre 19 et 20 °C. Votre thermostat ne devra alors pas dépasser cette valeur si vous ne souhaitez pas surélever votre consommation. En journée, vous pouvez paramétrer votre équipement à 16 ou 17 °C.  

 

 

Faire des économies d’énergie : quels équipements pour remplacer le radiateur électrique ?

Si vous avez les moyens, il existe d’autres solutions de chauffage plus économique que le radiateur électrique. Vous pouvez par exemple vous tourner vers des produits tels que les poêles à bois. Certes, vous devrez à ce moment-là vous encombrer des combustibles nécessaires à son fonctionnement. Toutefois, vos dépenses énergétiques se verront réduites de manière conséquente.

D’autre part, on distingue les panneaux solaires. Néanmoins sur ce point, vous devrez bien choisir votre modèle si vous souhaitez optimiser le plus possible votre confort thermique. En effet, même si ces équipements sont économes, leur performance reste limitée.

Il existe également les matériels à gaz naturel. Si vous avez une chaudière, cette alternative pourrait mieux vous convenir. Cela surtout si votre espace est assez large. Vos dépenses seront à 2,5 fois moins importantes qu’avec un radiateur électrique.

Enfin, l’on a les pompes à chaleurs. Ces dernières sont à la fois moins voraces, mais aussi écologiques et plus performantes. Dans certains cas, elles s’intègrent dans un climatiseur. Cet appareil fonctionne pour ce faire par capture de calories contenues dans l’air extérieur.

 

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier