Réchauffement planétaire : comment l’éviter tout en utilisant un climatiseur ?

Dernière mise à jour: 13.12.19

 

Les gaz artificiels présents dans les climatiseurs sont en grande partie à l’origine du réchauffement planétaire. En effet, libérés dans l’atmosphère, les halo carbures s’ajoutent aux gaz naturels et dégradent petit à petit la couche d’ozone. Cependant, prendre certaines mesures peut servir à éradiquer ce phénomène, à savoir le choix du climatiseur, la mise en place d’une bonne configuration, l’isolation de la pièce et en dernier l’entretien de l’appareil.

 

Le choix du climatiseur

Plus l’appareil est puissant, important sera son rejet de gaz à effet de serre. De ce fait, mieux vaut choisir un modèle écologique et en adéquation avec la surface de la pièce à rafraîchir.

En ajout à cela, il existe une technologie appelée Inverter qui équipe une grande partie des climatiseurs. Ce procédé est basé sur la régulation de la puissance ainsi que la vitesse du climatiseur en fonction de la température extérieure. Comparées au modèle classique, ces versions fonctionneront de manière continue et sans avoir un pic de rejet de gaz artificiels. Cette différence d’émission peut être chiffrée par un taux de 25 %.

 

 

La mise en place d’une bonne configuration  

En revanche, si vous utilisez un modèle paramétrable manuellement, sachez que la température optimale doit être réglée en fonction de celle de l’extérieur. En effet, la différence entre ces deux valeurs ne doit pas dépasser les 5 °C, sinon il y a un risque de surconsommation et donc plus d’émission de halo carbure. Pour s’assurer d’un bon réglage, munissez-vous d’un thermomètre.    

Notez également que l’activation du mode déshumidification peut suffire lorsque les températures sont en dessous des 30 °C. Cette option est réputée pour amoindrir la consommation en énergie et donc limite le rejet des gaz artificiels.

Sur certains modèles, il existe également un menu de programmation qui peut s’opérer en fonction de vos habitudes. De ce fait, le climatiseur se mettra en marche à un moment donné et s’arrêtera automatiquement. Cette option est très utile dans les périodes de sommeil et vous évitera de répéter les mêmes gestes à chaque utilisation.

Et pour toute l’année, en été qu’en hiver, prenez en compte le mode climatisation réversible qui est assez polyvalent et très respectueux de l’environnement. Activé, il vous permettra de maintenir une température constante, quelles que soient les saisons.

 

L’isolation de la pièce

Même si le climatiseur est en marche, si les paramètres d’isolation ne sont pas respectés, le rafraîchissement sera inefficace et les gaz artificiels continueront à être émis. Du coup, le fait de bien fermer ses portes et ses fenêtres favorisera la climatisation.

 

L’entretien de l’appareil      

Au moindre dysfonctionnement, il ne faut pas hésiter à contacter un professionnel, car un climatiseur encrassé polluera plus et consommera davantage d’énergie. Les entretiens peuvent se résumer à un simple nettoyage jusqu’au changement des filtres.    

 

 

Il est très important d’appliquer ces quelques conseils puisque si le phénomène du réchauffement de notre planète continue à persister, de nombreuses îles seront englouties par l’Océan. D’ailleurs, le niveau de ce dernier a connu une hausse de 10 centimètres depuis ces 50 dernières années et cette situation n’est pas sur le point de s’arranger. En addition à cela, l’intensité des ouragans ainsi que les cyclones ne cessent de s’accroître. On a également enregistré des pics au niveau de la température qu’il s’agisse de la chaleur, mais aussi du froid. Dû à ces conditions assez extrêmes, de nombreux cas de feux de brousse ont été observés dans plusieurs pays tels que la France, les États-Unis, le Canada et le Portugal.

Sur le long terme, plus de 250 millions de personnes seront obligées de quitter leur pays d’accueil. De plus, d’ici 2030, le nombre d’individus qui seraient obligés de vivre  sous le seuil de pauvreté risquerait d’atteindre les 100 millions. Une baisse de la récolte ainsi qu’une hausse du prix des produits alimentaires pourraient également se produire. En addition à cela, les maladies telles que le paludisme et la diarrhée toucheraient davantage de monde étant donné que la chaleur favoriserait la propagation des moustiques et que l’eau serait de plus en plus insalubre.

Concernant les animaux, plusieurs espèces pourraient disparaître au fil des années. De plus, nombreux sont les sites naturels tels que la grande barrière de Corail qui risqueront d’être raillés de la carte. Et en matière de transport aérien, le réchauffement planétaire favorisera également la multiplication du nombre de turbulences.

Cependant, rien n’est encore joué. De plus, de nombreuses mesures autres que l’usage des climatiseurs ont été déjà prises, à savoir la tendance vers les véhicules électriques, mais aussi le véganisme.   

  

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (3 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...