Le nez bouché : causes et remèdes naturels

Dernière mise à jour: 21.05.19

 

La sensation de nez bouché peut arriver à n’importe qui, à n’importe quel moment et sans raison forcément évidente. Mais les actions qui en résultent se font par contre bien ressentir. La sensation désagréable de gêne se termine généralement par un état général fatigué ou hors service, en passant par les différentes toux, écoulements nasaux, mal de gorge, etc. Trouver le remède à portée de mains peut cependant s’avérer plus compliqué que prévu. Heureusement, de nombreuses solutions peuvent se trouver au sein même de notre foyer, sans devoir courir à la pharmacie pour se procurer un médicament. Moins cher et naturels, ces différents produits et méthodes se posent en plus en alternative à la consommation de médicaments chimiques, qui eux, peuvent provoquer des effets indésirables ou être contre-indiqués en fonction du sujet.

 

Comment expliquer le nez bouché ?

Cette sensation désagréable se manifeste surtout lorsqu’un rhume ou un coup de froid nous assaille. Le terme technique indiquant le phénomène du nez bouché porte le nom technique de congestion nasale. Lorsque celle-ci intervient sur une seule narine, elle est qualifiée d’unilatérale. Dans le cas contraire, si les deux narines subissent la congestion, celle-ci est dite bilatérale. Les facteurs déclenchants peuvent varier selon le sujet et le contexte, mais les principaux responsables de cette déconvenue sont expliqués ci-après.

Les causes architecturales : il s’agit de la forme naturelle de la cloison nasale. De naissance ou suite à un coup reçu, le cartilage mou peut être amené à se déplacer, déséquilibrant ainsi le flux normal de la respiration. Une narine est plus ventilée que l’autre, ce qui explique la sensation de nez bouché d’un côté seulement, ou congestion unilatérale.

 

 

Les causes muqueuses : lorsque le virus de la grippe nous attaque, l’organisme réplique pour se défendre, par la production de mucus pour immobiliser et évacuer cette agression virale. Cependant, en fonction de l’intensité de l’attaque, le mucus produit peut atteindre une épaisseur telle qu’elle ne s’évacue plus normalement, et constitue un bouchon au niveau des sinus. Résultat : la sensation de nez bouché des deux côtés, ou congestion bilatérale.

Les causes tumorales : celles-ci s’apparentent plus ou moins aux causes précédentes en termes de manifestation. Cependant, la sécrétion de muqueuse peut s’accompagner de douleur ou de saignement. Cette dernière catégorie se produit généralement par une congestion unilatérale.

 

Comment se déboucher le nez de façon naturelle ?

Les médicaments de garde sont épuisés, ou vous ne voulez tout simplement pas prendre un médicament chimique pour pouvoir recommencer à respirer normalement. Pas de problème, la Nature a mis à notre disposition de nombreux produits et techniques à appliquer pour se soigner sans recourir aux produits chimiques. En voici quelques exemples.

L’inhalation de vapeur : faites bouillir de l’eau et mettez-la dans un bol. Inhalez la vapeur d’eau, en prenant soin de couvrir la tête d’une serviette, pour empêcher la chaleur de s’échapper. Les effluves chauds détiennent la propriété de dégager les voies respiratoires et de fluidifier les muqueuses. Celles-ci s’évacuent alors plus facilement, dégageant le nez par la même occasion. Au moment de procéder, il faut malgré tout veiller à ce que l’eau soit à la température maximum que vous supportez. Au-delà de ce seuil, vous risquez de brûler vos voies respiratoires, entraînant évidemment plus de mal que de bien. Au besoin, vous avez la possibilité de rajouter quelques gouttes d’huile essentielle à base de plantes dans l’eau bouillante. Par exemple, l’huile essentielle à base de lavande, d’eucalyptus et de menthe poivrée détiennent des propriétés favorables à la lutte contre la congestion nasale grâce à leur odeur forte et fraîche.

L’injection nasale : il consiste à préparer un sérum salé à injecter dans la narine bouchée. Faites bouillir de l’eau pour la stériliser, puis mettez-la à refroidir. Ajoutez les ingrédients nécessaires pour composer le sérum. Selon les cas et la disponibilité des produits, l’on peut se servir du gros sel, du bicarbonate de soude, du vinaigre blanc ou du citron. D’autres produits peuvent également intervenir, dans la mesure où ils disposent de propriétés pouvant venir à bout d’une congestion nasale. Lorsque la solution est prête, prenez une poire ou un compte-gouttes, et versez quelques gouttes dans une narine. Tournez la tête pour permettre au liquide de ressortir par l’autre narine. Le passage de la solution d’un côté à l’autre nettoie les voies, et le nez sera alors dégagé. En cas de congestion bilatérale, procéder de la même façon pour la partie opposée.

 

 

Le recours aux produits alimentaires naturels : contre un rhume, et donc contre le nez bouché, les aliments dont on dispose à la cuisine peuvent venir tels quels à notre secours. Par exemple, le vinaigre blanc peut éliminer la congestion, en en mettant seulement une demi-cuillerée sous la langue, et en l’y conservant une minute avant de le recracher. De même, un oignon peut rapidement libérer les voies respiratoires. Il suffit de la couper en deux, et de la respirer. Vos larmes vont couler, et comme les pleurs interviennent sur les sinus, ceux-ci vont produire un mucus fortement fluidifié, idéal pour se dégager le nez en se mouchant un bon coup.

L’hydratation chaude : le nez bouché résulte souvent d’un coup de froid. La solution logique consiste donc à apporter de la chaleur au corps. Lorsque celui-ci se retrouve dans une petite forme due aux conséquences d’une congestion nasale par exemple, la réhydratation constitue le meilleur moyen pour lui permettre de se battre plus efficacement contre les infections virales. En combinant les deux, à savoir la réhydratation et la chaleur, la solution se dévoile d’elle-même. Recourir aux boissons chaudes comme le thé, les tisanes, la soupe constitue une stratégie connue depuis la nuit des temps pour dégager son nez et recommencer à respirer normalement. Rajoutez des ingrédients aux vertus décongestionnantes dans ces breuvages, comme le gingembre, l’ail, le miel, le piment ou d’autres épices permettront de joindre l’utile à l’agréable. Non seulement l’état fébrile disparaîtra, mais en plus, l’on aura droit à quelque chose de plus goûteux.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...