Quelle huile essentielle pour bien dormir ?

Dernière mise à jour: 01.04.20

 

D’après certaines études, le fait de toujours repousser l’activation de son réveil est un signe de manque de sommeil. Et les causes en sont multiples. Il existe également différentes manières de lutter contre ce fléau, dont la plus fréqueuels gestes adopter pour lancer plus vite la machine à dodo ? Voilà de nombreuses questions auxquelles nous tentons de répondre.

 

Découvrir ce qui affecte votre sommeil

Pour un adulte, le stress est la principale raison de l’insomnie. Tout le monde devrait dormir 7 à 9 heures par jour, donc si vous dormez moins, vous manquez automatiquement de sommeil. Il arrive aussi qu’à la veille d’un évènement important ou lorsque notre moral est affecté, nous n’arrivons pas à fermer l’œil, ce qui montre que l’anxiété et la dépression affectent le sommeil d’une personne.

L’insomnie fait aussi partie des symptômes de certaines maladies comme l’hyperthyroïdie. Si vous vous étendez juste après avoir mangé, il se peut également que vous ayez des problèmes de sommeil, à cause du reflux gastrique. Ceux qui restent debout plusieurs heures par jour voire toute la journée sont aussi susceptibles d’être atteints par ce mal. Une chambre mal climatisée et sonorisée, le fait de boire du café ou du thé le soir ou en excès durant la journée, voilà d’autres facteurs qui entravent le sommeil. Chez les jeunes, les causes sont dans la plupart des cas l’horloge biologique qui change à cet âge, ce qui les pousserait à veiller tard et à dormir jusqu’à pas d’heure.

 

Souffrir du manque de sommeil

La mauvaise humeur ou le moral à zéro laisse transparaître le manque de sommeil. Quand ils n’ont pas bien dormi la nuit dernière, la plupart des gens sont forcément un peu grognons. Et c’est l’entourage qui en pâtit. Cela a aussi des répercussions sur la productivité et les performances des travailleurs. En plus de cela, les études démontrent que ceux qui ne dorment pas assez sont plus fatigués, et ont plus de chances de contracter des maladies comme la grippe ou autres. L’insomnie s’attaque également au système immunitaire.

Les conducteurs doivent particulièrement faire attention à ce phénomène, car au cours de la journée, si vous n’avez dormi que 6 heures la nuit dernière, voire moins, vous risquez fortement de somnoler durant la journée. Et si vous vous trouvez au volant, vous pourriez provoquer un grave accident.

On a aussi du mal à se concentrer en cours, durant une formation, une réunion ou une conférence après une nuit blanche. On peine à arriver jusqu’à la fin sans que les paupières ne se ferment surtout si la pièce est bondée, et que l’air frais se fait rare.

Le manque de sommeil affecte aussi les activités d’une personne, c’est son horloge biologique qui sera touchée. Celle-ci inversera le jour et la nuit et la personne aura tendance à dormir le jour et à être active la nuit. Et si vous vivez en couple ou en famille, cela peut affecter les autres.

 

Trouver la bonne huile essentielle

Il existe différentes façons de lutter contre l’insomnie, dont l’usage des huiles essentielles. Mais là encore, il faut faire attention. Certaines ne sont par exemple pas faites pour les enfants, ou durant la période de grossesse et de l’allaitement, d’où la nécessité de bien les connaître avant.

Avant tout, il serait bien que vous identifiez la raison qui perturbe votre sommeil. Ce n’est qu’en fonction de celle-ci que vous sélectionnerez votre huile essentielle, car chacune a un effet bien défini sur l’organisme. Ainsi si vous avez tendance à être anxieux par exemple, nous vous recommandons les huiles essentielles apaisantes et qui vous calmeront instantanément comme le citron, le géranium, le ravintsara et la lavande fine. Si vous souffrez de spasmes, versez un peu d’huile de camomille dans votre boisson chaude du soir.

Par contre, si vous souffrez de courbatures, de jambes douloureuses ou autres parties du corps, ayez recours à des huiles dites sédatives comme la mandarine, la marjolaine, la fleur d’oranger. Cette dernière est connue pour améliorer l’humeur et lutter contre la dépression et le stress. Par contre pour la marjolaine, elle, est déconseillée aux asthmatiques et aux souffrants d’épilepsie tout comme la lavande.

Les personnes qui ont tendance à se réveiller dans la nuit et à ne plus trouver le sommeil ensuite peuvent s’aider de l’huile essentielle de Petit grain bigaradier. Pour plus d’efficacité, vous pouvez combiner deux huiles essentielles différentes afin que leurs actions se complètent. Par exemple, au lieu de 10 gouttes de lavande, faites un mix avec 5 gouttes de lavande et 5 gouttes de camomille.

La sauge sclarée ne s’utilise qu’en aromathérapie, et non comme solution buvable. Là encore, soyez vigilant, car son effet dure et peut vous compliquer la tâche si vous vous apprêtez à conduire après. Ne dépassez pas non plus la dose prescrite, car cela pourrait vous donner des migraines. Ne consommez pas d’alcool pendant votre traitement afin d’éviter d’éventuelles nausées.

 

Précautions d’usage

Selon les cas, l’huile essentielle s’utilise de différentes façons. Avec l’aide d’un diffuseur (vérifiez ici la liste des meilleures offres) ou d’un vaporisateur qu’on trouve dans la plupart des pharmacies et jardineries, vous pouvez en diffuser dans une chambre tout près du lit plus particulièrement, 5 minutes avant de vous mettre au lit. Dans ce cas, n’ouvrez pas les fenêtres pour éviter que l’essence ne se disperse ou ne fasse pas effet. Beaucoup en vaporisent directement sur leur oreiller. N’en mettez pas trop, contentez-vous de 2 ou 3 pschitts. Ou sinon, mettez-en sur un morceau de tissu que vous insérerez dans votre taie d’oreiller juste avant de vous blottir.

Si vous avez le temps, vous faire masser est la meilleure manière de vous détendre. Comme huile de massage, nous vous conseillons celle d’amande douce ou de l’huile végétale comme celle de macadamia. Versez 5 à 10 gouttes d’huile essentielle pour dormir, mélangez bien et appliquez-en sur les pieds, les jambes, l’intérieur des poignets, le dos et le ventre ou le plexus solaire 30 minutes avant le coucher. Vous verrez que cela fait son petit effet.

Si vous avez également l’habitude de prendre un bain en fin de journée avant de vous coucher, mélangez l’eau avec 10 gouttes d’huile essentielle. Il est davantage recommandé d’en mettre sur les sels de bain. Ne restez pas trop longtemps, un quart d’heure, voire un peu plus suffira et plongez directement dans vos draps. Pour les enfants, n’en mettez pas plus de 5 gouttes.

Il est également envisageable d’en verser quelques gouttes dans son infusion. Si vous avez dans votre jardin du basilic, idéal pour soigner l’angoisse et l’insomnie, et que vous en avez besoin pour tout de suite, prélevez quelques feuilles et fleurs, et distillez-les à la vapeur. Attention cependant à ne pas l’utiliser si vous attendez un heureux événement, ou si vous avez la peau ultra sensible.

Afin d’apporter un coup de pouce à l’action des huiles essentielles, vous pouvez mieux aménager votre chambre afin qu’elle soit plus apaisante. Éliminez tout ce qui est susceptible de faire du bruit et de vous déranger la nuit. S’il y fait trop chaud aérez, ou au contraire, si le froid vous empêche de dormir, recourez à un radiateur ou à plus de couvertures. Vérifiez également régulièrement l’état de votre matelas et sommier, car c’est aussi l’une des premières causes de l’insomnie. Faites du sport, mangez équilibré, ne consommez pas de produits excitants comme le café, l’alcool ou la cigarette. Ne prenez le somnifère qu’en dernier recours.

 

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier