Comment couper un miroir en toute sécurité ?

Dernière mise à jour: 23.06.21

 

Les miroirs font partie de ces objets du quotidien dont on ne peut pas se passer. Voir son reflet le matin ou après une douche est devenu un réflexe. Et même vieux, il continue de nous servir. Effectivement, on tire encore de nombreux profits d’une glace recyclée. Pourtant, peu de personnes peuvent couper cet outil faute de savoir-faire. Nous vous montrons alors comment tailler un miroir.

 

Quelques avantages de pouvoir découper un miroir soi-même

Découper du verre pourrait se trouver à la portée de tout le monde. Les techniques pour réussir un tel exploit se maîtrisent en quelques essais seulement. De plus, cela confère de nombreux atouts sur plusieurs plans. Par exemple, plus besoin de faire appel à un bricoleur pour tailler le miroir. Cela permet de mettre de côté l’argent qui aurait servi à engager un professionnel. D’ailleurs, la personnalisation de ce genre d’article vaut une petite fortune, ce qui n’est pas accessible à tous.

Une autre raison, la possibilité de donner une forme quelconque à cet objet. En effet, vous avez peut-être des idées de motifs en tête et aimeriez procéder à l’étape de concrétisation. En acquérant les bons gestes, vous saurez comment vous y prendre le moment venu. Cela évite de se déplacer et de dépenser à toujours acheter. Ces produits ne correspondent généralement pas aux goûts et aux préférences de chacun.  

 

La procédure à entreprendre

Contrairement au bois et au métal, on ne coupe pas un miroir à proprement dit. Celui-ci se briserait en mille morceaux si on venait à le forcer. Inutile de rappeler à quel point il est fragile au contact et aux chocs. D’autant plus qu’il n’existe pas de scie ni de tronçonneuse spécifique pour traiter ce type de matériau. Alors, comment faire exactement ?

La technique consiste à « entailler » l’objet au centimètre près. Pendant cette étape, on va créer des points faibles sur le dessus du verre. Bien sûr, l’épaisseur de la plaque doit être prise en considération. Il faudra effectuer une pression sur les lignes pour que la glace cède et se casse. Cela fait, on obtient différents éléments selon le nombre de tracés réalisés. Cette opération peut s’avérer difficile la première fois, mais avec deux ou trois tentatives, elle devient nettement plus aisée.      

 

 

La préparation au travail

Avant même de passer à l’action, il convient de préparer la glace à tailler. Par conséquent, cette dernière devrait être nettoyée promptement. Pour ce faire, utilisez un produit de lavage de verre ou de l’alcool (90°) pour la surface. Versez-en un peu sur le miroir et frottez délicatement jusqu’à ce qu’il brille. Il faut s’assurer qu’aucune tâche ne subsiste sur le dessus, car cela altérerait le résultat. Un chiffon en coton ou microfibre pourra éliminer efficacement l’humidité.   

La personne qui effectue la découpe fait bien d’enfiler une tenue appropriée. Par ailleurs, avoir des gants résistants pour les mains vous préservera des entailles. Ils doivent cependant être assez fins pour permettre de manier aisément la glace et exécuter un travail précis. Munissez-vous de lunettes protectrices pour éviter que de minuscules débris puissent toucher l’œil. Des chaussures fermées sont également requises, car les plus petits morceaux peuvent blesser les pieds.

 

Le matériel utile pour la découpe

On n’obtiendra pas de résultat impeccable sans avoir les bons outils de travail : un détail à ne pas négliger. Et comme instruments utiles, entre autres, il faut :

  • Un coupe-verre (en acier ou en carbure) destiné à réaliser les tracés et fragiliser les parties concernées ;
  • Des ventouses pour maintenir la règle bien en place et gagner en précision ;
  • Une pince, de préférence à bec qui aidera aussi à garder l’angle. Elle peut également éliminer les rebus ;
  • Un support solide et stable pour éviter que le miroir tombe au cours de l’exécution de la tâche ;
  • Une règle qui servira à limiter les empreintes de découpe et à effectuer un soulignement parfait.

 

Les étapes à accomplir

Une fois les instruments assemblés et le miroir à portée de soi, passez maintenant par ces quelques étapes.

En premier lieu, mettez le miroir sur le support utilisé (choix large). L’essentiel est qu’il puisse tenir fermement durant le travail et stabiliser le tout.  Ensuite, réalisez des traits ou des motifs sur la surface. À cet effet, placez les ventouses bien alignées et posez légèrement la main sur la règle par-dessus. Ainsi, cette dernière ne bougera pas au cours de l’opération.

Après cela, taillez en une seule fois les lignes (ou les dessins). Ceci peut se faire soit en ramenant l’instrument de coupe vers soi ou bien en le poussant vers l’avant. Assurez-vous d’effectuer une pression uniforme pendant que vous vous appuyez dessus pour avoir des cassures nettes après. Puis, faites un léger tâtonnement sur les entailles jusqu’à ce que les parties délimitées se retirent. Attention, cette action doit s’exécuter délicatement et sans aucune précipitation.

Enfin, pour séparer le miroir, les ventouses serviront d’accroches. Il suffira d’un mouvement de bascule pour détacher complètement la glace. Si vous avez déjà eu l’occasion de voir des artisans carreleurs à l’œuvre, vous vous rendrez compte qu’il s’agit exactement du même procédé (à la traditionnelle et non à l’aide de la meuleuse électrique).

 


 

Quels genres de miroirs peut-on sectionner ?  

Il est possible de découper n’importe quel type de miroir plat. Les produits neufs peuvent être modifiés pour les transformer en œuvres artistiques. Concernant les objets en verre anciens, les tailler leur donnerait un nouveau coup de jeune. Ils pourraient remplacer des éléments de décoration dans la maison. Quoi qu’il en soit, le processus de préparation et de concrétisation reste le même.

Il faut savoir que les miroirs de salle de bain s’avèrent pénibles à fractionner. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils sont généralement plus grands et leur manipulation demande beaucoup de précautions. Leurs dimensions constituent donc un obstacle pour la réalisation. Leurs poids lourds peuvent aussi décourager certaines personnes à les couper. Néanmoins, avec une bonne volonté et de la persévérance, on peut toujours les métamorphoser à notre guise.    

 

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES