Que faire si le chauffe-eau fuit ?

Dernière mise à jour: 28.03.20

 

À un moment ou à un autre, le chauffe-eau commencera à fuir goutte à goutte ou en quantité plus importante, ce qui ne vous alarmera pas beaucoup. Si cela se produit, il faut néanmoins prendre des précautions le plus rapidement possible. Avec le temps, ce type de problème engendre bien plus qu’une trace de rouille à l’intérieur et à l’extérieur de l’appareil. Mais pour effectuer des réparations, on doit connaître la source.

 

Déterminer la fuite et trouver la solution adéquate

Cet appareil est avant tout relié à une source d’eau froide et renvoie l’eau chaude vers diverses installations comme l’évier dans la cuisine, la douche ou encore la baignoire. Les fuites d’un chauffe-eau peuvent venir de partout : peut-être d’une pose mal faite ou d’une partie usée. Chaque cas nécessite un traitement distinct, c’est pourquoi il faut déterminer précisément d’où résulte l’écoulement. Bien sûr, on évite ce genre de complication en remplaçant, par exemple, le groupe de sécurité tous les 5 ans, mais également en entretenant le dispositif régulièrement. Voici donc les différentes fuites se présentant sur un chauffe-eau (voici nos meilleurs exemples).

 

Écoulement par le bas de la cuve

C’est l’un des cas les plus graves pour un chauffe-eau. Une fissure se trouve assurément à un certain endroit de la cuve et cela est habituellement causé par une corrosion engendrée par une eau très calcaire. Une couleur rouille facilement reconnaissable se mélange souvent aux traces.

Si cela se produit en seulement 10 ans après l’achat de l’appareil, cela signifie qu’il y a eu un manque d’entretien. Dans ce cas-là, aucune réparation ne peut résoudre le problème. Il faudrait alors se procurer un nouveau dispositif. Faire appel à un professionnel pour le remplacement de la cuve s’impose, mais cela reviendrait à peu près au même prix qu’un appareil neuf.

 

 

Au niveau des raccords

Il va de soi qu’un appareil de ce genre doit être relié à plusieurs éléments de la plomberie. On parle par exemple de l’arrivée d’eau froide, la sortie et bien d’autres encore. Chaque composant se raccorde à des endroits donnés. Ces points sont les plus sensibles dans toute l’installation. Les joints présentent des failles qui s’agrandissent au fil du temps. La vitesse de détérioration augmente surtout lorsqu’on utilise un adoucisseur d’eau. Un montage mal effectué peut aussi entraîner un égouttement à ces niveaux.

Il faut donc les vérifier régulièrement pour s’assurer qu’aucune fuite ne s’y présente. S’il y en a, commencez par resserrer les boulons et autres pièces à pas de vis. Si cela ne fonctionne pas, pensez à remplacer le joint d’étanchéité ou le raccord en entier. En outre, se servir d’une colle spéciale aide à régler un problème minime.

 

Sur le groupe de sécurité

Cela se produit généralement durant la chauffe. Sachez en outre que c’est la seule fuite que l’on peut considérer comme normale pour un chauffe-eau. La pression dans la cuve augmentant de 3 % à 5 % et le ballon non extensible engendre une petite perte. L’évacuation en filet d’eau de l’excès se fait alors au niveau du groupe de sécurité. Un tuyau de réception se trouve à cet endroit pour recueillir les gouttes, empêchant ainsi la dégradation des autres composants.

Rappelez-vous que cet écoulement ne dure que 30 minutes seulement, après que le cycle de chauffe est terminé. L’écoulement en quantité se produit au niveau de la soupape de sécurité, uniquement lors de la mise en fonction de l’appareil.

 

Fuite continuelle du groupe de sécurité

En général, cette partie devrait uniquement laisser sortir de petites gouttes. Toutefois, on constate parfois que la quantité d’eau perdue devient trop importante. Cela peut être dû à un ruissellement persistant entraîné par un groupe de sécurité défectueux, imposant l’intervention d’un réparateur. Le problème provient aussi de résidus coincés sous le siège de la soupape. Dans ce cas-ci, le calcaire s’accumule dans le conduit. Pour y remédier, ouvrez brusquement la manette de la soupape et attendez qu’il y ait un claquement. Sinon, ce cas résulte également d’une pression de l’eau froide élevée, soit supérieure à 7 bars. Il suffit d’installer un réducteur à la sortie du compteur d’eau pour l’empêcher.

 

Au niveau de la bride

Cette fuite se présente toujours au niveau du capot. La cause probable dans ce cas se trouve être l’articulation défectueuse de la bride. En général, cela arrive après un détartrage de la résistance. Les joints d’étanchéité mal fermés ou usés laissent passer l’eau. Avant d’effectuer la réparation, pensez à vider la cuve totalement. Resserrez ensuite les raccords et vérifiez s’il y a encore un écoulement. Si cela se produit, démontez la résistance et remplacez-la. Dans le cas où vous constatez toujours des gouttes, faites appel à un professionnel pour déterminer exactement le problème et y remédier.

 

 

Faire diagnostiquer l’appareil par un professionnel

Dans certains cas, l’intervention du propriétaire ne suffit pas ou ce dernier ne dispose pas de suffisamment de temps pour effectuer les raccommodages lui-même. Il faut alors faire appel à un professionnel pour diagnostiquer et rebouchant le chauffe-eau. Il établira un devis permettant ainsi de connaître le montant des réparations en fonction de la gravité du cas. Grâce à cela, vous pourrez savoir plus précisément le coût qu’engendrera le dépannage, pour la main-d’œuvre ou pour les pièces à acheter, nécessaires au produit.

À ce jour, de nombreux sites spécialisés proposent des devis gratuits. Il suffit alors de visiter leur plateforme, puis de remplir une fiche d’informations détaillées, permettant de déterminer la source du souci et le tarif en fonction. Ce type de procédé évite les déplacements. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle de nombreux individus y ont recours. Face aux obligations du quotidien, peu de gens disposent du temps nécessaire pour s’occuper personnellement de leur chauffe-eau, même si les dégâts sont minimes.

Sachez qu’il faut travailler le problème dès la constatation afin d’éviter qu’il ne s’aggrave davantage. En effet, les dégâts d’eau sont de plus en plus difficiles à traiter au fur et à mesure que le temps passe. Par ailleurs, cela demandera plus d’effort et coûtera plus cher.

 

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier