Les bons gestes à faire en cas de fuite d’eau

Dernière mise à jour: 18.05.22

 

Les fuites d’eau ne préviennent pas et ne tombent jamais à pic, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est important de connaître les bons gestes dans le cas où vous subirez ce genre de désagrément alors même que vous vous apprêtez à sortir de chez vous. Il s’agit de quelques procédés que vous pourrez effectuer vous-même en attendant d’être dépanné par votre plombier.

 

Fuites d’eau : les solutions provisoires

Dans le cas où vous venez de détecter une fuite, voici 8 étapes par lesquelles vous allez devoir passer pour procéder à la réparation de la fuite d’eau :

  • Extinction du compteur électrique
  • Réduction de la vitesse de la fuite
  • Détection de la fuite d’eau et de son origine
  • Fermeture de l’arrivée d’eau
  • Recherche de plombier
  • Utilisation du système de colmatage
  • Test de la réparation
  • Nettoyage et séchage de la pièce

 

1. Extinction du compteur électrique

Qu’il s’agisse d’une fuite sous l’évier ou d’une fuite du robinet, la première chose à faire est de couper l’électricité pour éviter l’électrocution. En effet, si l’eau parvient à atteindre une prise électrique ou une source d’alimentation, vous serez gravement exposé à ce premier danger.

 

2. Réduction de la vitesse de la fuite

Comme il n’est pas toujours facile de partir directement à la recherche de la fuite d’eau, il convient de réduire tout d’abord la course de l’eau afin que vos pièces ne soient pas prises d’inondation. Ainsi, pour éviter que l’eau se propage, mettez une serpillère ou une bassine en dessous de la fuite.

 

3. Détection de la fuite d’eau et de son origine

Pour que vous puissiez identifier d’où vient la fuite, il faudra tenir compte de la flaque que la fuite a occasionnée pour ensuite suivre du regard l’écoulement. Néanmoins, si vous avez du mal à identifier le problème, pas de panique ! En effet, votre plombier viendra sûrement à votre rescousse avec son détecteur de fuite d’eau électromagnétique.

4. Fermeture de l’arrivée d’eau

À moins de vouloir occasionner une surconsommation d’eau, sachez qu’il est pratiquement impossible de réparer une fuite d’eau sans couper l’eau. En ce sens, dès que vous aurez fini d’identifier l’origine de la fuite, pensez à fermer votre arrivée d’eau.

 

5. Recherche de plombier

Bien que ce conseil puisse sembler banal, il faut savoir que lorsque l’on est pris de panique, notre esprit logique peut tout à fait nous lâcher. Dans le cas où vous louez votre habitation, pensez à faire part de la fuite au propriétaire avant de recourir à l’aide d’un plombier. En effet, il se pourrait que ce dernier ait dans son répertoire le numéro d’un professionnel qui connaît déjà le béaba du logement et surtout, vous allez pouvoir être remboursé sans problème si cela est nécessaire (dans le cas où la fuite dérive des parties en commun ou qu’elle a été générée par la sénilité des installations).

Au niveau des tarifs, la prestation d’un plombier est généralement comprise entre 100 et 300 euros, dépendamment de la localité et de la cause du dommage.

 

6. Utilisation du système de colmatage

Pour réparer la fuite d’eau provisoirement, munissez-vous d’une pâte à colmatage dont le rôle est celui de combler les trous temporairement jusqu’à l’arrivée du plombier. Et si vous ne savez pas comment y procéder, la bonne nouvelle c’est qu’il s’agit d’une procédure aisée. 

Pour ce faire, commencez tout d’abord par ouvrir tous les robinets présents dans votre demeure afin que le circuit d’eau puisse se vider. Puis, à l’aide d’un linge sec, faites sécher l’emplacement qui a permis la fuite : la zone doit être séchée et nettoyée. Dans le cas où un tuyau peint s’est percé, grattez la peinture avant de venir étaler une solution non grasse pour préparer la base. Vous pourrez ensuite utiliser une pâte spéciale à reboucher qui présente l’avantage d’être particulièrement résistante vu qu’elle se compose à la fois de durcisseur et de résine époxy. Faites lisser le tout à l’aide de vos doigts et attendez que cela sèche.

Si vous n’avez pas ce type de pâte, la seconde alternative serait de venir enrouler une bande anti fuite autour du raccord ou de la fuite.

 

7. Test de la réparation

Une fois que le tout aura bien séché, vous devrez désormais tester si vous avez bien fait les choses comme il faut. Pour cela, l’arrivée d’eau doit maintenant être rouverte pour distinguer si de l’eau continue à s’écouler.

Bien évidemment, même si l’eau ne fuit plus, il faudra retenir que la réparation n’est que temporaire et que cela vous permet tout simplement de continuer à vous servir de votre point d’eau sans pour autant subir une inondation, le temps que le dépanneur arrive sur les lieux.

8. Nettoyage et séchage de la pièce

Après l’intervention du plombier, il est maintenant temps de bien aérer la pièce afin de déshumidifier votre habitat. Et pour que votre parquet puisse sécher en un rien de temps, n’oubliez pas le coup de serpillère. Un déshumidificateur est également une excellente alternative pour assécher l’air.

Une fuite d’eau : quelles causes ?

Dans la plupart des cas, la fuite se détecte au niveau de la douche, de la baignoire, des toilettes, du ballon d’eau chaude, des canalisations ou d’un quelconque robinet.  À l’origine de ce désagrément, on pourra citer par exemple :

  • L’usure du joint
  • Le mauvais serrage d’un raccord
  • Un tuyau vétuste qui s’est percé après le gel
  • Une défaillance au niveau des installations des équipements de la salle d’eau

Éviter que le problème se répète

Pour ne pas être confronté à nouveau à cette situation qui peut être très handicapante, voici des astuces à retenir :

  • Se référer aux anciennes factures d’eau : L’idée est de comparer les montants de vos différentes factures afin d’y déceler une quelconque anomalie. Ainsi si la consommation connaît une hausse importante sans raison apparente, c’est qu’il peut y avoir une fuite quelque part
  • Se fier au compteur d’eau : dans le cas où votre compteur continue à tourner alors qu’aucun robinet n’est ouvert, cela devrait vous mettre la puce à l’oreille. 
  • Détecter les chutes de pression d’une chaudière : en dessous de 1 et de 1,5 bar, il se peut qu’il y ait une fuite.

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES