Que choisir : rafraîchisseur d’air ou climatiseur mobile ?

Dernière mise à jour: 20.06.19

 

Il existe de nombreuses alternatives pour chauffer l’intérieur d’un logement avec chacune leurs forces et leurs faiblesses. Nous nous sommes intéressés à deux appareils en particulier, le rafraîchisseur d’air et le climatiseur mobile pour la simple raison qu’ils sont tous les deux pratiques face à de plus gros gabarits comme le poêle à bois. Maintenant, intéressons-nous à ce qui les différencie.

 

Le rafraîchisseur d’air

Le rafraîchisseur d’air surpasse le climatiseur mobile en matière de praticité et d’adaptabilité à son environnement. Il évite aussi les rhumes et les coups de froid dus au fait qu’il refroidit la température de 3 à 5 °C seulement. Beaucoup lui reprochent alors de manquer de puissance dans les pires conditions, seulement il faut garder à l’esprit qu’il est uniquement réservé aux petits espaces.

 

 

Ses qualités

Le dispositif est notamment dédié aux locataires ou aux usagers qui ne souhaitent pas réaliser d’importants travaux chez eux. En effet, il refroidit l’air ambiant de manière plus respectueuse de l’environnement. Il aspire l’air chaud de la pièce. Celui-ci transite par l’eau du filtre de l’appareil et sera rafraîchi au maximum 5 °C avant d’être rejeté à nouveau.

Certains rafraichisseurs d’air font bien plus que cela. Ils assainissent ou humidifient l’air, ce qui semble un gros avantage pour les personnes sensibles des poumons et au froid. Des études montrant que l’air intérieur est plus pollué que celui de l’extérieur, ce genre de dispositif y remédie immanquablement.

L’électroménager gagne aussi des points au niveau de la consommation sur le long terme. Comparé à un climatiseur, il génère moins de dépenses en énergie. Les écolos l’apprécieront. À l’achat, les prix des deux appareils connaissent un écart plus ou moins conséquent en fonction du modèle. Un rafraichisseur coûte entre 50 à 150 euros, tandis que le prix d’un climatiseur mobile peut monter jusqu’à 300 euros et plus. Le premier constitue ainsi la solution idéale pour les futurs acquéreurs à petit budget.

 

Ses défauts

Au bout d’un an d’utilisation journalière, le tampon d’humidification commence à sentir de manière désagréable. Du calcaire s’y dépose à la longue et les bactéries se multiplient. Nous conseillons donc de changer cet élément chaque année. Chez la plupart des rafraichisseurs d’air, il n’existe pas de thermostat. Il faut donc nous contenter du confort qu’il nous procure ou user de quelques astuces pour obtenir des conditions de bien-être optimales en sa compagnie.  

Le rafraîchisseur d’air n’arrive pas à bout de pièces aussi grandes que celles du climatiseur mobile. Souvent, 40 m2, c’est déjà trop pour lui. Il correspond donc davantage à des espaces réduits. On est aussi régulièrement tenu de remplir le réservoir d’eau. Afin de gagner en refroidissement, certains rajoutent même des glaçons. Toujours dans cette optique de bien entretenir la machine, le filtre doit aussi être nettoyé de manière ponctuelle.

 

Le climatiseur mobile

Le climatiseur mobile a l’avantage de la performance, mais est beaucoup moins écologique. Il développe une puissance de 1000 à 5000 W pour les dispositifs professionnels. En effet, il use de fluides frigorifiques pour rafraîchir l’air, ce qui ne plaît pas forcément à ceux qui ont la fibre écologique et qui ne veulent pas s’encombrer avec l’assistance d’un professionnel.

 

Les avantages du climatiseur mobile

Le premier avantage qui nous saute aux yeux chez le climatiseur portable, c’est sa mobilité. Il est plus efficace, car il a un champ d’action limité : la pièce où vous vous trouvez. Il vous accompagne ainsi n’importe où, au rez-de-chaussée comme à l’étage. De plus, on peut régler la machine sur la température voulue.

Ces appareils sont disponibles dans quasiment tous les magasins de bricolage et les grandes surfaces, surtout le monobloc. Il en existe de 19 euros environ à 300 euros et quelques. Mais dans la généralité, les climatiseurs mobiles reviennent à deux fois plus cher que les rafraichisseurs d’air.  

Côté installation, ce sont surtout les versions monoblocs qui sont qualifiées de pratiques. Il suffit de leur trouver une fenêtre où suspendre la gaine d’évacuation de l’air intérieur et le tour est joué. Vos murs restent intacts. En ce qui concerne les biblocs, c’est une autre paire de manches. Ce type exige l’intervention d’experts.

 

Ses lacunes

Plus haut, nous parlions de rendement et de consommation énergétique. Le climatiseur mobile fonctionne sous une puissance tournant autour de 2500 W, voire plus. Cela implique une consommation tout aussi importante. Et encore, sa performance dépend des conditions existantes : plus il y aura de personnes dans la pièce, plus de puissance il vous faudra.

La mise en place des modèles biblocs split complique la tâche aux moins bricoleurs. Contrairement aux monoblocs, ils embarquent un compresseur à fixer dehors et beaucoup ne savent pas comment s’y prendre. Ils sont aussi pourvus d’une gaine de liaison frigorifique requérant qu’on fasse un trou à travers le mur.

Toujours en parlant du climatiseur split, il produit un bruit assez dérangeant, bien que placé à l’extérieur. Voilà une autre contrainte quant à l’agencement de cette catégorie. La démarche est un peu plus onéreuse et requiert plus de temps.

 

 

Pour conclure

Le climatiseur consomme plus que le rafraichisseur et est plus bruyant, c’est un fait. La plupart en plein fonctionnement font 65 dB de bruit, alors que le niveau sonore qualifié de silencieux frôle les 40 dB. Cela équivaut presque au vacarme d’un lave-linge. On ne peut donc pas envisager de l’installer dans une chambre à coucher pour la nuit.

L’autonomie de la batterie des mini rafraichisseurs d’air laisse aussi parfois à désirer. Certes, ils rafraîchissent dans l’immédiat, mais posent des contraintes au niveau du remplissage du réservoir. Donc si le vôtre a un volume situé en dessous de 10 l, vous risquez d’avoir à intervenir un peu trop souvent.

Pour ce qui est du prix, nous retrouvons sur le marché des rafraîchisseurs et des climatiseurs pas chers domestiques, mais aussi pour les activités outdoor comme le camping pour pas cher. Il est vrai que les premiers sont plus courants que les seconds, mais pour une fourchette de prix de 40 à 1000 euros, on peut obtenir un modèle tout à fait convenable, jusqu’aux produits hauts de gamme pour les surfaces de plus de 30 m2.

Si vous avez besoin d’un appareil d’appoint sans être contraint par l’aménagement et que vous vous contentez de l’essentiel, prenez un rafraichisseur d’air. Par contre, si c’est pour de plus gros besoins, et que vous soyez plus exigeant sur les fonctionnalités, le climatiseur vous correspondra davantage.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...