À quelle hauteur fixer le pommeau de douche ?

Dernière mise à jour: 02.08.21

 

La salle de bain constitue une des pièces maîtresses de la maison. Il est donc essentiel qu’on y retrouve un niveau de confort optimal quand on s’y rend. Cela est conditionné par la présence d’une douche aussi pratique qu’accueillante. Ainsi, les différents composants tels que le pommeau, le flexible et le mitigeur ont tous leur importance. Une installation minutieuse de ces accessoires est alors de mise.

 

Repérer le type de pommeau adéquat

Le pommeau compte parmi les éléments clés de votre équipement sanitaire. De ce fait, le choix de cet accessoire ne doit pas se faire au hasard. Il joue un rôle primordial dans votre commodité.

Le premier critère que vous avez à vérifier avant l’acquisition de votre matériel reste d’identifier son mode d’agencement. Ici, vous aurez à sélectionner le vôtre entre les modèles immobiles ou amovibles. Ces derniers s’accompagnent habituellement d’un flexible avec lequel vous dirigerez les sorties d’eau. Dans le cas d’une tête de douche fixe, réfléchissez-y à deux fois, car votre accessoire y restera pour de bon à la fin de votre installation.

Ensuite, vous avez également à choisir entre les différents jets proposés par les pommeaux. Si vous appréciez les configurations classiques, vous pouvez vous tourner vers les spécimens à effets pluie. Cependant, le marché regorge de possibilités parmi lesquelles figurent les jets massants, brumisateurs ou tonifiants. Si vous n’arrivez pas à vous décider, il reste les multijets. Leur particularité réside dans le fait qu’ils embarquent un système de réglage à manipuler selon le jet dont on souhaite profiter.

Les fabricants innovent leurs articles dans le but de booster le confort des utilisateurs avec des fonctionnalités supplémentaires qui peuvent se trouver sur certains produits. On retrouve par exemple le traitement anticalcaire, limitant le dépôt des résidus susceptibles d’obstruer les orifices ; les lampes LED, privilégiées par les amateurs de chromothérapie ; ou encore les dispositifs connectés grâce auxquels vous garderez un œil sur votre consommation.

Dans tous les cas, le choix reste vaste et peut devenir complexe si vous ne faites pas attention. Cependant, voici notre sélection des meilleurs produits si par moment, vous avez besoin d’un coup de pouce dans vos recherches.

 

 

Les autres composants de la douche

Bien souvent, les utilisateurs négligent l’importance du flexible de la douchette. En effet, son positionnement ne doit pas mettre les usagers en difficulté. Pour savoir s’il se trouve à une bonne hauteur, le plus grand de la famille devrait au moins avoir le visage au même niveau lorsqu’il est accroché. Si cette personne mesure près de 2 m ou plus, trouvez un compromis. Sa longueur se situe entre 1.50 m et 1.75 m. Au moment de l’achat, faites en sorte de choisir un dispositif anti-torsion. Cette option contribue grandement à la durabilité de votre équipement.

Ensuite, il vous faudra également faire le point sur le robinet qui accompagne l’ensemble. Aujourd’hui, les modèles classiques perdent en notoriété avec la présence des mitigeurs dernière génération. Mais là encore, l’étape de la sélection s’impose. D’un côté, vous avez affaire aux mitigeurs simples qui permettent un contrôle aisé du débit et de la température de l’eau. De l’autre, vous avez les spécimens dits « thermostatiques » qui proposent une gestion plus poussée et plus précise du débit ainsi que de l’intensité de la chaleur de l’eau produite. 

Pour ce qui est de sa hauteur, tant qu’elle est située au niveau de la poitrine des adultes, ça fera l’affaire. De cette manière, vous n’aurez pas de peine à atteindre la molette de commandes pendant votre douche tout en évitant de jouer les contorsionnistes.

En ce qui concerne la colonne de douche, elle se décline en deux types selon son mode d’installation. Vous pouvez trouver des modèles à pose apparente et des spécimens encastrables. À vous de sélectionner l’aspect adéquat à votre espace et au style de votre salle de bain.

 

Choisir le mode d’installation du pommeau 

Pendant le raccordement, assurez-vous de bien différencier le branchement d’eau froide et celui d’eau chaude pour éviter toute confusion. Mais avant cela, veillez à couper l’alimentation en eau de votre salle de bain. Par la suite, munissez-vous d’équipement adéquat selon le type d’aménagement à réaliser. Le crayon, le niveau à bulle, la perceuse et des joints d’étanchéité doivent se trouver dans votre boite à outils. Si vous avez des notions en bricolage, vous n’aurez qu’à suivre les instructions contenues dans le manuel d’emploi, sinon, vous pouvez toujours faire appel à un professionnel en la matière.

 

 

La mise en place de la tête de douche dépend évidemment du modèle que vous avez sous la main. Dans le cas d’un pommeau intégré avec la colonne de douche, posez-le. S’il s’agit d’un spécimen à visser, vous avez à le fixer sur le support en question. Manipulez l’accessoire en suivant le système de filetage.

Dans tous les cas, assurez-vous de le positionner à une bonne hauteur. Pourquoi ? Parce que ce critère favorisera le fonctionnement optimal de l’ensemble, mais aussi, le confort de tous les occupants de la maison. Pour le robinet, il doit se trouver en moyenne aux environs de 115 cm au-dessus de l’évacuation. Cependant, il ne s’agit que de mensurations approximatives, car la décision finale dépendra de vos choix ainsi que des circonstances. Dans tous les cas, vous munir d’un niveau à bulle, une équerre et un crayon vous aideront davantage à réaliser un travail « de pro » et à économiser quelques euros. N’hésitez pas à faire appel à un proche ou un voisin si jamais vous rencontrez quelques pépins en chemin.

Pour le pommeau, l’élévation s’ensuit du type que vous avez en possession. Si vous projetez d’installer un modèle à effets de pluie, faites en sorte de le positionner à 200 cm ou à 220 cm au-dessus du receveur. De cette manière, vous bénéficierez d’une expérience optimisée de la part de votre accessoire tout en évitant les éclaboussures à l’extérieur de votre douche. S’il s’accompagne d’un flexible, les connaisseurs conseillent une mise en place avoisinant les 120 cm du niveau du sol.

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES