Ce qu’il faut éviter pour réussir l’aménagement d’une terrasse

Dernière mise à jour: 18.05.22

 

Certes, vous aurez tout à gagner en choisissant l’aménagement de la terrasse extérieure. Cependant, ce projet ne s’improvise pas toujours puisqu’il y a de nombreux critères en jeu. Si vous voulez tout juste vous initier à ce type d’installation, voici les erreurs à ne pas commettre lors de l’aménagement de la terrasse.

 

Négliger la législation dans la région

Que vous habitiez dans une maison ou un appartement, il existe des réglementations à respecter qui peuvent être fixées soit par la commune soit par la copropriété. Il convient donc de vous informer à ce sujet avant de prévoir l’aménagement de la terrasse. Concernant les immeubles à copropriété, les espaces extérieurs comme les balcons sont des parties communes à jouissance exclusive. C’est-à-dire que vous êtes l’unique bénéficiant, toutefois le bâti revient à la copropriété. Par conséquent, vous ne pouvez pas y installer une pergola ou effectuer d’autres changements sans consulter les règlements.

Ce qu’il faut faire : Les prescriptions concernant l’aménagement de la terrasse sont généralement définies par la commune. Quoi qu’il en soit, leur teneur peut être différente dans chaque ville. Cette variation peut par exemple être liée aux types de matériaux à privilégier et à éviter. Afin de garantir le suivi de la bonne démarche, il est donc recommandé de vous renseigner auprès du service d’urbanisme de votre mairie. Profitez-en pour vous informer sur tout ce qui est permis par rapport à votre projet initial. De cette manière, il est plus facile de prévoir les travaux à effectuer conformément à la loi en vigueur sur l’aménagement de la terrasse. Cela dit, aucune autorisation n’est nécessaire pour une terrasse de plain-pied qui ne comporte pas de toiture et d’auvent.

En revanche, si la nouvelle plateforme est couverte ou si elle est surélevée à au moins à 60 cm par rapport au sol, vous aurez besoin d’une déclaration préalable des travaux pour une surface entre 5 à 20 min 2 s. Par contre, un permis de construire est requis pour un espace au-dessus de 20 min 2 s.

 

Ne pas contrôler l’étanchéité avant de commencer le chantier

Au moment d’aménager la terrasse de jardin, on délaisse souvent son imperméabilité. Pourtant, cette dernière est essentielle pour éviter les risques de dégâts d’eau.

Ce qu’il faut faire : Vérifier l’étanchéité de la terrasse de jardin de plain-pied est donc primordial pour garantir la durée de vie du revêtement de sol, quel que soit le matériau choisi. En même temps, il faudra s’assurer que la pente est suffisante pour que les eaux de pluie s’écoulent correctement. Pour le toit-terrasse et les balcons dans les immeubles, il est aussi nécessaire de vérifier l’étanchéité. Quand la dalle de la petite terrasse aménagée n’est pas imperméable, la structure est largement affaiblie à cause des infiltrations. Les voisins du dessus sont également victimes de dégâts d’eau. En cas de doute, ou si vous avez constaté des signes apparents, il est préférable de contacter un professionnel qui s’occupe de la détection des fuites. S’il est nécessaire d’effectuer des travaux, ils sont à la charge de la copropriété.

Choisir des plantes et des mobiliers incompatibles à la terrasse

Avant de procéder aux travaux, vous avez certainement fait votre choix parmi les différents modèles de terrasses extérieures. Il est fort probable que vous ayez déjà une idée très claire de l’aménagement de la terrasse. Concernant les plantes, elles doivent être adaptées à la nouvelle terrasse ou balcon. Dans le cas contraire, vous pourriez avoir des végétations invasives qui risquent de se développer dans cet espace. En outre, la déco de la terrasse doit également être sélectionnée avec soin. Compte tenu des dimensions de cette installation, il n’est pas forcément capable d’accueillir un grand canapé. C’est pourquoi il est important de choisir minutieusement les meubles pour agrémenter ce lieu.

Ce qu’il faut faire : Le choix des plantes se fera en fonction du type d’installation souhaité. Si vous désirez obtenir un espace ombragé tout au long de l’année, il faudra opter pour les arbustes de terrasse dotés de feuillages persistants, à savoir l’oranger ou le bambou. Toutefois, si vous avez envie d’un espace offrant une exposition optimale, les végétaux grimpants vivaces constituent un très bon choix puisqu’ils renforcent la décoration des lieux. Il se pourrait que vous n’ayez pas beaucoup de temps pour vous occuper d’une terrasse. Vous devriez alors privilégier les fleurs comme le laurier rose, l’oranger du Mexique ou encore le géranium.

Quant à la sélection des mobiliers, il faudra considérer principalement les contraintes liées à l’espace. Assurez-vous que les matériaux utilisés sont bien adaptés aux changements climatiques. En effet, cet espace extérieur est beaucoup plus exposé au soleil, au froid et à l’humidité. D’un autre côté, il faudra aussi prévoir des solutions de rangement permettant d’économiser de la place. Dans ce cas, vous pouvez privilégier les mobiliers pliables ou les meubles comportant des coffres. Pour décorer sa terrasse sans commettre de fausses notes, il convient de garder une bonne cohérence entre le style de cette extension avec celui de la maison.

 

Choisir le mauvais revêtement pour sol

Il se pourrait que vous prévoyez l’aménagement d’une terrasse en bois. En revanche, ce matériau ne convient peut-être pas aux conditions d’utilisation et au climat de votre région. Pourtant, le confort d’usage est primordial pour ce type d’aménagement. Ainsi, il est important de faire le point à ce sujet avant de procéder aux travaux.

Ce qu’il faut faire : Pour éviter les désagréments, le choix du revêtement n’est donc pas à négliger. Cet élément permet de renforcer l’isolation. De plus, il aide à limiter l’apparition de moisissures et des champignons qui sont causés par l’humidité. Concernant le sol, son matériau est à sélectionner selon vos préférences et l’environnement. En effet, face aux contraintes météorologiques, certains matériaux ne sont peut-être pas adaptés. Par ailleurs, il est conseillé d’étudier les avantages et les inconvénients de chacun d’entre eux. Lorsqu’une terrasse en bois naturel n’est pas protégée, elle est glissante pendant la période de pluie. De plus, elle demande beaucoup plus d’entretien pour rester en bon état et durer dans le temps. Cela dit, le bois en composite constitue une meilleure option puisqu’elle possède un aspect plutôt réaliste. D’un autre côté, il est beaucoup plus résistant face à l’humidité et requiert très peu d’entretien.

Pour l’aménagement d’une petite ou grande terrasse, vous pouvez utiliser de la pierre pour sa robustesse. Celle-ci n’est pas contraignante à nettoyer, pourtant elle est glissante sous la pluie ou pendant la période de gel. Le béton constitue alors la meilleure solution puisqu’il est tout aussi résistant que la roche. D’ailleurs, son aspect peut être personnalisé à souhait pour s’adapter à vos goûts. Toutefois, il faut savoir que ce matériau requiert l’application d’un imperméabilisant pour garantir son étanchéité. Pour aller encore plus loin, il est conseillé de privilégier le carrelage. En effet, ce dernier est particulièrement résistant aux intempéries, ainsi il convient aux utilisations à l’extérieur. Aussi, il se décline sous de nombreux matériaux comme la terre cuite ou la porcelaine pour mieux s’adapter au décor de la terrasse.

Délaisser l’éclairage

Aménager sa terrasse, c’est aussi l’occasion d’y créer un espace lumineux et cosy afin de passer les soirées d’été à l’extérieur. Pourtant, de nombreux propriétaires ont tendance à sous-estimer les lumières dans ce lieu.

Ce qu’il faut faire : Afin d’optimiser la luminosité dans cet endroit, il faut s’assurer que l’ensemble soit bien éclairé dès la tombée de la nuit. De cette manière, vous n’aurez aucun mal à vous y déplacer. Vous pouvez aussi y intégrer un système de délimitation des espaces pour profiter d’une ambiance plus agréable. C’est-à-dire un espace cosy pour le salon ou un coin cuisine pour que vous puissiez manger en famille sur votre table à manger d’extérieur. Cela dit, nous conseillons de privilégier les lumières indirectes pour se fondre avec la décoration du jardin de terrasse. Notamment, les lampes d’appoint ou en appliques ou encore les lampadaires. Évidemment, ces éléments permettent également de décorer la terrasse.  

Ce n’est pas fini, car la sécurité d’utilisation des éclairages est aussi à prioriser. Ils doivent être conformes aux conditions d’usage extérieures puisqu’ils sont exposés à l’eau et à l’humidité. Ainsi, il faut veiller à ce que les branchements électriques soient bien protégés pour profiter d’un emploi totalement sûr de l’installation.

 

Sous-estimer l’ombrage dans la terrasse

La terrasse est conçue pour profiter pleinement du soleil. Face à cela, de nombreux propriétaires négligent la couverture. Pourtant, il est aussi important de se protéger quand ce dernier tape très fort ou lorsqu’il pleut. Dans le cas contraire, il est impossible d’exploiter cet espace toute l’année.

Ce qu’il faut faire : Installer un toit est indispensable lors de l’aménagement de la terrasse. De cette manière, vous pouvez en profiter à tout moment, peu importe la saison. Évidemment, cet élément doit être bien étanche pour assurer une meilleure protection contre les intempéries. Toutefois, l’accès au soleil est limité dans ce cas là. Pour y remédier, la mise en place d’une couverture escamotable est conseillée. Vous pouvez alors soit privilégier l’ombre, soit l’ensoleillement selon le confort escompté.

Certes, aménager une terrasse permet de s’ouvrir davantage à l’extérieur. Cependant, il faut aussi veiller à votre intimité. Afin de se protéger des regards indiscrets du voisinage, il est nécessaire d’installer un brise-vue. Cet accessoire se choisit en fonction du matériau de construction à savoir le PVC, le composite ou de la toile tissée. Concernant la fabrication, vous avez le choix entre un exemplaire en panneau ou en rouleau. Il existe une large éventualité en termes de fixation, notamment au mur, au niveau d’une clôture ou sur des piquets. Par ailleurs, vous pouvez jouer sur la capacité d’occultation en fonction du modèle souhaité.

Ne pas prendre le temps d’étudier la terrasse

Souvent, les personnes qui arrivent dans un nouvel appartement s’empressent de réaliser des travaux pour aménager cet espace. En effet, elles ne prennent pas le temps d’effectuer des études pour considérer tous les aspects d’utilisation de ce lieu. Par conséquent, elles peuvent être confrontées à d’autres difficultés plus tard. À ce moment, des travaux supplémentaires peuvent être requis pour régler le problème.

Ce qu’il faut faire : Afin d’optimiser l’aménagement de cet espace, qu’il s’agisse d’une terrasse moderne ou plutôt classique, il est préférable de l’utiliser pendant un certain temps. Cette période est nécessaire pour effectuer des observations. Au fur et à mesure, vous allez peut-être constater que le vis-à-vis avec le voisinage ne garantit pas votre intimité. Ainsi, l’usage d’un brise-vue est alors incontournable. D’un autre côté, il se pourrait que la terrasse ne soit pas dotée de toitures. Si vous remarquez que la chaleur y est insupportable durant l’été, il peut s’avérer nécessaire d’envisager la pose d’une couverture.

Aussi, les murs sont souvent négligés au profit de nouveaux revêtements de sol ou des mobiliers neufs. Pourtant, ils peuvent influer sur l’idée déco de la terrasse. Au fil du temps, ces éléments perdent leur charme et il est fort probable qu’ils ne soient plus à votre goût. Dans ce cas, vous n’avez pas forcément besoin de tout refaire pour y apporter une touche de nouveauté. En effet, il vous suffit de les repeindre en choisissant la couleur qui correspond à vos goûts et exigences. N’hésitez pas non plus à jouer un peu sur la décoration en appliquant des miroirs pour optimiser la surface. Par contre, si vous désirez garder les vieux murs, il est possible d’y intégrer des plantes grimpantes comme le lierre qui camoufle les imperfections tout en apportant un peu de chaleur en hiver.

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES