Quelle différence y a-t-il entre la cheminée et le poêle à bois ?

Dernière mise à jour: 19.07.19

 

Poêle à bois et cheminée forment nos principaux alliés pour mieux vivre pendant l’hiver. Ils participent à notre confort en rendant possible quelques heures de détente, cozy et bien au chaud devant un bon feu. Ils se distinguent sur certains points. Entre le traditionnel et l’intemporel, lequel choisir ? Le bilan suivant va vous apporter plus de lumière sur le sujet.

 

Qu’est-ce qu’une cheminée ?

La question semble anodine. Cependant, une fois sur le terrain, on confond les dispositifs de par leurs formats et leurs attributions respectives. Effectivement, il s’agit du plus vieux système de chauffage. Il fonctionne avec le matériau écologique et renouvelable qu’est le bois.

Les Français sont adeptes de cette structure esthétique. D’ailleurs, les chiffres définissent que 7,4 millions de ménages ont recours à un appareil de chauffe à base de bois, soit environ une maison individuelle sur deux dans toute la métropole. Comme combustibles, nous recensons aussi le bioéthanol et le gaz. Les modèles alimentés au courant sont adressés aux foyers qui ne disposent pas de conduit d’extraction.

La cheminée à foyer fermé se compose d’un âtre et d’un habillage. Dans un design plus contemporain, ces articles restent stylés et apportent une touche de modernisme dans le salon. Celle à foyer ouvert a plutôt tout d’une niche aménagée dans nos murs. Elle se relie à l’extérieur via un conduit maçonné qui conditionne la sortie de la fumée. L’âtre reste accessible à la main et peut être protégé avec un pare-feu. Les types à insert fonctionnent de manière ingénieuse. Ils absorbent l’air ambiant dans la pièce et la réchauffent entre leurs parois internes.

 

 

Quels profits peut-on tirer de l’usage d’une cheminée ?

Les spécimens traditionnels avec foyers ouverts sont esthétiques. On les apprécie pour le charme qu’ils apportent à notre living. Mais généralement, ils affichent un faible taux de rendement auquel on peut remédier à l’aide de quelques astuces. Avec les modèles conçus avec insert, ainsi qu’une habitation pourvue de récupérateur de chaleur, le rendement de l’outil peut atteindre les 60 à 80 %. Avec de telles statistiques, le propriétaire profite à la fois de l’ambiance accueillante et romantique du foyer ouvert et d’une structure apte à réchauffer correctement son logis.

Dans le même axe, la cheminée est facile à entretenir. Par ailleurs, le prix de ce produit reste moyennement abordable. Et beaucoup de gens peuvent se l’offrir. Les seuls bémols dans le recours à ces systèmes résident dans le stockage du combustible. Les usagers entreposent généralement les bûches dans la cave. Sur certains modèles se trouve un compartiment destiné au rangement du bois, ce qui augmente la praticité du dispositif.

 

Qu’est-ce qu’un poêle à bois ?

Avec une structure basique qui fonctionne vraisemblablement comme une cheminée, l’outil répartit la chaleur obtenue de la combustion de bûches dans son foyer vers toutes les pièces. Ce qui le différencie de la cheminée réside au niveau du raccordement de son tuyau d’évacuation. Ce dernier reste visible. Son usage fait appel à une expertise que l’on acquiert avec le temps et devient des gestes logiques. Pour correctement manipuler le dispositif et assurer la combustion optimale du feu, il faut utiliser du bois sec. Cette technique permet également d’empêcher l’encrassement de l’engin.

Nous répertorions environ 8 types de poêles à bois avec chacun leurs spécificités. Le modèle à convection naturelle est le plus silencieux, mais le moins contrôlable. La version ventilée, elle, par contre fait beaucoup de bruit et connait quelques lacunes en termes de rendement. Le poêle hydro de par sa taille imposante chauffe de grandes surfaces. Le poêle cheminée ou à granulés de bois est à encastrer dans le mur et fait profiter d’une longue autonomie et d’un rendement optimal. Les modèles à accumulation par convection, canalisable et de masse à accumulation conviennent aux grands espaces, et se révèlent les plus économiques.

De nombreux avantages incitent la majorité des personnes à se tourner vers le poêle. En réalité, ce système constitue un chauffage d’appoint et indépendant. Il affiche un bon rendement et est apte à maintenir le confort de toutes les pièces dans la maison en temps de froid. D’ailleurs, le dispositif montre une autonomie pouvant atteindre les 12 heures. À cet effet, il traite rapidement la température dans votre intérieur et ne produit que peu de cendres. Si le poêle s’établit suivant les normes, l’émission de monoxyde de carbone et de poussières, ainsi que des particules fines se voit limiter.         

 

 

Quels sont les points qui distinguent les deux armatures ?     

La cheminée diffère du poêle sur de nombreux paramètres. Si vous vous référez au rendement des deux outils, vous constaterez aux premiers abords l’écart de consommation probante si on a recours aux modèles d’antan comme les foyers ouverts. La possibilité de changer cette donne est concluante lorsqu’on accompagne et ajoute plus de technologies à notre traditionnelle structure.

Côté capacité de chauffe, le pouvoir calorifique des deux appareils ne sont pas les mêmes. Celui de l’ancien reste moindre face aux poêles à bois. Cette différence s’explique notamment par la déperdition de température importante qui s’opère au niveau de l’âtre. Le poêle répand une chaleur constante qui se définit grâce à sa puissance. En effet, ces prototypes montrent quelques avantages techniques par rapport aux cheminées.

À cause de leurs structures, leur arrivée d’air est restreinte et plus petite. De là, il est possible de régler la nature de la combustion. En faisant durer le flambage, on profite d’une plus longue diffusion de la chaleur. Le degré d’inertie produit par l’appareil dépend  de son composant, de sa pierre de chauffe et de son revêtement externe.

Concernant l’esthétisme, rien n’égale le charme incommensurable de la cheminée. En dépit de ces points, cette structure reste très appréciée. À la fois élégante et imposante, elle constitue un décor intemporel qui rehausse la beauté de votre intérieur. En plus, ses flambées façonnent une atmosphère de détente et de sérénité. Elles habillent gracieusement votre salon et apportent de la convivialité dans vos soirées hivernales.

Bref, le choix entre un poêle à bois et une cheminée revient personnellement à chacun. La réponse dépend du style, du budget, de l’envie et des conditions de vie de l’intéressé.            

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (3 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...