Comment nettoyer et entretenir un poêle à pellets ?

Dernière mise à jour: 22.08.19

 

L’efficacité ainsi que la durabilité de votre poêle à granulés dépendent en grande partie de la manière dont vous en prenez soin. Et s’il s’agit de votre premier équipement, vous aurez probablement besoin d’un coup de pouce sur les démarches à entreprendre et l’entretien. Nous en parlons ici.

 

Un entretien régulier : utile ? 

Si la maintenance de votre poêle à granulés doit être réservé à un professionnel agréé, cela ne vous empêche pas d’effectuer quelques gestes pratiques dans le quotidien afin de préserver ses performances. Cela vous permettra également d’avoir un œil sur les éventuels dysfonctionnements de votre dispositif et ainsi prolonger sa durée de vie de manière significative.

L’entretien régulier ou hebdomadaire n’est pas obligatoire mais indispensable et est recommandé par les spécialistes surtout en période de grand froid où votre appareil tournera continuellement à plein régime. Afin de booster son efficacité et par la suite optimiser son rendement, le nettoyer de fonds en combles s’avère nécessaire.

Cette pratique n’a rien de compliqué et vous n’avez pas besoin d’être un expert en bricolage pour vous y mettre. Cependant, si vous n’avez pas les notions, mieux vaut avoir le guide d’utilisation de votre spécimen à proximité au cas où.

Avant toute chose, assurez-vous que le dispositif est à l’arrêt. Débranchez toute forme de connexion extérieure susceptible de créer des flammes afin de limiter au maximum les risques de blessures et de brûlures.

Le nettoyage du bac à cendres figure au premier plan des procédés à entreprendre. Le composant peut être amovible ou non en fonction du modèle que vous avez en votre possession. Pour y arriver, munissez-vous d’un aspirateur. Le mieux serait de se procurer un dispositif doté d’un filtre HEPA pour protéger votre environnement. Faites tout de même attention avant de vous lancer, car les cendres peuvent rester chaudes pendant 24 h.

Il en est de même pour le creuset. En cas d’obstruction des orifices, les sorties d’air sont bouchées pour garantir la combustion. Retirez l’élément, nettoyez-le à part et assurez-vous de bien extraire l’ensemble des résidus qui peuvent être la cause d’une dissipation de chaleur en plein usage ou des allumages ratés.

Toutefois, se procurer le bon modèle est impératif pour bénéficier d’une qualité de chauffage optimale en toute circonstance. D’ailleurs, trouvez ici une sélection des meilleurs produits que nous avons méticuleusement triés si vous recherchez le modèle taillé pour vous.

 

 

Qu’en est-il du brûleur ?

Le brûleur figure parmi les composants qui définissent les poêles utilisant des pellets. Son rôle est essentiel dans le rendement de chaleur et comme son nom l’indique, il assure la combustion des granulés lors de la mise en marche de l’appareil. Rien que pour cela, son entretien ne doit pas être pris à la légère.

Sachez que lorsque le brûleur subit un phénomène d’encrassement, cela limite les performances de votre équipement et accroît également sa consommation énergétique. Le processus entre l’air d’allumage et de flambage se voit compromis.

Le nettoyage de cet élément vous garantit alors un fonctionnement en toute tranquillité de votre matériel. Il est possible que des résidus viennent prendre place sur les parois du brûleur. Pour vous en débarrasser, une brosse métallique fera l’affaire. Grattez la surface pour éliminer les dépôts. L’opération ne vous prendra habituellement que quelques minutes.

 

La vitre pour une meilleure vision

Le vitrage de votre poêle à granulés sera également exposé à la saleté, et cela, depuis l’intérieur. Le nettoyage est une nécessité du fait que le composant assure la visibilité de la flamme à l’intérieur pendant le fonctionnement de l’appareil. Il convient donc d’astiquer l’élément pour qu’il redevienne comme neuf et avoir un contrôle optimal sur la combustion. Vous constaterez immédiatement qu’il est temps de passer au décrassage lorsque la vitre ne possède plus son aspect transparent.

Pour ce faire, vous pouvez vous équiper d’un morceau de papier journal humide que vous tremperez dans les restes de cendres. Ces dernières ont un pouvoir abrasif capable de venir à bout des suies qui noirciront le vitrage. Frottez délicatement. Ensuite, vous passez un chiffon ou un essuie-tout pour sécher l’ensemble. Si vous êtes en présence de tâches assez complexes à enlever, vous pouvez vous appuyer sur les produits nettoyants, mais toujours recommandés par les spécialistes.

 

N’oubliez pas l’aspect extérieur

De temps en temps, le nettoyage de la façade de l’appareil se doit également d’être réalisée afin qu’il présente une esthétique agréable à regarder. Pensez à enlever les dépôts de poussières qui ont tendance à obstruer les entrées d’air, le réservoir et le circuit d’alimentation.

Détachez les composants amovibles comme la grille d’aération pour accéder à tous les orifices sensibles à l’encrassement. Pour y arriver, munissez-vous d’un chiffon légèrement humidifié pour éliminer toute forme de saletés ou encore d’un aspirateur pour un nettoyage approfondi du système. Ayez en tête que votre appareil joue également un rôle d’objet de décoration dans votre pièce. C’est pour ça que vous devez lui attribuer un look présentable afin qu’il remplisse toutes les fonctionnalités que vous attendez de lui.

 


Le nettoyage annuel

Le poêle fonctionnant avec des pellets n’échappe pas à la réglementation d’un entretien obligatoire annuel. Seul un professionnel attitré a le droit de s’occuper de la maintenance de cet engin afin que votre assurance puisse prendre en compte la garantie multirisque de votre habitation.

Il est évident que les démarches peuvent se réaliser à n’importe quel moment de l’année, mais la période la plus propice demeure la fin de l’hiver, où l’appareil se trouvera à l’arrêt complet.

Similaire aux nettoyages d’une cheminée traditionnelle, le ramonage consiste à libérer les conduits de raccordement de toute forme de saletés afin de maximiser les performances de votre dispositif. Il est à noter qu’un équipement mal ou non entretenu présente un phénomène d’usure précoce et vous expose également à d’éventuels dangers d’incendies. Lorsque la suie prend place dans les composants, elle obstrue les canaux produisant une surconsommation de votre appareil et une évacuation non conventionnelle des gaz tels que le monoxyde de carbone qui peut être très nocifs pour la santé.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...