Réglage pour optimiser le rendement d’un poêle à granule

Dernière mise à jour: 24.10.21

 

Effectuer proprement le réglage de la combustion de son poêle à granule ne relève pas uniquement d’une problématique économique, car cela pourrait également optimiser votre confort. En effet, cette opération doit vous permettre à la fois de chauffer votre maison et de diminuer le coût d’énergie. Dans cet article, découvrez comment vous pouvez faire pour gérer la consommation de votre poêle à granule.

 

Pour quelle raison régler la combustion de son poêle à granulés ?

C’est le grand jour, votre nouvelle poêle à granule est livrée chez vous et vous avez hâte de vérifier son fonctionnement. Il faut savoir que ce type d’appareil est déjà muni d’un réglage par défaut effectué par le fabricant avant la sortie de l’usine. Ces paramètres préétablis correspondent aux recommandations données par la notice du poêle à granule et les consignes de sécurité. Cette opération est initialement faite pour réduire le risque de panne avant son emploi.

Toutefois, il est plus que conseillé de revoir ces modifications initiales avant même de songer à employer votre appareil. Tout simplement parce que la mauvaise combustion d’un poêle à granulés peut coûter cher. Pour ce faire, il faudra tenir compte de quelques paramètres, à savoir : la taille de la maison, le nombre d’habitants et les matériaux de construction de votre demeure. Que ce soit le style de vie ou encore la localisation de la maison, les besoins de chauffage ne sont pas pareils partout.

Il faut donc prévoir un réglage adapté à votre maison avant de faire fonctionner votre appareil définitivement. En effectuant le réglage de la combustion du poêle à granule pour qu’il soit en accord avec vos besoins, vous verrez que ce dispositif de chauffage vous offrira plus de confort, tout en impactant positivement sur votre facture de fin de mois.

 

Les différentes manières de régler la combustion de son poêle à granulés

Comme pour tout appareil, il existe plusieurs moyens d’ajuster les différentes fonctionnalités d’un poêle à granule. Similairement au réglage d’un poêle à pellet, le premier réflexe à avoir serait de lire le manuel de l’utilisateur fourni avec l’appareil. Ce document contient tous les conseils dont vous aurez besoin pour arriver à paramétrer correctement votre dispositif de chauffage.

Régler l’appareil selon le modèle choisi

Chaque fabricant a ses propres méthodes et ses expériences dans la construction d’un chauffage de ce type. Il est donc important de toujours se référer aux recommandations données par ce dernier pour ne pas faire de fausses manipulations. Si vous installez vous-même votre poêle à granule, restez constamment fidèles aux conseils du concepteur. Il est possible de trouver de l’aide supplémentaire sur le site de la marque afin d’effectuer le réglage de la combustion du poêle à granulés.

Si vous avez eu recours au service d’un professionnel pour la fixation d’un poêle à granulés domotique, faites appel à ses expériences. Pendant la pose finale de l’appareil, le technicien fait les premiers réglages selon ce qui lui semble correct. Si vous avez déjà une préférence de paramètre, vous pouvez lui en faire part afin qu’il effectue les réglages selon vos besoins. L’installateur accomplit la première flambée avec vous pour vérifier que tout est en ordre. Il pourra aussi vous indiquer le bon fonctionnement d’un poêle à granulés si vous n’êtes pas un habitué de ce type de chauffage nouvelle génération.

 

Régler la combustion et le débit de granulés

Pour ceux qui utilisent un radiateur, le réglage de la combustion d’un poêle à granule est exactement pareil. Pour être plus clair, la surchauffe de la pièce à chauffer risque de faire grimper sa dépense de pellets. En général, la température normale dans les pièces à vivre doit se situer entre 19 °C et 20 °C. S’agissant des chambres, elle doit être entre 16 °C et 17 °C pour être confortable et agréable à occuper. En dépassant ces seuils, une hausse de seulement 1 °C peut faire augmenter la consommation de pellets jusqu’à 7 % de la quantité habituelle. En faisant le compte pour une année, un réglage du poêle à granule non compatible à son usage peut vous revenir très cher.

Pour résumer, moins vous chauffez, mieux le débit de granulé sera géré et cela n’occasionnera pas de dépense en sus. Sachant que les granulés sont partagés automatiquement selon la température de préférence, vous pouvez régler cet aspect vous-même. En général, le débit de granulés se modifie par rapport au réglage du débit d’air d’un poêle à granulés pour avoir un bon feu. Pour être plus précis, le débit de granulé ne doit pas être supérieur au débit d’air. Sinon il est possible d’égaliser les 2 débits pour voir comment la consommation se poursuit avant de baisser définitivement. Et gardez en tête que le réglage de la combustion d’un poêle à granulés peut présenter des complications si l’on ne sait pas s’y prendre.

Ajuster la qualité de l’air de combustion

Bien qu’il ne soit pas indispensable, ce détail peut influer sur le réglage de la combustion du poêle à granulés. Alors que les paramètres prédéfinis d’un poêle à granulés sont déjà fiables, des réglages en rapport avec l’emplacement peuvent être effectués. Dans les lieux facilement accessibles par le vent, la qualité d’air peut être ajustée. Il est aussi faisable d’affaiblir le ventilateur d’extraction de fumée pour les modèles qui en possèdent. La production de flamme diminue tout comme l’alimentation du poêle à granule. Selon les études, la diminution du diamètre de la prise d’air d’un poêle à granulés permet de réduire la consommation jusqu’à 10 %.

Même si l’intensité de la chaleur produite sera moins soutenue, vous allez faire beaucoup d’économie sur la dépense de pellets ou de granulés. Pour comprendre si la combustion est trop forte, regardez les combustibles dans le compartiment en train de brûler. S’ils ne tiennent pas en place et se font emporter par la chaleur, il faut réduire la vitesse. Dans ce cas de figure, il suffira de diminuer le débit d’air reçu. Il est indéniable qu’une arrivée d’air de poêle trop large va faire grimper la consommation du combustible. Elle pourrait même conduire à l’extinction du feu dans le brûleur.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES