Comment résoudre ces 4 problèmes rencontrés avec un poêle à pellet ?

Dernière mise à jour: 21.11.19

 

Diverses alternatives de chauffages existent pour l’hiver. Cette saison, le poêle qui utilise du pellet a le vent en poupe. La majorité des Français trouvent auprès de cette technologie un moyen efficace et à prix raisonnable de fournir plus de confort dans leurs logis. Seulement, il faut apprendre à bien employer le produit au quotidien.

 

Que faire face aux éventuelles anicroches possibles ?

Sur de nombreux points, l’usage de cet outil facilite la vie de ses utilisateurs. Mais à un certain moment, de petits problèmes risquent de survenir. L’appareil peut montrer des dysfonctionnements qui déstabilisent les propriétaires. Ces derniers préfèrent alors faire appel à l’expertise de professionnels pour déterminer le cœur de l’incident et en apporter la clé. En ces conditions, il faut y mettre le prix.

Mais par ailleurs, si l’on ne souhaite pas arriver à ce stade, il suffit de consulter les nombreux partages d’expériences et les conseils fournis auprès des fabricants. Souvent s’y présentent les réponses à nos questions.

 

Comment faire quand mon poêle fume ? 

Dernièrement, vous avez remarqué des émanations sortir de votre chauffage d’appoint, alors que votre dispositif est raccordé à un conduit ? Ça fume de partout et des refoulements surviennent en pleine combustion. Diverses causes restent à la source de ce trouble. Et heureusement, des solutions variées sont possibles. Pour déterminer sur quel axe avancer, on commence par définir d’où vient le problème et agir en conséquence.

Une cheminée répand du gaz lorsque :

-un mauvais tirage s’opère au niveau du poêle à pellet pour des raisons d’ennuis d’aération ou de conditions météorologiques déplaisantes ou encore de l’inadaptation du matériel aux dimensions de ses canalisations.

-la structure montre des failles comme un système d’évacuation bouché ou trop coudé.

Ainsi, à chacun de ces maux correspondent des réponses et des traitements adéquats en toutes circonstances.

 

 

Comment travailler le tirage de la cheminée ? 

Si le souci part de cette base, l’utilisateur doit apprendre à bien manipuler le dispositif pour rendre optimale la circulation de l’air au niveau des conduits. En agissant sur l’attraction de l’oxygène vers la combustion, on parvient à mieux gérer le feu. En effet, avec une mauvaise aération, le brûlage tourne au ralenti et de grosses fumées se contractent.

Normalement, ce gaz doit s’évacuer vers la sortie s’il y a une bonne ventilation au niveau de la structure. Toutefois, une faille à ce stade ne va pas permettre de pousser l’émanation vers la hauteur. Ainsi, toute la nuée descend et se répand dans la pièce. Pour mettre fin à ce calvaire, il suffit d’ouvrir considérablement l’arrivée d’air.

Dans certains cas, cette approche ne marche pas. À cet effet, il s’avère raisonnable de recourir à un adaptateur de tirage. L’installation de cet accessoire reste élémentaire. Pourtant, il apporte la clé pour résoudre cet ennui en fournissant un appel d’air supplémentaire à la structure.

 

Comment traiter la panne lors de l’allumage ?

Chez certains foyers, ce problème persiste et constitue un obstacle majeur pour que la famille puisse profiter de cet appareil. Le feu ne prend pas et il devient impossible de mettre en marche le poêle. À chaque fois que l’utilisateur s’élance, une fumée immense envahit la pièce et incite la personne à abandonner.

La solution face à cette situation semble simple. L’individu doit penser à fermer les fenêtres et les portes de la maison avant de lancer la combustion. Les rafales n’aident pas dans le processus d’allumage de ces engins. Une fois au calme, le feu montera facilement. Le tirage dans la cheminée sera meilleur.

Par ailleurs, si le problème persiste il faut prendre une échappatoire bien plus radicale et plus efficace. Certains experts proposent de couper quelques instants la VMC du logis, le temps que la flambée s’élève. Quand les choses vont bon train, alors, on n’a plus qu’à la remettre en marche.                      

 

Quand le souci vient de la conception

Dans bien des cas, il arrive que la combustion subisse des problèmes comme le feu qui s’éteint tout seul ou une efficacité limitée de l’appareil, et/ou encore une fois la nuée qui se refoule à l’intérieur de l’habitation. À cet égard, il faut regarder de plus près l’installation. Une conduite trop coudée cause toutes ces mauvaises surprises. L’architecture de l’appartement oblige à ce que l’agencement de la canalisation se maintienne de cette manière. La structure s’étale sur une longueur horizontale assez conséquente. Ainsi, le gaz éprouve de la difficulté à circuler et à trouver la sortie.

Par conséquent, le propriétaire doit impérativement penser à se procurer des appareils qui permettent de pomper les émanations. En option, il y a l’aspirateur de forçage électrique ou les extracteurs de fumée. Ces produits sont disponibles sur le marché et se vendent à des prix différents. Pour ceux qui se tournent vers la simplicité, s’offrent à eux également les ventilateurs d’aspiration. Commodes et aisés à manipuler, ces types d’outils se placent à l’extrémité de la conduite et passent largement inaperçus aux yeux des invités.   

        

 

Comment faire fonctionner ce chauffage d’une manière optimale ?

La propagation de la fumée à l’intérieur de la résidence devient dangereuse si l’on ne la contrôle pas. Les particules fines qui en ressortent et le monoxyde de carbone qui en émanent peuvent causer du tort à la santé de toute la famille. Il s’avère donc primordial de bien appréhender l’utilisation de cet appareil.

Le réflexe à avoir concerne la maitrise de l’arrivée d’air du poêle. L’autre point incite aussi à apprendre à gérer efficacement le feu. Quand la flambée devient trop vive, on restreint l’admission d’air. En outre, si l’outil bascule en mode sécurité, il s’éteint tout seul. Des indices apparaissent alors sur l’affichage indiquant quel est le problème.

En dernier, s’impose également l’entretien régulier de l’installation. Le ramonage mécanique se doit d’être opéré tous les six mois. Comme les problèmes de bouchage de la cheminée cause souvent des dysfonctionnements graves du dispositif, il faut tout faire pour remédier à ce mal. Ainsi, réalisez un décendrage fréquent et n’hésitez pas à démonter le déflecteur pour le nettoyer.     

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...