Comment et quand purger ses radiateurs ?

Dernière mise à jour: 19.04.21

 

Les rudesses de l’hiver reviennent irrémédiablement tous les ans. Heureusement, l’existence du système de chauffage constitue une solution qui permet d’affronter confortablement cette période. Toutefois, certaines opérations utiles comme la purge s’avèrent être nécessaires pour en profiter sereinement. Mais il faut savoir comment et à quel moment effectuer cette opération.

 

Préparation de la purge

La saison froide apporte systématiquement tout son lot de désagréments. Outre l’obligation de se tenir au chaud avec des vêtements adaptés, les petites maladies peuvent vous toucher, à l’instar des classiques grippes ou des coups de froid. Des manifestations plus graves de pathologies chroniques comme le rhumatisme peuvent également revenir. Pour pallier ces déconvenues, diverses solutions de chauffage ont été imaginées et mises en place pour affronter cette rigueur de la meilleure façon. 

Depuis la cheminée dans les chaumières, l’époque actuelle bénéficie de la version la plus évoluée des méthodes pour rester au chaud, représentée par le radiateur. Néanmoins, rien n’est parfait en ce bas monde, et il faut prendre certaines mesures pour obtenir la meilleure efficacité et efficience du matériel en place. Il est donc utile de procéder à un entretien régulier, afin d’optimiser le rendement. 

De plus, il n’est pas difficile de purger le radiateur, vous pouvez l’effectuer vous-même. Par définition en effet, cette opération consiste à éliminer une présence d’air emprisonné dans l’équipement, et qui l’empêche de fonctionner de manière optimale.

Matériel requis

Sachant que vous n’allez pas procéder à une opération de maintenance en profondeur, vous n’avez pas besoin des différents outils spécialisés dont se servent les chauffagistes professionnels. Quelques instruments rudimentaires peuvent suffire, à commencer par un tournevis. Quel que soit le type de matériel dont vous disposez, le purgeur se représente généralement par une simple vis que vous devez ouvrir et refermer. Pour certains modèles plus anciens par contre, vous pourriez avoir besoin d’une pince. Cet outil se montre utile pour purger le radiateur en fonte. 

Quant aux appareils les plus récents, la méthode reste la plus pratique, avec l’intégration dans l’équipement d’un purgeur automatique de radiateur qu’il vous suffit d’actionner pour effectuer cette opération. Enfin, les modèles les plus vieux, notamment dans les installations des anciennes bâtisses, peuvent nécessiter des outils spécifiques. Vous devez dans ce cas recourir à l’intervention de professionnels, qui sauront par exemple comment enlever une vis qui n’a plus de tête. Dans tous les cas, il vous faudra prévoir également un récipient pour recueillir l’eau. Un minimum de liquide doit en effet obligatoirement s’échapper, pour confirmer l’efficacité de l’opération.

 

Comment purger un radiateur ?

Même si l’expression indique des termes plutôt techniques, vous n’avez pas besoin d’être un spécialiste en la matière pour effectuer cette opération. Quelques notions de bricolage, et les quelques outils adaptés peuvent vous permettre de procéder à l’élimination de l’air qui empêche votre radiateur de fonctionner comme il se doit.

 – Bases de la procédure

Lorsque votre matériel est prêt, à savoir un tournevis, une pince et un récipient pour recueillir l’écoulement de l’eau, vous n’avez que quelques étapes simples à effectuer pour purger le radiateur. Il n’est pas nécessaire de couper l’alimentation centrale, toutefois vous devez vous assurer d’avoir un radiateur froid pour procéder.

Commencez par repérer le purgeur. Selon le modèle d’appareil, celui-ci peut se représenter de plusieurs manières, mais pour la plupart des équipements récents, il s’agit d’une simple vis revêtue d’un contour de protection. Pour d’autres types plus anciens, vous pouvez tomber sur un système beaucoup plus vieux, qui peut nécessiter une clé purge radiateur. Néanmoins, vous pouvez vous servir d’une pince pour le desserrer sans problème.

Le second pas consiste à l’ouvrir en utilisant le tournevis, puis à laisser sortir l’air emprisonné dans le circuit. Deux moyens vous permettent de repérer le bon déroulement de cette étape. Dans une première circonstance, vous entendez un sifflement provoqué par le gaz qui se dégage, jusqu’à ce que de l’eau commence à s’écouler. Dans cette option, il était déjà à côté de l’ouverture. Dans l’autre cas de figure, vous aurez du liquide qui s’échappe sous pression, avec ou sans formation de bulles, ensuite le fameux sifflement qui indique la sortie de l’air, avant une reprise de l’écoulement de l’eau. Cette situation explique la présence de corps gazeux un peu plus loin dans les différents conduits de votre installation.

 – Cas particuliers

Cette technique de base concerne un appareil en état normal de fonctionnement, et pour lequel vous assurez juste une maintenance de routine. Cependant, certaines situations distinctes peuvent parfois nécessiter des opérations beaucoup plus spécifiques. Il en est ainsi lorsque vous constatez un radiateur froid en bas par exemple, ou quand vous effectuez un remplacement de pièces, entre autres.

Si vous vous confrontez à la première occurrence, à savoir un matériel qui ne chauffe que dans sa partie supérieure, vous devez peut-être penser à vidanger le radiateur. L’opération est la même que pour la purge, sauf que vous devez couper la liaison avec le système central pour vous concentrer uniquement sur chaque équipement concerné. Durant cette étape, vous devez éliminer totalement toute l’eau que contient le matériel, afin de la remplacer ensuite par un nouveau liquide. Cette phase peut parfois nécessiter de démonter le radiateur pour faciliter les manipulations de nettoyage et de remise en état. Vous pourriez également avoir besoin d’outils plus adaptés, notamment pour enlever ou fixer une tête de robinet par exemple.

Dans un autre contexte, quand un radiateur ne chauffe plus de manière uniforme, une opération de désembouage peut alors s’imposer. La saleté peut en effet s’accumuler dans la partie inférieure et empêcher la circulation de l’eau, et celle-ci ne se déplace plus que dans la zone supérieure. Vous devez dans ce cas vous résoudre à vidanger le circuit de chauffage. La boue peut provenir de plusieurs sources, comme l’entartrage à cause de la dureté de l’eau, ou la rouille dans les tuyaux d’alimentation et de circulation. Vous devez ainsi démonter le radiateur en fonte, qui est le plus sensible à cette situation.

 

Recommandations spécifiques

Pour terminer, lorsque vous avez récupéré l’équivalent d’un verre d’eau, vous pouvez refermer la vis de purge du radiateur. Vous pouvez ensuite utiliser votre radiateur normalement, dans le cadre d’une maintenance classique, sans particularité à signaler. Par contre, si vous avez dû vous résoudre à des opérations plus complexes, vous devez veiller à réinstaller l’équipement dans le bon sens du circuit, de manière à ce que la remise en marche reste correcte. Le sens d’ouverture du robinet peut par exemple constituer une source de dysfonctionnement en cas d’erreur de montage.

Si vous disposez de plusieurs appareils dans votre habitation, la connaissance nécessaire pour purger les radiateurs dans quel ordre importe, afin de vous éviter une perte de temps à travailler deux fois sur un même emplacement. Pour ce faire, il est recommandé de vous occuper en premier de l’équipement placé le plus proche du radiateur de chauffage central, et de finir par celui qui en est le plus éloigné. Vous parviendrez ainsi à rétablir l’équilibre entre tous les postes, et augmenter les chances de réussir à éliminer totalement toute bulle d’air récalcitrante. 

Par ailleurs, il est conseillé de vérifier la pression dans le circuit après la purge. Normalement, le manomètre doit afficher une valeur de 1 à 1,5 bar à froid, et un maximum de 2,5 à 3 bars à chaud. En cas de mesure faible, vous devez rajouter de l’eau, parce qu’une partie aura été perdue au moment de la sortie de l’air, ou durant la vidange. L’ouverture pour cette opération se trouve généralement au bas du radiateur.

Quand s’occuper des appareils de chauffage ?

Maintenant que vous savez comment purger un radiateur, vous devez également connaître le moment propice pour vous y prêter. Selon la loi, il est recommandé de procéder à une maintenance du système de chauffage dans chaque habitation. Vous devez ainsi vous plier à cette obligation, et purger le radiateur de chauffage collectif s’avère d’autant être important, si vous voulez bénéficier d’une part de chaleur optimale au moment fort de l’hiver. D’ailleurs, purger les radiateurs reste le plus conseillé avant l’arrivée de cette saison froide, afin de vous éviter d’effectuer des travaux au moment où vous avez le plus besoin d’exploiter l’appareil à plein régime.

Néanmoins, outre cette procédure systématique à respecter, vous devez également purger le radiateur si vous détectez quelques anomalies dans le fonctionnement. Vous pourriez par exemple remarquer des bruits lors de l’utilisation, ce qui se traduit généralement par une présence de gaz en déplacement dans le réseau. Malgré un entretien bien effectué, une prise d’air peut en effet persister. Plusieurs raisons peuvent en être la source, comme le fait de changer un robinet de radiateur sans vidanger le circuit. Heureusement, l’opération pour y remédier dans ce cas de figure reste simple.

Dans un contexte beaucoup plus grave, vous pourriez constater une inégalité de la répartition du chauffage lors de la période de fonctionnement. Ce cas peut résulter de l’amas de saleté dans une partie spécifique de l’équipement, et pour lequel une purge s’impose le plus tôt possible. Vous pourrez ainsi bénéficier d’une chaleur plus conséquente, en assurant la longévité de l’appareil, et éviter de le surexploiter de manière inappropriée et énergivore.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments