Ventilateur ou climatiseur pour préserver la santé ?

 

Ventilateur ou climatiseur pour préserver la santé ?

 

Quand viennent les périodes de canicules, se rafraichir peut devenir un vrai parcours du combattant. Il est donc nécessaire d’équiper son habitation des dispositifs en adéquation avec le niveau de confort recherché. Veillez à ce que le matériel en question puisse vous satisfaire sur tous les plans, mais surtout au niveau sanitaire. Ici nous vous montrons comment faire le bon choix entre climatiseur et ventilateur.

 

Le ventilateur : types et mode opératoire

Pendant la saison chaude, la vente des ventilateurs bat son plein. Il s’agit d’un équipement utilitaire qui a pour fonctionnalité de créer du vent artificiel. Sa particularité réside dans le fait qu’il brasse l’air ambiant pour apporter une sensation de fraîcheur. Il constitue donc une solution d’appoint pour ceux qui recherchent un mode de confort ponctuel.

Toutefois, ce matériel ne possède pas de technologie de régulation de la température. Similaire à un système de soufflerie, il opère en favorisant l’évaporation dans la pièce, et cela, à courte portée. Vous devez alors vous positionner à proximité du spécimen pour bénéficier de ses performances de manière optimale.

Sur le marché, vous avez largement le choix entre les articles proposés par les fabricants. Ils se déclinent sous diverses formes, types d’installation, mais également puissances. Le but est de trouver le dispositif en adéquation avec vos besoins afin de renforcer votre niveau de confort pendant les périodes de chaleur intense. Que ce soit les spécimens dits hélicoïdaux ou les modèles classés centrifuges, comprenez que les ventilateurs ne présentent pas de fonctionnalités de régénération de l’air.

Les équipements de climatisation : les modèles proposés et les fonctionnalités rattachées

Depuis maintenant quelques années, les climatiseurs affluent sur le marché des équipements de régulation de températures pour les logements. Similaire au fonctionnement des pompes à chaleur, ce type de matériel est généralement composé d’un compresseur et d’un condenseur. Le procédé de marche est simple : l’air est aspiré pour ensuite être refroidi et diffusé à travers la pièce. On peut le classer parmi les appareils frigorifiques.

Dans le commerce, vous aurez affaire à deux grandes catégories de climatiseurs : les monoblocs et les splits. La première est constituée d’une seule unité et peut être installée en intérieur sans vous causer de soucis d’encombrements. La seconde compte deux composants dont l’un évacuant l’air chaud est mis en place à l’extérieur et l’autre à l’intérieur. Dans tous les cas, le matériel qui peut être fixe ou mobile, émet une fréquence acoustique plus élevée que le ventilateur. Certains sont qualifiés de silencieux, tandis qu’on a du mal à rester à côté des autres.

Les climatiseurs constituent donc une bonne alternative pour gérer le confort thermique dans votre maison. Les références multisplits sont en mesure d’instaurer la température désirée au sein d’un intérieur au degré près et cela dans n’importe quelle pièce. Toutefois, certains appareils requièrent la présence d’un professionnel lors de leur installation.

 

Avantages et inconvénients de chaque type d’équipements

Chaque catégorie de ventilateur possède ses atouts et ses faiblesses. En rapport avec les dimensions de votre pièce, il vous faut le matériel adéquat. En général, ils ne permettent pas de faire baisser la température dans la salle. Leurs fonctionnalités se limitent à un simple brassage de l’air, chaud ou froid. Ils servent à rafraîchir ou réchauffer une personne en particulier et non la chambre en intégralité. Ces dispositifs sont également économiques en plus d’être performants et maniables. Il vous suffit de les orienter vers la zone où l’on se trouve afin qu’ils s’exécutent. D’autres tournent de manière autonome et sont commandés à l’aide d’une télécommande pour plus d’aisance.

Les climatiseurs quant à eux sont en mesure de gérer efficacement la température qu’il fait dans votre logement. Cependant, chaque type présente ses avantages et ses inconvénients. Les modèles monoblocs s’installent dans les petits espaces. En termes de praticité, ils offrent la meilleure alternative du fait qu’ils sont faciles d’utilisation et ne prennent pas de place. Leur bémol se situe au niveau de leurs fréquences acoustiques, les condensateurs sont assez bruyants.

Si vous avez une pièce de plus de 30 m², les spécimens mobiles « splits » sont les plus appropriés. Bien qu’ils prennent assez d’espace, leurs performances sautent aux yeux. L’agencement des appareils fixes quant à eux requièrent l’intervention d’un professionnel, cependant, vous bénéficierez d’un niveau de chaleur confortable une fois le modèle en place.

Les dispositifs réversibles sont dotés de multiples fonctionnalités comme rafraichir l’air ambiant, le chauffer, le purifier ou encore le déshumidifier. En général, le climatiseur impacte sur l’environnement du fait qu’il est énergivore et fonctionne à la manière d’un réfrigérateur.

Risques et mode d’emploi

D’une manière générale, le ventilateur offre le moins de risques pour la santé des utilisateurs, petits et grands. Son emploi ne présente que deux effets secondaires qui sont l’irritation des yeux ou encore le rhume. Ils se produisent lorsque le matériel est orienté en permanence vers la personne. Ainsi, évitez ce mode de soufflerie même en cas de forte chaleur. Vous pouvez également parer ces désagréments en activant l’option oscillant de votre modèle.

Pour les climatiseurs, les conséquences sur le bien-être de l’usager sont nettement plus importantes. L’emploi intensif de ce type d’équipement peut entraîner des soucis de santé. Si vous n’évaluez pas précisément les écarts thermiques ou en cas de mauvais entretien de votre matériel, vous serez exposé à des complications comme des écoulements nasaux, des maux de gorge, des crampes musculaires ou encore une sécheresse oculaire. Si vous négligez ces effets, vous pourrez être confronté à des problèmes plus sérieux comme une perte de connaissance ou un arrêt respiratoire.

Pour y remédier, faites donc en sorte d’ajuster la température de la clim d’environ 5° à 8°C par rapport à celle de l’extérieur. Assurez-vous également de rester à l’écart des courants d’air froid. Dans le cas d’une chambre à coucher, évitez de positionner le matériel à proximité de votre lit ou d’orienter les systèmes d’évacuation vers vous pendant les trajets en voiture. Les soucis sur votre bien-être peuvent aussi être liés à un mauvais entretien de votre équipement. Les maladies respiratoires comme l’allergie ou la légionellose tirent leurs formations après une maintenance négligée des filtres et des conduits.