Assurance incendie : protection de l’habitation et du mobilier

Dernière mise à jour: 03.12.22

 

 

Tout au long de notre vie, il y a des circonstances que nous ne pouvons pas contrôler alors que celles-ci peuvent causer de gros dégâts. Les dangers qui surviennent dans notre habitation et à nos mobiliers peuvent être couverts par une assurance appelée « assurance incendie ». Dans certains pays, on n’est pas obligé d’y souscrire. Cependant, elle reste incontournable pour la protection de nos biens.

 

Qu’est-ce qu’une assurance incendie ?

Comme il y a des événements qui nous échappent, il vaut mieux nous couvrir si nous ne voulons pas que les dégâts aient trop d’impacts sur notre vie. L’assurance incendie figure parmi celles qui ne sont pas obligatoires, mais qui restent indispensables pour protéger nos biens. 

Elle couvre votre maison contre les dégâts directs ou indirects survenus à l’intérieur ou à l’extérieur de chez vous. Vos biens mobiliers sont aussi couverts par l’assurance incendie. 

Comme nous l’avons mentionné plus haut, l’assurance incendie n’est pas obligatoire. Mais elle est parfois essentielle, et certaines situations vous obligent à y souscrire, comme lorsque vous réalisez un prêt hypothécaire et que votre banque vous exige de le faire.

Certaines conditions des tiers vous obligent également à le faire si vous êtes un propriétaire ou un locataire.

 

Que couvre l’assurance incendie ?

Elle comprend plusieurs types de couvertures. Il y a l’assurance incendie obligatoire, mais il y en a qui sont optionnelles.

 

Les couvertures obligatoires

De nombreux types de dégâts sont couverts par l’assurance incendie, et lorsqu’on y souscrit, les couvertures suivantes apparaissent obligatoirement dans la clause du contrat d’assurance.

• Les dommages causés par l’incendie ou par une explosion.

• Ceux causés par un aéronef.

• Les dégâts provoqués par un arbre tombé accidentellement sur un immeuble.

• Les dégâts causés par un animal.

• Les dommages causés par un cambriolage. Ce type de couverture est parfois conditionné par le fait que vous avez une assurance vol ou pas.

• Les dégâts provoqués par les catastrophes naturelles, telles que la tempête ou encore la grêle. En revanche, si vous habitez dans une zone inondable, cette couverture ne s’applique pas.

• Les dommages causés par les conflits du travail ou les actes de terrorisme.

• Les dégâts causés par la foudre et les eaux.

• Les bris de glace.

 

Les couvertures non obligatoires

En fonction de votre situation, vous pourriez avoir besoin d’autres couvertures qui ne sont pas obligatoires, mais qui sont optionnelles. Notez toutefois que celles-ci ne couvrent pas directement les dégâts, mais plutôt les frais qui ont résulté du sinistre. Parmi ceux-ci, il y a :

• Les frais qui ont permis l’expertise des dommages

• Ceux qui sont utilisés pour le sauvetage

• Les frais de logement, quand la maison ne peut plus être habitée

• Les coûts pour démolir les biens détruits

• Les coûts de stockage des affaires mobilières pendant le temps où on répare la maison.

• La responsabilité civile de la maison

• Les frais pour nettoyer et transporter les gravats

Outre les couvertures optionnelles que nous venons de citer, il y en a aussi d’autres qui sont complémentaires comme l’assurance vol ou encore l’assurance pour un remboursement plus élevé dû à des coûts imprévus.

À qui s’adresse l’assurance incendie ?

L’assurance incendie est destinée à deux types de personnes : le propriétaire d’une villa ou d’un appartement et le locataire. Pour la première catégorie, elle servira à protéger le bien immobilier et tout ce qu’il renferme comme la cheminée. Pour la deuxième catégorie, elle permettra de couvrir la responsabilité civile ainsi que les mobiliers.

 

Le coût d’une assurance incendie

Le prix d’une assurance incendie dépend de nombreux paramètres, et est différent d’une compagnie à une autre. Voici les critères qui peuvent basculer celui-ci.

• Le coût sera plus élevé dans le cas où vous utiliserez certains matériaux qui sont définis dans la clause.

• Il sera aussi élevé dans le cas où vous habitez dans une partie éloignée. Cela concerne la couverture cambriolage.

• Les couvertures optionnelles souscrites.

• La valeur de votre bien immobilier.

• La hauteur de la franchise.

Avant de signer votre contrat d’assurance, renseignez-vous bien sur les prix que propose la compagnie. Déterminez aussi au préalable les couvertures supplémentaires dont vous avez besoin.

 

Les étapes à franchir pour souscrire à une assurance incendie

Il n’y a rien de compliqué dans la souscription d’une assurance incendie. Seulement, vous devez trouver le bon assureur pour vous. C’est la première étape à franchir. Pour ce faire, n’hésitez pas à aller dans les divers comparatifs en ligne. Ce genre d’outil regroupe des centaines de compagnies d’assurance tout en mettant en évidence les points forts et faibles de celles-ci afin de vous permettre un choix objectif et raisonnable.

Une fois cela fait, communiquez les informations concernant votre bien ou votre situation à votre assureur. Vous devez par exemple lui faire part de la nature de votre bien immobilier, sa localisation, sa superficie etc., afin qu’il puisse avoir une idée des couvertures qu’il pourrait vous proposer. Déterminez au préalable vos besoins réels, car même s’il vous propose un type de couverture et de garantie, il est possible que vous n’en ayez même pas besoin. Toutes ces informations vont lui permettre d’établir un contrat d’assurance que vous allez accepter et signer par la suite.

Certains documents sont nécessaires pour la souscription, entre autres le RIB, la copie de votre carte d’identité, votre justificatif de revenus des 6 derniers mois si vous êtes locataire ainsi que la copie de votre contrat de location.

Une fois tout cela fait, votre assureur doit vous remettre un projet de contrat où seront établies les clauses de votre souscription. Il vous donnera aussi une fiche d’informations comportant les renseignements dont vous avez besoin de connaître tels que le montant des cotisations, les garanties, etc. Vous devez bien vérifier toutes les données fournies par ces documents. Lisez-les attentivement.

La signature du contrat se fera une fois que vous aurez accepté toutes les conditions.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES