Pourquoi utiliser les serres tunnel pour des cultures bio ?

Dernière mise à jour: 04.02.23

 

Grâce à la prise de conscience d’avoir un mode de vie sain, la culture potagère bio est désormais une thérapie qui procure un moment de plaisir à un grand nombre de gens. Faire pousser des plants de légumes est à la portée de beaucoup d’amateurs de jardinage, mais avoir la production escomptée exige souvent de la technique. Les serres tunnel figurent parmi les moyens les plus efficaces pour parvenir à un excellent résultat. Découvrez à travers cet article pourquoi utiliser les serres tunnel pour des cultures bio.

 

Qu’est-ce qu’une serre tunnel ?

Une serre tunnel est une structure qui se compose d’arceaux métalliques ou en PVC que recouvre une bâche en plastique souple. Elle prend la forme d’un tunnel, comme son nom l’indique, et se destine en général aux cultures maraîchères. Elle se destine aussi bien à des particuliers qu’à des professionnels qui produisent des plants, des fruits et des légumes. 

Cette structure permet d’isoler les plantes des intempéries tout en assurant que celles-ci bénéficient des conditions optimales favorables à leur croissance. En ayant de l’influence sur le cycle de croissance des plantes, vous pouvez en cultiver pendant toute l’année.  

Une serre tunnel existe de nos jours en plusieurs dimensions pour convenir à tous les besoins et s’adapter à des tailles d’espace variées. Son coût est largement plus attractif que celui des serres en verre ou faites d’autres matériaux.  

 

Avantages de l’utilisation des serres tunnel pour les professionnels du bio

De plus en plus de professionnels du bio se mettent aujourd’hui aux cultures biologiques sous serre. En effet, ce type de culture a des exigences auxquelles la serre tunnel répond avec succès. Il faut seulement veiller à opter pour une serre professionnelle pour aboutir au résultat escompté. Voici les principaux avantages auxquels l’utilisation de serre tunnel fait accéder aux professionnels du bio.

 

Réduit le temps et les coûts de production

La serre tunnel crée un microclimat optimal qui influence le cycle de croissance des plantes favorisant l’accélération de leur croissance par rapport à un environnement normal.

En ce qui concerne les coûts de production, les cultures biologiques sous serre tunnel emploient les méthodes de production conventionnelles, mais les moyens utilisés restent naturels conduisant ainsi à une production optimale à moindre coût. Par ailleurs, grâce aux conditions créées et aux protections offertes aux plantes, vous n’aurez plus à investir dans des produits chimiques pour avoir une bonne récolte. 

Contrôle des conditions climatiques

Les températures sont régulées à des conditions favorables à la croissance des plantes, qu’il fasse jour ou nuit et quelle que soit la saison en cours. La structure évite les écarts de températures dans tous les cas et ce sont les matériaux qui la composent qui se dédient à cette fonction.

En outre, la structure met les plantes à l’abri des intempéries. Le gel, la grêle, le vent et la pluie peuvent tous avoir un impact sur la croissance des plantes et sur la production. Une serre tunnel permet de protéger la culture biologique de ces éléments, dont certains peuvent les détruire.

 

Protection des cultures contre les prédateurs

De nombreux animaux se nourrissent des différentes plantes potagères avant même que le propriétaire puisse profiter de la récolte. Ils existent en plusieurs types, certains volent, d’autres rampent et certains se déplacent sous terre.

Grâce à la protection d’une serre tunnel, les plantes se trouvent à l’abri de ces animaux. Même s’ils arrivent à atteindre la culture, ils sont facilement repérés et il est facile de prendre des mesures pour les arrêter.

 

Augmentation de la productivité

La serre tunnel est par ailleurs d’une grande aide aux professionnels du bio grâce à sa capacité à augmenter la productivité. Les cultures biologiques qui se trouvent sous cette structure sont protégées des intempéries et des animaux ravageurs. En outre, les conditions qu’offre la serre sont favorables à leur croissance.

Il est de ce fait plus facile pour les plantes de bien se développer, d’arriver à maturité et de conduire à une excellente récolte. Par ailleurs, grâce à des conditions qui restent meilleures toute l’année, la rotation des cultures devient rapide.


Facteurs à prendre en compte lors de l’achat et de l’installation des serres tunnel

Tel un isolant thermique qui offre les conditions nécessaires au confort des résidents d’un logement, la serre tunnel propose un environnement favorable à une meilleure productivité en culture biologique. Toutefois, pour arriver à cette fin, l’achat et l’installation de cette structure devraient considérer quelques facteurs.

Taille et type de serre tunnel

Pour un petit potager personnel, un modèle de 2 m sur 4 m avec une hauteur minimale de 2 m fait l’affaire. Pour des cultures biologiques professionnelles, il est courant de prendre une serre tunnel dont la taille occupe au minimum 10 % de la surface totale cultivée.

Pour ce qui est de leur type, les bâches peuvent être thermiques pour une meilleure protection contre l’ensoleillement ou diffusantes si vous voulez profiter d’une répartition optimale de la chaleur. Toutefois, celle-ci peut aussi être armée si vous souhaitez surtout miser sur sa grande résistance. 

Certains modèles ont une porte battante, alors que pour d’autres c’est une partie de la bâche qui a été découpée pouvant être enroulée ou à abaissée selon les besoins. Il y a par ailleurs des structures dont ce sont seulement les bords qui sont enterrés pour les fixer au sol, alors que d’autres utilisent une embase, des plots de béton ou des piquets d’ancrage.

 

Emplacement et étanchéité

Avant d’installer une serre tunnel, trouvez un emplacement plat pour que la structure soit stable, bien exposée au soleil et à l’abri du vent.

Pour l’étanchéité de la structure, il est préférable que celle-ci s’accompagne d’une bâche suffisamment étanche pour protéger les plantes des intempéries sans pour autant entraver à leur aération optimale. Le mieux est d’avoir un grammage de bâche de 200 microns. La présence d’aérations latérales au niveau de ces structures permet de renouveler l’air.

 

Choix des matériaux

Les matériaux qui constituent la serre tunnel font également partie des facteurs à prendre en compte en choisissant ce produit.

Les arceaux peuvent être en acier galvanisé ou en plastique rigide. La bâche est souvent en plastique renforcé fait de polyéthylène. Le mieux est d’avoir un modèle anti UV. Vous pouvez aussi choisir des panneaux en polycarbonate qui sont plus performants qu’une bâche, mais qui sont parfois coûteux.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES