Tout sur la station météo : comment la choisir et l’aménager

Dernière mise à jour: 22.08.19

 

La station météo n’est pas uniquement utile aux professionnels de l’agriculture, de la photo, et autres. Elle permet aux particuliers de préparer leurs week-ends et leurs semaines, de s’occuper de leur maison. Découvrez alors dans cet article comment elle fonctionne, comment la mettre en place, et quels sont les avantages qu’on en tire.

 

Dans quels cas utiliser une station météo ?   

La station météo joue en même temps le rôle de thermomètre intérieur et extérieur, aide à déterminer la direction du vent, à savoir combien il a plu la veille, la pression atmosphérique. Les plus avancées aident même à connaître le temps qu’il fera dans les 5 prochains jours.

Les plus sensibles à la pollution s’en servent aussi pour déterminer le taux de CO2, l’intensité de la lumière du soleil, et même l’indice UV.

Si vous avez entendu parler des réglementations en vigueur provenant de l’Organisation Météorologique Mondiale, ne vous en inquiétez pas. Elles ne concernent que les institutions professionnelles et non les particuliers.

 

 

Bien choisir sa station météo

Sur le marché, on note la présence de différents modèles de stations météo, de toutes les tailles, avec différentes capacités. Certains peuvent tout juste donner la température, et le taux de précipitation. D’autres fournissent beaucoup plus d’informations, car ils intègrent de nombreux capteurs. Faites donc attention à leur nombre et à leurs natures.

La taille et le design influe aussi le choix des consommateurs. Un modèle avec un écran de grande taille est plus agréable à contempler qu’un spécimen minimaliste où l’on ne voit absolument rien. La disposition des boutons, la couleur de l’écran, les icones utilisées, tout cela importe dans la sélection de n’importe quelle station météo. Vérifiez aussi la fiabilité des informations délivrées.

Le format et le mode d’alimentation et de communication de la station météo définissent les possibilités que vous aurez à installer l’appareil dans votre maison. La plupart sont alimentées à l’aide de fils électriques. La sonde et la station elle-même communiquent également à l’aide de fils. D’autres plus sophistiqués utilisent la technologie sans fil (le Wi-fi) pour récolter leurs données. Ceux-ci sont réputés plus fiables et précis que les modèles traditionnels. Les données sont constamment mises à jour tant que la connexion est disponible. Certaines d’entre elles travaillent en groupe vous fournissant un système plus performant. Seulement, attention, cette dernière catégorie risque de vous faire dépenser aux environs de 1000 euros. Les stations météo pas chères, mais tout à fait correctes, coûtent dans les 30 euros.

 

Agencer correctement sa station météo

Ceux qui habitent dans un immeuble en pleine ville peuvent tout de même installer une station météo s’ils ont accès au toit. L’idéal ce sont les habitats avec cour ou jardin. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’à part l’achat de la station météo, il vous faudra débourser quelques 20 euros de plus voire un peu plus pour les accessoires de l’installation.

Après que vous avez commandé et reçu votre meilleure station météo, c’est une toute autre histoire de l’installer, surtout si vous disposez de 3 ou 4 capteurs, voire plus. Réfléchissez à l’endroit le plus propice où vous pourriez poser chaque sonde. Il ne s’agit pas en effet de les mettre n’importe où. Posez celle pour la température à 2 m du sol ou un peu moins, au-dessus de la pelouse là où vous êtes sûr qu’elle ne sera pas exposé au soleil. Si vous n’avez pas de quoi construire un abri, placez-la le long d’un mur à l’extérieur en la préservant de la pluie et de la neige.

Quant au capteur d’humidité, sachez qu’il est interdit de la fixer sur un mur ou sur un arbre. Éloignez-la de ces derniers afin de ne pas fausser les résultats.

Quant à la sonde qui détermine la vitesse et la direction du vent, c’est le même principe que la girouette. Pensez à la mettre en hauteur, à une dizaine de mètres environ, donc sur le toit, ou accroché à un mât.  

 

 

Pourquoi ma station météo ne fonctionne pas ou de manière erronée ?

Si vous vous y prenez tout seul dans la mise en place de la station météo, et que vous craignez de vous y être mal pris, contrôlez les données récoltées. Si elles ne sont pas les mêmes que la réalité, vérifiez si vous avez respecté les conditions d’installation. Effectivement, il se peut trop d’air, de vent, ou de chaleur des rayons du soleil modifient légèrement les différents taux affichés.

Pour ce qui est du capteur d’humidité, si le contenant destiné à recevoir la pluie soit placé sur une surface bien plane, horizontale. Si besoin, faites appel à un niveau à bulles.

Pour le capteur du vent, évitez les obstacles comme les arbres, les murs, et les autres. Pensez à instaurer un diamètre de 4 à 5 m de libre environ. Ne négligez pas non plus la portée.

Une fois que vous vous serez assuré que tout est en ordre de ce côté, passez aux réglages de l’appareil. Il est également important que vous sachiez interpréter les données affichées surtout dans le cas où vous laissez vos enfants à la maison déchiffrer les valeurs indiquées.

Le taux d’humidité et de CO2 sont exprimés en pourcentage et sont compris entre 20 et 99 %, tandis que pour la température on lit les données en °C ou en °F. Nous avons une fourchette de 0 à 50 °C et 32 à 122 °F.

Les icones montrant le temps qu’il fait ne sont pas difficiles à deviner. Entre ensoleillé, nuageux, pluvieux, gel ou neige, on s’y retrouve facilement. L’alerte gel se déclenche quand la température chute en dessous de +3 °C. La station météo montre le niveau de pression à l’aide d’une flèche qui monte, descend, ou tourne vers la droite pour dire qu’elle est stable.

Pour les modèles wifi, si l’appareil capte bien le signal l’indicateur de réseau devrait s’allumer, sinon, soit il disparaît, soit il clignote.

 

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5.00 de 5)
Loading...