Poêle à pellets et poêle à granulés : semblables ou non ?

Dernière mise à jour: 28.03.20

 

Les appareils de chauffage sont disponibles sous de nombreux modèles, avec des caractéristiques différentes, mais aussi des avantages respectifs et propres. Chez le poêle à bois, on peut par exemple compter quelques variations, dont ceux à pellets et à granulés sont les plus tendances en ce moment. Mais ces deux dispositifs sont-ils les mêmes ou y a-t-il une nuance entre eux ? Cet article vous aidera à faire la lumière sur le sujet et à déterminer le produit qui vous conviendra le mieux.

 

Notes sur le poêle à bois

Le poêle à bois est un équipement permettant de chauffer une pièce. Comme le nom l’indique, on utilise des bûches pour alimenter le feu. Le type, les performances de chauffage, l’usage, la technique de combustion, tous ces critères sont non négligeables lors de la sélection de votre appareil. Ils vous aideront à obtenir un produit avec un bon rendement. En outre, l’aspect visuel du dispositif est aussi à prendre en compte. En effet, ce matériel offre généralement une apparence design, que vous devez choisir selon la décoration de votre maison pour que les deux soient en osmose.

 

 

Un poêle à granulés : qu’est-ce que c’est ?

En bref, c’est un appareil qui permet de chauffer une pièce en brûlant des granulés ou pellets. Ce combustible est fabriqué en sciures propres qui ont été compressées à une pression assez élevée. Aucune colle n’a en outre été utilisée pour ce produit afin de garder le côté naturel. Ce dispositif est disponible sous différents modèles, dont la taille, la performance, mais aussi le design, sont des caractéristiques clés lors du choix. Il faut également savoir que la consommation d’un poêle à granulés est deux fois moins importante par rapport à celle d’un appareil à bûches, ce qui réduira considérablement les dépenses.

 

Combustibles utilisés par le poêle à granulés et le poêle à pellets

Les granulés ou les pellets sont tous les deux le même produit. Ils ont été fabriqués en suivant quelques procédures. Chacun est fait à base de sciures qui ont été affinées, séchées et compressées. Les deux disposent d’une forme cylindrique, avec un diamètre de 6 à 9 mm et une longueur de 10 à 30 mm. Que ce soit l’un ou l’autre, le taux d’humidité est de 0,7 %, permettant ainsi d’avoir une combustion plus efficace par rapport aux buches. Le rendu calorifique est aussi de 5kWh/kg. De ce fait, les appareils nécessitant ces composants usent de la même source d’énergie.

 

L’installation du produit

Avant d’effectuer la mise en place d’un appareil de chauffage, il est nécessaire de vérifier si l’on dispose ou non d’un conduit d’évacuation de fumée dans la maison. Si vous n’en avez pas, il reste important de travailler cette partie en premier lieu. Et si votre bâtiment en possède déjà, le montage d’un poêle est assez simple. Sachez en outre que tout logement ayant été construit à partir de 2006 est doté d’une installation de ce type.

La pose d’un modèle à granulés est similaire à celle du spécimen à pellets. Il suffit en effet de raccorder le foyer au tuyau d’évacuation, de fixer proprement le dispositif et d’effectuer un test. Bien sûr, il est recommandé de faire appel à un professionnel pour s’assurer du respect des normes de sécurité.

 

L’entretien est-il différent ?

Étant donné que la conception et la matière de fabrication ainsi que le combustible sont identiques, la maintenance se fait de la même manière pour un poêle à pellets et à granulés. En effet, il faut procéder au nettoyage, mais aussi au contrôle des conduits de fumées, ainsi que du foyer au moins une fois par an. Pour ce qui est de l’évacuation des cendres, cela doit se faire toutes les semaines, tout comme le lavage de la vitre. L’approvisionnement en granulés est à effectuer régulièrement afin d’éviter d’être à court au moment inopportun. Cela vous permet en outre de jauger approximativement la quantité de la consommation sur une durée déterminée.

 

Les critères de sélection

Le poêle à pellets et celui à granulés doivent être choisis en se basant sur quelques caractéristiques. Il y a donc le besoin, qui détermine la raison pour laquelle l’appareil sera utilisé. On a ensuite la puissance qui se mesure en fonction du volume à chauffer en m3. Puis, il faut aussi sélectionner l’engin selon le rendement, qui est la relation entre l’énergie consommée et restituée. Bien sûr, vous devrez également jeter un œil sur la programmation du spécimen en question pour obtenir un meilleur confort d’usage. N’oublions pas non plus de tenir compte de la capacité du réservoir et de l’évacuation de la fumée.

 

 

L’usage de l’appareil

Quel que soit le modèle choisi, l’appareil peut s’employer de trois manières différentes. La première, en tant que chauffage principal. Un poêle à pellets à air pulsé permettra de diffuser de l’air chaud dans toutes les salles de la maison. Évidemment, il reste nécessaire d’installer un circuit de distribution. Ce type d’engin s’utilise en outre comme chauffage d’appoint. Un poêle à granulés à convection est idéal pour une pièce à vivre. Bien sûr, l’usage ne se limite pas à cela. Il est également possible de se servir de ces équipements pour un radiateur à eau chaude, mais aussi pour un plancher chauffant. Dans ce cas-ci, un spécimen hydraulique est recommandé.

 

Existe-t-il donc une différence entre le poêle à granulés et celui à pellets ?

La réponse est non. En effet, les deux sont identiques en termes de praticité, de combustible utilisé, de design et autres. De ce fait, c’est uniquement l’appellation qui varie selon les régions. Que vous choisissiez alors tel ou tel modèle, vous obtiendrez toujours le même type de produit. Bien sûr, il reste nécessaire de vérifier la qualité de fabrication du combustible, ainsi que de l’appareil pour avoir un rendement optimal. En effet, il est important de prioriser une consommation réduite pour une chauffe efficace, afin d’apporter une ambiance agréable à votre maison, sans faire trop de dépense en ce sens.

 

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier