Quel chauffage d’appoint basse consommation pour un BBC ?

Dernière mise à jour: 03.06.20

 

Depuis la mise en application de la loi RT 2012, le principe même du système de chauffage a connu une réforme, notamment dans les BBC ou bâtiment basse consommation. L’économie d’énergie et l’écoresponsabilité étant au centre des intérêts, le choix du meilleur équipement de chauffage d’appoint s’oriente vers cet objectif.

 

Le chauffage d’appoint : définition, principe et possibilités

Depuis quelques siècles, l’installation d’un système de chauffage dans toutes les maisons a été démocratisée, dans l’objectif de bénéficier d’une vie plus confortable, notamment quand viennent les rigueurs de l’hiver. Malheureusement, les anciens systèmes n’apportaient pas toujours le rendement optimal, compte tenu de multiples facteurs. Auparavant, les maisons et bâtiments n’étaient pas conçus de la même façon qu’ils le sont aujourd’hui, et de nombreuses lacunes venaient handicaper l’efficacité du système de chauffage.

Vers le milieu du XXe siècle, les vieilles cheminées sont devenues plus décoratrices qu’efficaces. Pour y remédier, de nouveaux équipements de chauffage ont vu le jour, à l’exemple des fameux convecteurs utilisés dans les années 70. Ce matériel complémentaire avait alors pour objectif de renforcer le chauffage que le système central n’arrivait plus à distribuer équitablement dans les diverses parties de chaque maison. Le principe du chauffage d’appoint est né.

Avec le temps, la technologie a évolué et a été mise à contribution dans la conception et la création de nouveaux appareils destinés au chauffage d’appoint. De nos jours, les modèles se déclinent en plusieurs sortes de produits. Vous pouvez en trouver pour tous les usages et tous les budgets. Néanmoins, leur point commun à tous se situe dans le fait qu’ils nécessitent avant tout d’être installés dans des bâtiments ou des maisons construites suivant les normes requises pour des BBC, au risque de voir leur efficacité chuter. Par ailleurs, suivant la configuration de la maison, la localisation et le type de construction, vous pouvez sélectionner parmi différents modèles.

La méthode classique : chauffage d’appoint au gaz

Il s’agit d’une version du système de chauffage longtemps utilisé et toujours en vogue dans de nombreux foyers en France. Ce choix s’explique généralement par le coût toujours moyen de l’exploitation de ce système. Il se matérialise souvent par un matériel de type poêle, relié au réseau de gaz national, donc toujours disponible et efficace. Ses principaux avantages se situent au niveau du coût d’acquisition moyen, et même avec la pose, l’investissement se montre toujours intéressant.

Quant au coût relevé au niveau de la consommation, le prix à l’exploitation reste également moyen. En contrepartie, ce type de chauffage d’appoint apporte quand même quelques obligations, comme celle de devoir installer des modèles répondant aux normes françaises et européennes. Ils doivent également proposer des systèmes de sécurité pointus pour éviter le moindre souci en cas de choc ou de fuite dans les tuyaux de distribution. Par ailleurs, les spécialistes conseillent de vous approvisionner en gaz infrarouge ou infrableu, plus efficaces en termes de rapidité de la montée en chaleur.

 

La vieille école : chauffage au fioul ou au pétrole

Contrairement à ce que bon nombre de gens pensent, le fioul et le pétrole disposent encore de leur place dans les activités quotidiennes de la société, notamment par rapport au moyen de se réchauffer. Toutefois, comme il s’agit d’un équipement fonctionnant à l’énergie fossile, le chauffage d’appoint au fioul ou au pétrole doit répondre à de nombreux impératifs d’utilisation. En premier lieu, l’appareil de chauffage d’appoint au fioul doit disposer d’une certification à la norme D35-300, la première assurance par rapport à la solidité, la sécurité et le bon rendement durant l’utilisation.

En outre, la prévision d’un système d’évacuation vers l’extérieur, lorsque l’appareil n’est pas lui-même installé à l’extérieur, est nécessaire. En ce qui concerne le pétrole, il importe de choisir un modèle d’équipement muni d’un système de détection de CO2, pour prévenir tout risque d’intoxication. L’énergie fossile étant un vecteur indiscutable de pollution, le strict respect des normes pour leur installation et leur utilisation constitue le seul moyen de pouvoir vous en servir aujourd’hui encore. En effet, il faut souligner qu’il s’agit d’un genre de matériel dont le coût d’investissement est abordable, mais qui pèche au niveau du prix à la consommation.

La nouvelle tendance : le chauffage au bois

À première vue, il pourrait s’agir du retour en force des méthodes anciennes consistant à mettre des bûches de bois dans la cheminée pour réchauffer l’intérieur d’une cabane. Sauf que cette fois-ci, le principe a été revisité pour s’adapter aux conditions actuelles d’utilisation. En effet, vous pouvez utiliser une cheminée, un insert ou même un poêle en guise d’outil de chauffage d’appoint. Par contre, le principe même de fonctionnement a été réétudié et amélioré de manière à ce que le rendement puisse être optimisé pour toutes les parties de la maison, et pas seulement dans la pièce où se trouve l’équipement.

Par ailleurs, ce système s’avère être le plus écologique et le plus économique, sachant que vous vous servez de bois comme combustible. Pour une efficacité durable et un rendement optimal, cette ressource a alors été réduite en lamelles ou en pellets. Par ailleurs, l’intervention de la technologie dans les derniers modèles de poêles vous permet d’économiser substantiellement sur la quantité utilisée. Le coût d’utilisation réduit au niveau le plus bas compense alors le coût d’installation assez onéreux.

 

La force de l’habitude : le chauffage électrique

Quoi que l’on en dise, l’énergie électrique reste la plus utilisée sur tout le territoire français, en termes de chauffage d’appoint. Avec l’émergence de nouveaux modèles d’appareils, les vieux convecteurs d’il y a 50 ans n’ont plus rien à voir avec les équipements de haute technologie d’aujourd’hui. Bien entendu, vous retrouverez toujours les radiateurs à inertie, rayonnant ou soufflant et les convecteurs, mais avec des améliorations palpables quant à la qualité de fabrication. Basse consommation oblige, le summum de ces nouveaux produits électrique se matérialise par le radiateur intelligent, que vous pouvez piloter de n’importe où. Il s’agirait du moyen le plus sûr de réduire votre facture électrique annuelle de 45%.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments