Le purificateur d’air est-il efficace ou c’est un simple gadget ?

Dernière mise à jour: 01.04.20

 

Dans la société moderne qui est la nôtre actuellement, nous utilisons de nombreux équipements et électroménagers qui contribuent à notre confort. Seulement, vu la hausse du montant de la facture énergétique, beaucoup se demandent si tous ces appareils nous sont vraiment utiles. Le purificateur en fait partie.

 

Pollution de l’air : réalité ou fiction ? 

Ceux qui ont des chiens et des chats ou qui vivent près d’un chantier sont les plus atteints par ce mal. En effet, avec les poils d’animaux partout, la poussière s’accumule rapidement. Mais ça ne veut pas dire que si la maison a l’air propre, l’air ne contient aucun facteur capable de provoquer des allergies chez les plus sensibles. Seulement, à l’œil humain, il parait bien épineux de déceler ces minuscules particules. Voici alors quelques signes qui vous aideront à savoir si oui ou non vous avez besoin d’un purificateur qui traite l’air dans votre maison.

La pollution domestique ne provient pas seulement de la poussière ou du pollen ou des poils d’animaux. Elle est aussi constituée en grande partie de fumée et de vapeur de cuisson, sans parler des émissions de carburant, de bois, de consommables pour le chauffage ou la préparation du repas et des moisissures. Des millions de personnes en meurent chaque année. Ce phénomène favorise aussi certaines maladies du cœur et des voies respiratoires, voire engendre des cancers du poumon si on n’y remédie pas le plus tôt possible. Donc si votre enfant est souvent sujet à la pneumonie ou à une bronchite, c’est le signe qu’il vous faut un purificateur.

Ce sont les cas les plus graves, mais des facteurs du quotidien, qui paraissent anodins comme une odeur prononcée des produits d’entretien ou de la peinture de vos murs et meubles attirent tout autant l’attention.

 

 

Une affaire d’État

Si beaucoup ont du mal à croire que l’air à l’intérieur du logis peut être plus pollué que celui de l’extérieur, les rapports de l’OMS et du ministère de l’Environnement n’ont pas manqué de les faire changer d’avis.

Ces deux institutions ont souligné le fait que les polluants qu’on rencontrait dehors pouvaient aussi exister entre nos quatre murs, mais à des proportions différentes, parfois au détriment des résidents. Ces experts ont même exposé le fait que peu de gens y croyaient parce que justement, l’œil ne voyait rien.

 

La performance du purificateur mise à l’épreuve

Le modèle d’aujourd’hui est capable d’aspirer et d’emprisonner tout ce qui peut constituer un danger pour nos poumons et notre santé comme la poussière, les poils d’animaux, le monoxyde de carbone (certains formaldéhydes moins volatiles) ou encore la fumée de cigarette. Si vous vous trouvez dans une clinique ou un endroit rempli de virus et de bactéries, c’est le dispositif indiqué.

Pour cela, l’appareil embarque différents filtres alignés les uns à côté des autres ainsi qu’un réservoir à vider en toute commodité. Ils sont au nombre de quatre la plupart du temps, moins pour certains. Ce type d’équipement a été minutieusement étudié pour intervenir n’importe où, chez vous, mais aussi dans votre véhicule et partout ailleurs afin de ne vous faire courir aucun risque en sortant.

Vous reconnaîtrez également la valeur d’un purificateur aux technologies intégrées. Certains se servent d’ions pour alourdir les particules microscopiques et les aspirer plus facilement. D’autres se lancent dans la photocatalyse ou les UV. Néanmoins, avec toutes ces innovations, beaucoup s’accordent à dire que les modèles pourvus de filtre HEPA ou High Efficiency Particulate Air restent la crème de la crème. Ils permettent effectivement d’éliminer jusqu’à 99 % des particules fines d’un milieu donné.

 

Le revers de la médaille

Le purificateur n’a pas que des qualités. Un peu comme la voiture, certains émettent de l’ozone, ce qui a pour effet l’inverse de son travail. Mais heureusement, ce ne sont pas tous qui connaissent ce souci. Ils ont aussi du mal à venir à bout des COV ou composés organiques volatiles.

L’acheteur est donc invité à bien évaluer le modèle qu’il convoite au magasin ou sur Internet avant de sceller l’affaire. Vérifiez entre autres que le produit en question comporte la mention NF prouvant que sa fabrication respecte les normes et qu’il est totalement inoffensif pour ses utilisateurs.

La question de la consommation électrique inquiète aussi de nombreux consommateurs, car l’appareil est amené à rester allumé quasiment 24/24 heures tous les jours. Donc, il y a tout intérêt à ce qu’il consomme le moins possible. Et heureusement, ça existe aussi du côté de marques spécialistes comme Dyson ou encore Rowenta : des constructeurs qui exposent le top purificateurs d’air. Peut-être que le prix d’achat est un peu salé au début, mais vous verrez au fur et à mesure que le temps passe, il amortira vos dépenses.

 

 

Quelles astuces à appliquer alors, si ce n’est le purificateur ?

Si vous n’êtes toujours pas convaincu de l’importance de cet équipement dans une habitation, afin de minimiser les risques, nous vous conseillons fortement d’aérer quotidiennement votre intérieur. Ouvrez les fenêtres environ une vingtaine à une trentaine de minutes par jour le matin et trente minutes le soir au moins.

Comme la hotte aspirante se charge d’évacuer la vapeur de cuisson et la fumée, ainsi que les odeurs de la cuisine, évitez de brûler de l’encens ou du désodorisant maison, surtout en grande quantité. Ça multiplie la gêne ressentie par les asthmatiques et ceux qui souffrent déjà de maladies pulmonaires. Si vous voulez vous débarrasser d’une odeur persistante, recourez à la bonne vieille méthode de l’huile essentielle. Vous en versez quelques gouttes sur un linge que vous agitez dans toute la maison ou vous faites appel à un diffuseur tout simplement.

Si vous voulez brûler des bougies pour votre bain ou une soirée romantique, n’oubliez pas d’aérer un peu avant de vous coucher. De même, les fumeurs devront sortir sur la véranda ou la terrasse pour fumer, surtout si vous habitez un petit appartement. Quant aux produits d’entretien, utilisez uniquement ceux qui sont doux et subtilement parfumés à la lavande, au citron et autres ingrédients naturels. Ils ne piquent pas le nez.

 

 

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifier